Québec, le 24 juin 2019. – Le premier ministre, François Legault, a tenu à offrir ses vœux à l’ensemble de la population, en ce jour de la fête nationale du Québec, en l’invitant à se rappeler et à préserver les valeurs et l’héritage légués par les femmes et les hommes qui ont contribué à bâtir le Québec et à en faire, au fil des décennies et des siècles, une nation qui se distingue par sa langue française et par son ambition.

Déjà, jeudi, lors de la cérémonie de remise des insignes 2019 de l’Ordre national du Québec, il a exprimé sa fierté d’appartenir à un peuple à la fois résilient, chaleureux et accueillant, qui brille par son talent et son savoir-faire, au-delà des frontières.

M. Legault a profité de la fête nationale pour réitérer son honneur de représenter les Québécoises et les Québécois et d’être leur premier ministre. Ce matin, lors d’un brunch organisé à Charlemagne, il a rappelé la grande confiance qu’il éprouve envers la jeunesse et a réaffirmé sa détermination à faire de l’éducation une priorité nationale, en misant notamment sur la construction de belles écoles, sur la prestation de services adaptés et de qualité, sur la formation d’enseignantes et enseignants inspirants et de spécialistes compétents, de même que sur des universités à la fine pointe.

Finalement, lors d’un discours patriotique prononcé ce soir, à Repentigny, le premier ministre a évoqué sa volonté d’augmenter la richesse collective et individuelle au Québec, en mentionnant que prospérité et fierté allaient de pair, et s’est dit convaincu que le peuple québécois était capable de réaliser de grandes choses, d’inventer et d’oser.

Citation :

« La fête nationale est l’occasion de nous souvenir que l’histoire de notre nation est riche des pionniers qui nous ont précédés et qui nous ont légué un lot de réussites. Je pense, entre autres, à ceux qui ont mené la Révolution tranquille. Ils ont bâti des multinationales, remporté des médailles olympiques, tourné des films de renommée mondiale, érigé des barrages hydroélectriques et construit des écoles et des universités. Ils se sont battus pour le français et ont passionnément défendu leur identité. Aujourd’hui, on a le devoir de bâtir sur ce qu’on est, sur notre histoire, sur notre culture et sur chacune de nos magnifiques régions pour continuer la belle aventure de notre nation francophone en Amérique. Je suis convaincu d’une chose : le meilleur est encore à venir. Les Québécoises et les Québécois n’ont pas fini de marquer l’histoire! »

François Legault, premier ministre du Québec