Québec, le 27 mai 2021. – Le gouvernement du Québec annonce une somme de près de 1,2 million de dollars pour appuyer deux projets distincts qui visent à soutenir la réalisation de stages pour la relève québécoise, plus particulièrement dans les secteurs de la restauration, de l’hôtellerie et du tourisme.

Ces deux programmes aideront plusieurs étudiantes et étudiants post-secondaires à effectuer leurs stages de fin de programme, tout en apportant un soutien aux entreprises touristiques aux prises avec des enjeux de main-d’œuvre.

Une somme de 825 000 $ pour un projet pilote propre aux étudiantes et étudiants du secteur de l’industrie touristique

Environ 2 000 étudiantes et étudiants des secteurs de la restauration, de l’hôtellerie et du tourisme (service-conseil en vente de voyage, guide d’aventure, gestion du tourisme, etc.), pourront accéder à des stages en milieu de travail dès cet été. Tous les programmes d’études post-secondaires en tourisme sont admissibles à cette initiative, qui sera portée par LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec.

Afin de favoriser la mobilité des stagiaires en milieu de travail à travers le Québec, le projet pilote propose des bonifications majeures au programme actuel de mobilité étudiante.

Les étudiants, les établissements scolaires et les entreprises touristiques bénéficieront également de la mise en place de ce projet pilote, qui s’inscrit dans le cadre du plan de déconfinement et de relance de l’industrie touristique, un domaine où de grands besoins se font sentir dans plusieurs régions du Québec.

Modifications au programme de bourses pour soutenir les stages au Québec

Mené par le ministère de l’Enseignement supérieur, le programme de bourses pour de courts séjours à l’extérieur du Québec, qui soutient habituellement les étudiantes et étudiants inscrits dans les établissements d’enseignement collégial québécois, en vue de les inciter à poursuivre une partie de leur formation à l’extérieur du Québec, sera modifié pour que ces stages puissent se réaliser au Québec, notamment dans les domaines du tourisme, de la restauration et de l’hôtellerie.

Pour ce faire, une somme de 358 500 $ a été octroyée à la Fédération des cégeps du Québec.

Citations :

« Notre gouvernement est fier de soutenir les initiatives qui permettent aux jeunes Québécoises et Québécois de vivre des expériences pertinentes, tout en alimentant leur passion. Grâce à ces perspectives, les étudiantes et étudiants qui participeront à ces stages seront guidés pour leur avenir, tout en contribuant activement à la relance de l’économie québécoise, ce qui est bénéfique pour l’ensemble de la collectivité. »

Samuel Poulin, adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse et adjoint parlementaire de la ministre du Tourisme

« Je me réjouis de la mise sur pied de ce projet pilote et des modifications au programme de bourses, qui donneront la chance à nos étudiantes et étudiants et à nos finissantes et finissants d’accéder à un stage, de se réaliser professionnellement et d’aspirer à une longue carrière dans un secteur valorisant. Toutes nos régions offrent des milieux de travail stimulants qui ne demandent qu’à accueillir une relève qualifiée. Ces initiatives atténueront les effets de la rareté de main-d’œuvre, qui affectent l’industrie touristique à l’heure actuelle. Je compte sur nos étudiantes et étudiants pour mettre à profit leur expertise, au bénéfice de nos entreprises et des touristes. »

Caroline Proulx, ministre du Tourisme

« Je suis heureux de m’associer à cette initiative, qui permettra à plusieurs étudiantes et étudiants ainsi que finissantes et finissants en restauration de profiter d’un stage dans leur domaine, en vue d’accroître leurs compétences et de s’intégrer plus facilement au marché du travail.

André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec

« Les stages font partie intégrante de la formation de nos diplômées et diplômés, et c’est particulièrement vrai dans le domaine du tourisme. Dans le contexte de la pandémie, il est essentiel de permettre aux stages, qui auraient normalement été effectués à l’international, de se réaliser au Québec. Ce sont non seulement nos étudiantes et étudiants qui en bénéficieront, mais également toute notre économie. »

Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur

« La mise en œuvre de ce projet pilote de stages, avec le Secrétariat à la jeunesse et le ministère du Tourisme, s’inscrit dans la continuité de l’accompagnement que notre organisation offre déjà à tous les étudiants et étudiantes du Québec. Grâce au soutien du gouvernement, nous allons non seulement contribuer à la relance économique du Québec, mais aussi offrir la possibilité aux jeunes de 18 à 35 ans de se former, de perfectionner leurs compétences et de faire rayonner tout le Québec. »

Jean-Stéphane Bernard, président-directeur général de LOJIQ

Faits saillants :

  • La somme de 825 000 $ pour le projet pilote qui offrira des stages aux étudiantes et étudiants des domaines de la restauration, de l’hôtellerie et du tourisme comprend une contribution de 175 000 $ de la part du Secrétariat à la jeunesse, de 350 000 $ de l’Office Québec-Monde pour la jeunesse (LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec) provenant de la subvention leur ayant été octroyée en 2020-2021 par le Secrétariat à la jeunesse et de 300 000 $ du ministère du Tourisme, par l’entremise du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme.
  • Voici les bonifications majeures apportées au programme actuel de mobilité étudiante :
    • Un abaissement des seuils minimaux de distance à parcourir pour que l’étudiante ou étudiant soit considéré en mobilité : 75 km (aller simple) ou 150 km (aller-retour),
    • Une bonification de 20 % du montant minimum offert pour les déplacements au Québec :
      • une bonification de 20 % du montant forfaitaire minimum offert pour les projets de mobilité au Québec entre 150 km et 348 km aller-retour
      • une bonification de 20 % du montant remboursé par kilomètre parcouru aller-retour pour une mobilité à plus de 349 km, soit un remboursement évalué à 0,43$/km.
    • Une contribution supplémentaire pour le transfert en bateau vers les Îles-de-la-Madeleine; La contribution sera établie selon le kilométrage parcouru.
    • Pour les lieux non atteignables par voiture – généralement au nord du 55e parallèle – remboursement de 65 % du billet d’avion jusqu’à concurrence de 1 500 $.
  • Le processus de candidature des étudiantes et étudiants a été simplifié;
  • Les étudiantes et étudiants pourront déposer leur candidature sur le portail des Offices jeunesse internationaux du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. dès le lundi 7 juin.