Montréal, le 13 juin 2021. – Le premier ministre, M. François Legault, ainsi que son adjoint parlementaire pour les dossiers jeunesse, M. Samuel Poulin, ont dévoilé, aujourd’hui, le Plan d’action jeunesse 2021-2024, qui propose des mesures concrètes pour que les jeunes prennent leur place dans la nouvelle économie et qu’ils participent activement à la société québécoise, en adéquation avec leurs priorités, notamment en matière d’éducation, d’emploi, de santé mentale, de culture et d’environnement.

Concrètement, le Plan d’action prévoit la mise en œuvre de plus de 130 mesures, dont 80 sont nouvelles ou bonifiées. Ces actions permettront au gouvernement de joindre annuellement quelque 500 000 Québécoises et Québécois de 15 à 29 ans. Pour ce faire, plus de 300 millions de dollars seront investis au cours des trois prochaines années.

Fruit d’une large consultation nationale, ce plan est en phase avec les besoins de la jeunesse québécoise. Le premier ministre se réjouit que le Plan d’action tienne également en compte l’évolution de certains enjeux mis de l’avant par la pandémie de la COVID-19 et qu’il dégage des opportunités importantes pour les jeunes afin que ceux-ci puissent, eux aussi, contribuer à la relance économique du Québec.

Soutenir les jeunes dans un marché de l’emploi évolutif et en entrepreneuriat

De nombreux postes seront à pourvoir dans les prochaines années au Québec. Les évolutions technologiques contribueront également à la transformation du marché du travail. C’est pourquoi il est nécessaire d’outiller les jeunes afin qu’ils soient en mesure de faire face à ces nouvelles réalités. Pour ce faire, le gouvernement s’engage à soutenir leur intégration et leur maintien en emploi, à les former pour les métiers du futur et à susciter chez eux la passion de l’entrepreneuriat. Près de 100 000 jeunes, qu’ils soient entrepreneurs et entrepreneures ou en démarche d’emploi, seront soutenus par le gouvernement par l’entremise du Plan d’action.

Favoriser une santé mentale positive

La santé figure dans les priorités des jeunes et du gouvernement. Les jeunes se trouvent parmi les groupes les plus affectés psychologiquement par les répercussions de la pandémie de la COVID-19. Les mesures en santé du gouvernement viseront l’atteinte de trois objectifs, soit de favoriser une santé mentale positive des jeunes, de promouvoir l’adoption de comportements sains et sécuritaires et d’encourager l’adoption de bonnes habitudes alimentaires, ainsi que d’un mode de vie physiquement actif.

Promouvoir la culture québécoise et la langue française

La culture occupe une place importante pour le gouvernement. Afin de permettre aux jeunes de découvrir la richesse de la culture québécoise et de s’y identifier, le gouvernement du Québec s’engage à en favoriser l’accès dans toute sa diversité et sous toutes ses formes, ainsi qu’à soutenir davantage la pratique culturelle. Afin d’inculquer un fort sentiment d’appartenance des jeunes envers la langue française et d’en assurer la vitalité et l’avenir au Québec, des mesures ont été mises en place pour la valoriser et la promouvoir.

Intensifier les actions environnementales

L’environnement et la lutte contre les changements climatiques figurent, avec raison, en haut de la liste des revendications des jeunes et des organismes. Il y a évidemment lieu d’intensifier les actions pour sensibiliser tous les Québécois et Québécoises, notamment dans les différents milieux scolaires. Le Plan d’action dévoilé comprendra des mesures pour outiller les jeunes qui ont et auront à faire face à la crise climatique. À ce titre, des actions sont prévues pour soutenir l’éducation à l’environnement et promouvoir l’écocitoyenneté, contribuer à la création de milieux de vie verts et faciliter le contact des jeunes avec la nature.

Citations :

« Après la pandémie, on a l’occasion de bâtir un Québec plus autonome, plus innovant, plus vert. On a l’occasion de bâtir une nouvelle économie avec des emplois payants et stimulants dans toutes nos régions. Ce Québec-là, on veut le bâtir avec nos jeunes. On veut se tourner vers l’avenir avec eux. Avec le plan jeunesse, on a un levier pour soutenir leurs projets, leurs rêves. Je dis aux jeunes : vous êtes ma plus grande priorité comme premier ministre et votre avenir est au centre de notre vision. Le Plan qu’on présente aujourd’hui, ça vous appartient. On veut le mettre en marche avec vous. Pour bâtir tous ensemble un Québec dont vous serez fiers.»

François Legault, premier ministre du Québec

« Les jeunes ne sont pas seulement l’avenir, ils sont également le présent. Ils doivent pouvoir s’accomplir pleinement et réaliser leurs rêves ici. Notre plan est l’un des plus ambitieux et porteurs de l’histoire du Québec. Avec nos actions dans toutes les régions, les jeunes pourront faire le choix d’entreprendre, de poser des gestes pour l’environnement et d’avoir un plus grand accès à la culture québécoise. À terme, nous voulons redonner un sentiment de fierté à notre jeunesse, pour qu’ils soient fiers d’eux-mêmes et fiers d’être Québécois. »

Samuel Poulin, adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse

Faits saillants :

  • Le Plan d’action jeunesse 2021-2024 met en œuvre la Politique québécoise de la jeunesse 2030.
  • Deux axes s’ajoutent à ceux de la précédente stratégie d’action jeunesse. Ainsi, l’environnement et la culture viennent compléter les cinq axes existants que sont l’emploi, l’entrepreneuriat, l’éducation, la santé et la citoyenneté.

Lien connexe :

Pour plus de détails sur le Plan d’action jeunesse 2021-2024 : www.jeunes.gouv.qc.ca Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..