Québec, le 20 octobre 2020– Le premier ministre, François Legault, a tenu à féliciter l’ensemble des Québécois qui, en respectant les mesures, ont contribué à réduire la contagion de la COVID-19 et à stabiliser la situation dans notre réseau de la santé. La deuxième vague est ainsi sous contrôle, mais elle n’est pas encore totalement maîtrisée, a précisé M. Legault lors de son point de presse en compagnie du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda.

Santé mentale

La santé mentale est une grande priorité du gouvernement, a indiqué le premier ministre. Il est revenu sur l’importance de contacter Info-Social, au 811, ou de demander de l’aide en cas de besoin, alors que les symptômes d’anxiété ou de dépression surgissent, notamment en raison de la pandémie. Plus de 300 personnes ont été appelées en renfort y pour répondre et rehausser l’accès aux services psychosociaux et aux services en santé mentale. François Legault n’a pas exclu d’embaucher davantage de ressources pour aider les Québécois à passer à travers cette période difficile.

Le premier ministre a également rappelé que les personnes vivant seules, qui sont davantage touchées par les consignes sanitaires et plus susceptibles de développer des troubles, peuvent recevoir la visite d’une personne à la fois.

Dépistage et traçage

François Legault a aussi insisté sur le fait que seules les personnes qui ont des symptômes et celles qui ont été en contact avec une personne qui a la COVID-19 devraient se faire tester. Il est primordial qu’elles le fassent.

Finalement, M. Legault invite tous les Québécois qui ne l’ont pas déjà fait à télécharger l’application Alerte COVID. Cette application peut être très utile pour lutter contre la pandémie, puisqu’elle vous avise si vous avez été en contact plus de 15 minutes avec un cas positif.

Citation :

« Depuis trois semaines, on semble avoir atteint un plateau pour le nombre de nouveaux cas. On est autour de 1 000 nouveaux cas par jour en moyenne. Donc, il semblerait que nous ayons réussi à stabiliser l’augmentation. C’est une bonne nouvelle. Les chercheurs ont démontré que si nous n’avions pas mis en place les mesures, notre réseau de la santé serait submergé. Je veux remercier les Québécois pour ça. Je suis très conscient que les mesures qu’on a mises en place sont dures pour les Québécois, mais elles sont nécessaires pour la stabilité de nos réseaux de la santé et de l’éducation. » 

François Legault, premier ministre du Québec

Lien connexe :

Québec.ca/coronavirus Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.