Québec, le 20 avril 2021 – Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé aujourd’hui qu’afin de permettre que la situation se stabilise et pour consolider les efforts des dernières semaines, les mesures spéciales d’urgence Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. en vigueur seront reconduites jusqu’au 2 mai inclusivement dans les régions de l’Outaouais, de la Chaudière-Appalaches et sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Québec.

« Dans ces trois régions, il y a un risque réel qu’on dépasse la capacité maximale de nos hôpitaux, surtout pour les soins intensifs. C’est pourquoi on prolonge les mesures en place. Cependant, je peux vous garantir que la première chose qu’on va ouvrir dans ces régions quand la contagion sera contrôlée, ce sont les écoles primaires. D’ici là, je demande à tout le monde de rester très prudent. Avec les variants, aucune région n’est à l’abri d’une explosion de nouveaux cas », a déclaré le premier ministre.

Vaccin d’AstraZeneca offert aux personnes de 45 ans et plus dès demain

Il a également été annoncé que le vaccin d’AstraZeneca sera offert aux personnes de 45 ans et plus dès demain, soit le 21 avril, avec ou sans rendez-vous. Précisons que le critère d’accès est l’âge des personnes, et non leur année de naissance. Cette décision fait suite à la recommandation du Comité sur l’immunisation du Québec, qui considère que les avantages de la vaccination chez les personnes de 45 ans et plus dépassent largement les risques. Les personnes de ce groupe d’âge qui ont des maladies chroniques ont un risque plus important de complications de la COVID-19 et sont particulièrement encouragées à recevoir le vaccin. Plusieurs provinces canadiennes ont également annoncé que l’âge pour obtenir ce vaccin sera abaissé.

Le vaccin d’AstraZeneca est déjà offert, avec ou sans rendez-vous, dans plusieurs régions du Québec. Les informations pertinentes pour obtenir ce vaccin se trouvent sur la page Québec.ca/vaccinCOVID Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Citations :

« Le vaccin est notre passeport pour retrouver notre liberté, pour retrouver notre famille et nos amis. Avant d’en arriver là, on sait ce que l’on doit faire. On doit garder nos distances, porter le masque, éviter les rassemblements. On doit aller se faire dépister dès qu’on a des symptômes. Et on doit aller se faire vacciner dès que c’est notre tour. C’est comme ça qu’on va se donner un bel été. Je compte sur vous. »

François Legault, premier ministre du Québec

« Les mesures en place, mais surtout les efforts de la population, ont contribué à freiner la troisième vague et la propagation des variants au Québec. Toutefois, la situation continue d’être précaire dans les hôpitaux, et nous devons continuer à tout faire pour ralentir le virus et éviter une remontée rapide des cas. Nous sommes en mesure d’ouvrir la vaccination à de plus en plus de personnes, et cela contribuera graduellement à améliorer la situation au Québec. D’ailleurs, l’élargissement à encore davantage de personnes vulnérables au cours des prochains jours est une excellente nouvelle. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux 

Faits saillants :

  • La décision de suspendre temporairement l’administration du vaccin d’AstraZeneca aux personnes de moins de 55 ans, annoncée le 29 mars dernier, avait été prise par mesure de précaution, en raison de très rares cas de thrombose avec thrombocytopénie survenus dans des pays européens.
  • Il est important que les personnes qui ont reçu le vaccin AstraZeneca consultent un médecin rapidement si jamais les symptômes suivants étaient ressentis dans les 4 à 20 jours suivant la réception du vaccin : essoufflement, douleur à la poitrine, enflure des jambes, douleur abdominale, maux de tête graves ou persistants, vision brouillée, ecchymoses ou petites taches sanguines. Il est à noter que le risque d’être infecté par la COVID-19 et de développer des complications est beaucoup plus élevé que ceux liés au vaccin.
  • Tous les vaccins offerts au Québec sont sécuritaires et ont démontré leur grande efficacité à réduire les hospitalisations et les décès liés à la COVID-19. La vaccination devrait également contribuer à maintenir les activités des services de santé et des services sociaux et à reprendre dès que possible une vie normale.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur la COVID-19 et les mesures en place : Québec.ca/coronavirus Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Pour en savoir plus sur l’opération de vaccination contre la COVID-19 : Québec.ca/vaccinCOVID Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.