Montréal, le 17 novembre 2020. – Le premier ministre du Québec, François Legault, ainsi que le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, ont participé aujourd’hui à une rencontre productive et constructive avec le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec–Labrador (APNQL), Ghislain Picard. Celle-ci a permis de confirmer qu’une table politique conjointe sera mise en place à la satisfaction de tous les acteurs impliqués. 

Présidée par le ministre des Affaires autochtones et le chef de l’APNQL, cette table politique permettra d’établir des ententes de nation à nation et de faire avancer les enjeux communs afin d’améliorer le quotidien des communautés des Premières Nations et des Inuits. Elle favorisera aussi le dialogue dans le but de mettre en œuvre les appels à l’action de la commission Viens.

La table politique conjointe sera également l’hôte d’une rencontre entre le premier ministre du Québec et l’ensemble des chefs et grands chefs au cours des prochaines semaines. Les détails concernant cette prochaine rencontre seront précisés avec les différents chefs autochtones et officialisés prochainement.

Citations :

« La rencontre qui s’est tenue aujourd’hui avec le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec–Labrador a entre autres permis de nous entendre sur un processus de rencontres qui se tiendront de façon régulière et qui permettront de faire avancer des dossiers trop longtemps reportés. Il y a urgence d’agir dans l’intérêt de tous, et la création de la table politique conjointe ouvre la voie à un renforcement du dialogue entre le gouvernement du Québec et les nations autochtones. »

François Legault, premier ministre du Québec

« Notre gouvernement s’est engagé à passer à l’action rapidement et à trouver des solutions définitives aux enjeux qui ont fait l’objet de discorde dans le passé. J’ai espoir que la rencontre d’aujourd’hui constitue un pas important qui nous permettra de réaliser des changements à grande échelle. La table politique conjointe que nous constituons sera également un lieu d’échanges essentiel pour faire avancer les suivis de la commission Viens et de l’ENFFADA. »

Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones