Québec, le 5 décembre 2018. – Le premier ministre du Québec, François Legault, participera, jeudi et vendredi, à la Réunion des premiers ministres, à Montréal, avec ses homologues territoriaux, provinciaux et fédéral. Cette rencontre, que M. Legault désire axer résolument sur l’économie, permettra aux premiers ministres d’aborder les relations canado-américaines, la diversification du commerce, le développement durable et la compétitivité.

Au cours de la rencontre et des entretiens bilatéraux qui se tiendront en marge de cette dernière, le premier ministre veut réaffirmer l’importance de l’industrie de l’aluminum et de l’acier au Québec et la nécessité pour le Canada de conclure une entente afin de lever les tarifs affligeant les entreprises québécoises de ce secteur, alors qu’un litige a toujours cours avec le gouvernement américain. Il compte être tout aussi insistant sur la nécessité pour le gouvernement fédéral d’octroyer des compensations pleines et entières aux producteurs de lait du Québec à la suite de la signature de l’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM).

M. Legault profitera également de l’occasion pour interpeller le gouvernement fédéral au sujet de la facture qu’il doit payer concernant les demandeurs d’asile, ainsi que sur les délais de traitement excessifs et toujours plus longs des différents dossiers de ces derniers. Pour lui, le gouvernement fédéral doit assumer sa responsabilité auprès des provinces qui ont connu des vagues importantes de migrants ayant traversé la frontière hors des postes frontaliers au cours des dernières années. Il entend aussi promouvoir, auprès de ses homologues, l’accroissement du commerce interprovincial et l’exportation d’hydroélectricité québécoise, laquelle permet d’assurer aux familles et aux entreprises l'accès à une source d’énergie propre, abordable, renouvelable et fiable.  

Citation :

« Au cours de la rencontre, j’aurai l’occasion d’exposer ma vision et de défendre les intérêts du Québec sur plusieurs enjeux dont les tarifs sur l’aluminium et l’acier ainsi que les sommes dues par le fédéral dans le dossier des demandeurs d’asile. Je profiterai aussi de cette rencontre pour parler de développement économique, faire la promotion de l’hydroélectricité québécoise et plaider en faveur de l’augmentation des échanges commerciaux entre les provinces. J’aborde cette rencontre avec optimisme et je suis persuadé que plusieurs de mes homologues autour de la table partageront notre point de vue sur de nombreux sujets. »

François Legault, premier ministre du Québec