Québec, le 10 juin 2021. Le premier ministre du Québec, M. François Legault, et la ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, annoncent la création des Espaces bleus, un réseau constitué de bâtiments patrimoniaux restaurés et de quelques nouveaux bâtiments, qui auront pour vocation première de valoriser notre histoire, nos héroïnes et nos héros de tous les horizons et de toutes les époques. Bénéficiant d’un montant de 259 M$, ce projet d’une ampleur inédite a été dévoilé aujourd’hui au pavillon Camille-Roy du Séminaire de Québec, qui constituera la tête du réseau des Espaces bleus.

En amorçant cette vaste opération, le gouvernement veut ainsi offrir un legs culturel, touristique et social qui profitera à l’ensemble des citoyennes et des citoyens ainsi qu’aux générations futures. Il souhaite aussi rendre hommage à ce qui fait la fierté des Québécois et faire de cette fierté commune un lien entre les régions, un pont entre leur passé et leur avenir.

Des sites et des immeubles à caractère patrimonial situés partout au Québec seront acquis, aménagés, restaurés et requalifiés dans cet objectif. Chaque Espace bleu sera unique et incarnera l’histoire des héros et des bâtisseurs de sa région respective. Ces pôles culturels et touristiques seront à la fois des lieux d’exposition et de diffusion. Ils seront dotés d’un café offrant des produits québécois locaux et d’une salle multifonctionnelle pour la diffusion et la médiation culturelles.

En collaboration avec des institutions muséales régionales, le Musée de la civilisation sera responsable de la conception, de la production, de la réalisation et de l’installation d’une exposition permanente et d’expositions itinérantes pour chacun des Espaces bleus. Ce parcours mettra en relief le caractère distinctif et le savoir-faire des régions, ainsi que tout ce qui a contribué à rendre les citoyens fiers de leur région.

L’Espace bleu de la Capitale-Nationale comportera également un volet consacré aux sciences, présentant notamment une riche collection d’objets scientifiques et des laboratoires d’expérimentation, grâce à une contribution de 2,5 M$ de la Ville de Québec.

L’offre culturelle des Espaces bleus sera novatrice et complémentaire à celle des institutions muséales en raison d’une approche numérique et immersive de calibre international. Elle permettra en outre de découvrir des objets provenant de la collection nationale du Musée de la civilisation ainsi que des collections de divers musées québécois.

Le gouvernement du Québec souhaite faire des Espaces bleus non seulement des modèles de réussite en matière de requalification de lieux patrimoniaux, mais également des lieux qui valoriseront l’histoire du Québec et tout ce qui en fait « un grand peuple ».

Citations :                                                               

« Avec les Espaces bleus, on veut de l’audace. On veut sortir des sentiers battus. On veut des expositions excitantes, notamment pour les jeunes. On veut redonner vie à nos grandes réussites historiques. On veut faire le lien entre nos héros du passé et ceux du présent. Et on veut que ça touche l’ensemble des Québécois. En effet, il faut que les Québécois de chaque région se reconnaissent. Je veux que ce soit l’espace de tous les Québécois, de toutes les générations. Je veux qu’on se sente chez nous. Je veux qu’on soit fiers dès qu’on y met les pieds. »

François Legault, premier ministre

« Je suis très heureuse que la capitale nationale ait été sélectionnée pour accueillir la tête du réseau des Espaces bleus. Axé sur l’histoire unique de la région, l’Espace bleu de la Capitale-Nationale sera intégré à la Cité du Séminaire pour offrir aux visiteurs des expériences exceptionnelles et ajouter à l’effervescence du Vieux-Québec, une destination culturelle incontournable. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« En créant le réseau des Espaces bleus, notre gouvernement fait preuve d’un leadership jamais vu en matière de valorisation de notre patrimoine bâti, de notre histoire et de notre culture. Ce projet nous permettra de donner une nouvelle vie à des bâtiments emblématiques tout en permettant aux visiteurs d’y découvrir de façon originale celles et ceux qui ont fait la fierté de chacune des régions du Québec. Chaque Espace bleu aura pour mission de mettre en lumière l’histoire unique de sa région et de la rendre plus accessible. Les Espaces bleus contribueront ainsi à la beauté du Québec et à la valorisation de notre culture qui a toutes les raisons de nous rendre fiers. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

« À travers ce magnifique réseau d’Espaces bleus, la Ville de Québec contribuera principalement au volet scientifique de la région de la Capitale-Nationale. Nous souhaitons soutenir et préparer une relève qui fera rayonner l’expertise, les compétences et l’innovation québécoises. Le volet consacré aux sciences est donc une grande étape de sensibilisation et de familiarisation qui aidera à stimuler l’intérêt pour ce domaine chez nos générations futures. »

Régis Labeaume, maire de Québec

« L’une des missions fondamentales du Musée est de faire connaître l’histoire du Québec en mettant au cœur de son approche l’être humain. Pour ce nouveau concept, on va encore plus loin en plaçant au centre du propos les caractéristiques, les sentiments et les valeurs qui inspirent la société québécoise. C’est un projet extrêmement stimulant, développé avec rigueur et qui sera réalisé dans un esprit d’échange et de collaboration avec chaque région. Je remercie le gouvernement du Québec pour cette marque de confiance envers le Musée de la civilisation. »

Stéphan La Roche, président-directeur général du Musée de la civilisation