Québec, le 29 septembre 2019. – Le premier ministre, François Legault, a annoncé que Lucien Bouchard, premier ministre du Québec (1996-2001), et Jean Charest, premier ministre du Québec (2003-2012), représenteront le Québec aux funérailles officielles de Jacques Chirac, à Paris, le lundi 30 septembre 2019.

Il a également a tenu à rendre hommage, tel qu’il l’a fait jeudi, au président de la République française (1995-2007) et ami du Québec, Jacques Chirac, et à offrir ses condoléances aux proches de ce dernier.

Le premier ministre a souligné à nouveau l’apport considérable de Jacques Chirac à l’approfondissement des relations franco-québécoises et au rayonnement de la Francophonie dans le monde, de même qu’au maintien de la tradition des rencontres annuelles entre les chefs de gouvernement français et québécois.

Citation :

« Je remercie sincèrement M. Lucien Bouchard et M. Jean Charest d’avoir accepté de représenter le Québec et de s’être rendus disponibles dans de très courts délais pour ce mandat important qui m’était impossible d’accomplir en raison de différents engagements. Je tiens à offrir, encore une fois, mes condoléances à la famille et aux proches de Jacques Chirac, ainsi qu’au peuple français. Je veux aussi saluer la carrière remarquable d’un brillant politicien amoureux de son pays et de sa langue, à qui nous devons en bonne partie les liens d’amitié et de collaboration solides qui unissent le Québec et la France. Jacques Chirac était certainement de ceux qui ont inspiré ma passion pour la politique et ma volonté de bâtir de grandes choses pour la nation québécoise et pour la Francophonie. »

François Legault, premier ministre du Québec

Faits saillants :

  • En raison d’importants engagements au Québec, le 30 septembre et le 1er octobre, le premier ministre, François Legault, a demandé aux premiers ministres Lucien Bouchard et Jean Charest de représenter le Québec aux funérailles officielles de Jacques Chirac.
  • Le drapeau du Québec qui flotte sur la tour centrale de l’hôtel du Parlement sera mis en berne du début de la journée des funérailles jusqu’au crépuscule, lundi, à la demande de M. Legault, pour honorer la mémoire de M. Chirac, qui avait été fait officier de l’Ordre national du Québec en 1987.