Québec, le 22 octobre 2020. – Le premier ministre, François Legault, a invité à nouveau les Québécois à réduire le plus possible leurs contacts, car bien que l’augmentation du nombre de cas positifs soit stabilisée à environ 1 000 par jour, depuis trois semaines, cela demeure trop élevé.

« La deuxième vague, elle est là et elle est forte. La situation est grave et inquiétante, et c’est comme ça dans la plupart des pays », a déclaré François Legault, lors de son point de presse, en compagnie du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda.

La situation empire dans la plupart des pays; pas juste au Québec

Le premier ministre a souligné que la tendance empire dans la plupart des pays, notamment la France, les États-Unis et le Royaume-Uni. En effet, alors que le Québec affiche un ratio de 65 personnes hospitalisées par million d’habitants, celui du Royaume-Uni est de 95, celui des États-Unis est près du double, soit 122, et celui de la France se chiffre à 203, soit presque le triple. « C’est le même virus qui frappe partout dans le monde », a souligné François Legault.

Devant l’ampleur de la deuxième vague, le premier ministre a rappelé l’importance de réduire les contacts et de respecter les consignes déjà en place. Pour y arriver, le télétravail est fortement recommandé, par exemple, et les restaurants doivent continuer d’interdire la consommation sur place. « C’est certain que lorsqu’on va au restaurant, on augmente les risques d’avoir des contacts. Il y a malheureusement des personnes qui font moins attention. C’est un risque supplémentaire. Ce n’est pas la faute des propriétaires, mais on est rendus là », a souligné M. Legault.

« La santé d’abord, le reste ensuite »

Le nombre d’hospitalisations dues à la COVID-19 menace l’équilibre du réseau de la santé. Le premier ministre veut éviter qu’on doive repousser des chirurgies ainsi que des traitements contre le cancer ou d’autres maladies. Il a d’ailleurs réitéré que sa résolution est la même depuis le début de la pandémie : la santé d’abord, le reste ensuite.

Citation :

« Je vous demande de limiter vos contacts au strict nécessaire. Si vous pouvez faire du télétravail, faites-le. La situation n’est pas rose, ailleurs dans le monde, quant au nombre de cas, d’hospitalisations et de décès. Plusieurs pays ont dû mettre en place des consignes sanitaires beaucoup plus strictes que nous. C’est ce qui nous attend si l’on ne fait rien. Je demande donc un grand effort collectif pour sauver notre réseau de la santé et pour sauver des vies. On va y arriver. » 

François Legault, premier ministre du Québec

Lien connexe :

Québec.ca/coronavirus Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.