Québec, le 9 mai 2019 – Alors qu’il prenait part à l’ouverture officielle des Assises annuelles de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), le premier ministre, M. François Legault, a annoncé que les sommes supplémentaires du Fonds de la taxe sur l’essence fédéral seront mises à la disposition des municipalités. Ainsi, une somme additionnelle de 500 millions de dollars pourra être investie par ces dernières pour la réalisation de leurs priorités locales, par l’entremise du Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ). Avec cet ajout, l’enveloppe de la TECQ 2019-2023 destinée aux municipalités totalisera 3,41 milliards de dollars. Les modalités de ce programme seront annoncées prochainement.

M. Legault a profité de l’occasion pour souligner les cent ans d’existence de l’UMQ et pour rappeler l’importance du rôle des municipalités dans la prestation de services de qualité aux Québécois. Il a réitéré sa volonté de travailler main dans la main avec les villes pour relever les grands défis actuels et futurs du Québec, soulignant au passage le caractère essentiel de la collaboration entre les différents ordres de gouvernement.

Retour sur les inondations et sur les changements climatiques

M. Legault a félicité l’ensemble des acteurs de toutes les municipalités touchées par les inondations des dernières semaines. La collaboration entre le gouvernement du Québec, les ressources municipales et les Forces armées canadiennes a mené à une gestion efficace de la situation, tout en garantissant la sécurité des personnes sinistrées. M. Legault a rappelé que son gouvernement était déterminé à mettre en place des solutions à long terme pour se préparer aux crues qui pourraient sévir au cours des années à venir.

Le premier ministre a aussi affirmé qu’il fallait que le gouvernement et les municipalités travaillent ensemble pour lutter contre les changements climatiques. Il a mentionné, à titre d’exemple de solutions, l’optimisation des différentes initiatives de mobilité durable et l’amélioration de certaines artères du réseau routier. Il a également vanté les multiples avantages que présente l’exportation de l’hydroélectricité québécoise, qui contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre de nos voisins, tout en étant bénéfique pour notre économie.

Les villes et le gouvernement unis pour augmenter la richesse au Québec

Par ailleurs, le premier ministre a rappelé sa grande motivation à enrichir toutes les régions du Québec. Pour ce faire, il compte appuyer les villes pour les aider à tirer davantage profit de la croissance économique en veillant au transfert d’un point de TVQ

Toujours pour augmenter la richesse, le premier ministre a mentionné que le meilleur atout dont disposait le Québec était la réussite éducative et scolaire des enfants, dans l’optique de créer des emplois mieux payés et de pallier le manque de main-d’œuvre. Il a également souligné l’importance de favoriser les investissements privés et de soutenir les entreprises, par exemple en misant sur une plus grande proactivité et une meilleure performance d’Investissement Québec en région.

Finalement, M. Legault a abordé le sujet de la rareté de main-d’œuvre, qui se fait sentir partout au Québec, rappelant les investissements de son gouvernement lors du dernier budget. Il s’est également dit déterminé à miser sur l’immigration et sur la rétention ou le retour au travail des personnes de 60 ans ou plus, de même que sur l’offre de formations professionnelles adaptées aux besoins du marché du travail et sur une lutte constante contre le décrochage scolaire.

Citations :

« On veut travailler avec les municipalités pour réaliser les grandes ambitions qu’on a pour le Québec et pour relever les défis qui se présentent. On veut faire avancer les choses, partout au Québec, faire débloquer les projets qui trainent depuis trop longtemps et recommencer à se montrer audacieux. On veut également travailler avec les municipalités pour augmenter la richesse partout au Québec. On veut faire avancer les chantiers qui s’annoncent les plus porteurs pour nos municipalités et nos régions. En tant que gouvernement, on doit se montrer encore plus audacieux et faire en sorte d’encourager la performance des entreprises, pallier le manque de main-d’œuvre et investir dans notre priorité nationale, soit la réussite éducative de nos jeunes pour enrichir le Québec. »

François Legault, premier ministre du Québec