Québec, le 3 décembre 2020 – Considérant le nombre de cas encore trop élevé de personnes atteintes de la COVID-19, ainsi que l’augmentation du nombre d’hospitalisations et de décès, le premier ministre, François Legault, a annoncé, aujourd’hui, que les rassemblements seront interdits durant la période des Fêtes dans les régions en zone rouge, et ce, pour épargner le système de santé et sauver des vies. Il a fait l’annonce, lors de son point de presse sur l’état de situation de la pandémie, en compagnie du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda.

Noël va donc se passer avec les personnes qui habitent la même adresse, a indiqué M. Legault. Néanmoins, il sera encore permis de visiter les gens qui vivent seuls, comme votre mère ou comme votre grand-père. D’ailleurs, le premier ministre encourage les Québécois à aller les voir, en respectant les consignes sanitaires et en se limitant à un visiteur à la fois. Pour les régions en zones jaune et orange, les règles actuelles relatives aux rassemblements demeurent en vigueur.

Malgré les efforts des Québécois, on assiste à une montée importante de la deuxième vague. Au début de novembre, le nombre de cas quotidien est passé de 1 000 à 1 300. Le 2 décembre, le Québec a connu un sommet, depuis le début de la pandémie, avec plus de 1 500 cas. « À ce rythme-là, certains hôpitaux vont commencer à déborder dans le temps des Fêtes. La capacité du système de santé n’est pas infinie », a affirmé le premier ministre.

Rapport de la Commission sur l’exploitation sexuelle des mineurs

À la fin de son point de presse, le premier ministre a tenu à souligner le travail remarquable des membres de la Commission sur l’exploitation sexuelle des mineurs. Il a voulu remercier particulièrement Lise Lavallée, députée de Repentigny, qui est parmi les premières personnes à avoir dénoncé la situation, il y a de cela plusieurs années. Le gouvernement a confié à Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, le mandat de mettre en œuvre les recommandations du rapport.

Citation :

« On doit se rendre à l’évidence. Cette année, on va avoir un Noël tranquille. Malgré tous nos efforts, on n’a pas réussi à réduire le nombre de cas. On n’a pas à s’en vouloir, c’est la même chose à peu près partout dans le monde. Avec les chiffres actuels, ce n’est pas réaliste de penser qu’on va renverser la situation à temps pour le temps des Fêtes. On doit absolument protéger nos infirmières, nos parents et nos grands-parents. Personne ne veut vivre toute sa vie en pensant qu’il a infecté un proche qui en est décédé. »

François Legault, premier ministre du Québec