Beauceville, le 8 février 2019 – Le nouveau gouvernement du Québec est fier d’accorder 26,4 millions de dollars à la coopérative laitière Agropur pour son projet d’investissement de 55,8 M$. Ce projet permettra d’importantes retombées économiques pour la Beauce, notamment en améliorant la productivité et la compétitivité de l’usine de Beauceville et en générant la création de 26 emplois payants, dont 15 dès la première phase de modernisation.

C’est le premier ministre du Québec, M. François Legault, en compagnie de la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Mme Marie-Eve Proulx, qui en a fait l’annonce aujourd’hui.

Cette initiative vise l’automatisation et la robotisation des activités de conditionnement de fromage de l’usine ainsi que l’ajout de nouvelles chaînes pour la découpe et le râpage, notamment. Elle lui permettra d’augmenter sa capacité de production, d’améliorer sa productivité et de maintenir ainsi sa compétitivité.

Citations :

« En matière d’économie, la réduction de l’écart de richesse du Québec avec le reste du Canada est un objectif fondamental de mon gouvernement. Pour créer plus de richesse chez nous, il faut améliorer la productivité et la compétitivité des entreprises dans toutes les régions du Québec, en plus de créer des emplois payants qui tireront le salaire moyen du Québec vers le haut. C’est exactement ce que vise le projet d’Agropur. Cette entreprise fait partie de notre quotidien à table depuis plus de quatre-vingts ans et compte 8 800 employés. C’est avec une grande fierté que nous appuyons la croissance d’Agropur en Chaudière-Appalaches. »

François Legault, premier ministre du Québec

« Par sa participation au projet d’Agropur, le gouvernement du Québec favorise l’attraction d’investissements majeurs dans Chaudière-Appalaches et met en place les conditions gagnantes pour assurer le développement de la région à long terme. C’est une façon concrète d’investir à la fois dans l’économie régionale et dans la communauté de Beauceville afin de la rendre toujours plus attrayante pour les générations d’aujourd’hui et de demain. »

Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

« Dans un contexte de marché très concurrentiel, nous devons accélérer notre développement en investissant dans notre compétitivité, tout en contribuant à la vitalité de nos régions. Cet investissement visant la modernisation de notre usine de Beauceville s’inscrit dans la stratégie de long terme pour notre entreprise. Nous sommes fiers de notre modèle d’affaires coopératif qui place au cœur de sa mission le partage de la richesse. Nous continuerons d’offrir au consommateur, à chaque achat d’un produit Agropur, une façon pour lui de contribuer à l’économie d’ici. »

René Moreau, président d’Agropur

« Cet investissement viendra soutenir la croissance d’Agropur en nous permettant de nous positionner encore davantage comme un partenaire de choix dans un marché en pleine consolidation à l’échelle nord-américaine. La première phase permettra d’implanter une technologie de pointe dans notre usine de Beauceville qui contribuera à augmenter le volume de production et développera la capacité de découpe et de conditionnement de cette installation, ce qui est stratégique pour notre entreprise. »

Robert Coallier, chef de la direction d’Agropur

Faits saillants :

Fondée en 1938, l’entreprise Agropur fait partie des 20 plus grands transformateurs laitiers au monde. Elle compte 28 usines au Canada, dont 13 au Québec, et 11 usines aux États-Unis. Propriété de 3161 membres la Coopérative emploie en tout 8 800 personnes, dont 3 600 au Québec.

Son usine de Beauceville, en activité depuis 1973, se spécialise dans la production de produits de beurre et d’ingrédients laitiers ainsi que dans le conditionnement de fromage.

Le programme ESSOR du ministère de l’Économie et de l’Innovation vise à appuyer, dans une perspective d’accroissement de la compétitivité et de la productivité, de création d’emplois et de développement durable, les projets d’investissement réalisés au Québec. La contribution gouvernementale consentie pour la réalisation du projet d’investissement de 55,8 M$ totalise 26,4 M$ sous la forme d’un prêt de 21,7 millions de dollars et d’une contribution financière non remboursable de 4,7 millions de dollars.

La première phase de modernisation, qui prévoit la création de 15 emplois, est de 23,5 millions de dollars et comprend un appui de 11,1 millions de dollars de la part du gouvernement du Québec.