Québec, le 17 septembre 2019 – Le premier ministre, M. François Legault, accompagné de la ministre de la Justice, ministre responsable des Institutions démocratiques, de la Réforme électorale et de l’Accès à l’information et ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Mme Sonia LeBel, a dévoilé, ce mardi, les priorités du gouvernement du Québec en vue de l’élection fédérale du 21 octobre prochain. De plus, il a été annoncé que le Bureau du Québec à Ottawa, fermé sous le gouvernement Couillard, sera remis sur pied afin de défendre et de promouvoir les intérêts du Québec, notamment économiques, dans la capitale fédérale.

Le premier ministre a, d’entrée de jeu, annoncé que les principales demandes du gouvernement, c’est-à-dire celles qui sont structurantes pour le Québec, ont été adressées aux chefs des partis fédéraux dans une lettre à leur attention. Mais M. Legault a décidé de s’attarder plus longuement sur quatre demandes sous-jacentes au principe fondamental qui veut que le Québec forme une nation distincte et libre de faire ses choix dans tous les domaines liés à son existence :

  1. Que le Québec obtienne plus de pouvoirs en matière d’immigration afin qu’il décide seul du nombre d’immigrants dans chaque catégorie, choisisse les conditions exigées avant d’accorder la résidence permanente, incluant une évaluation du niveau de français et une évaluation des connaissances des valeurs québécoises, et gère complètement le programme de travailleurs étrangers temporaires
  2. Respect de la Loi sur la laïcité de l’État et engagement à ne participer à aucune contestation judiciaire 
  3. Assujettissement à la Charte de la langue française pour les entreprises sous compétence fédérale
  4. Mise en place d’un rapport d’impôt unique géré par le gouvernement du Québec

Réouverture du Bureau du Québec à Ottawa

Le gouvernement du Québec décide aussi d’annoncer la réouverture du Bureau du Québec à Ottawa (BQO), accompagné d’un mandat plus fort sur le plan économique.

Le BQO aura un mandat de liaison avec le gouvernement fédéral et les partis politiques fédéraux et avec la Francophonie canadienne. Il aura également le mandat de renseigner le gouvernement québécois sur les politiques du gouvernement fédéral. Il sera aussi chargé de liaison avec la presse du Canada, de façon à bien informer les médias des politiques et des décisions du gouvernement du Québec. Le Bureau aura également le mandat de tisser des liens avec les ambassades étrangères à Ottawa. Finalement, il aura un important mandat économique et commercial, pour faire connaître les entreprises québécoises, ainsi que les atouts et les forces du Québec comme meilleure destination au monde pour investir.

Citations :

« Le Québec forme une nation distincte et libre de faire ses choix dans tous les domaines qui touchent à son existence. Je pense en particulier à l’immigration, à la laïcité de l’État, à la culture et à la langue. Je demande aux chefs des partis fédéraux de s’engager à respecter les choix du Québec dans ces matières. Je veux également souligner la volonté du Québec et des Québécois d’être des partenaires à part entière dans la fédération. La base de tout partenariat, c’est le respect mutuel. »

François Legault, premier ministre du Québec

« Le Québec doit jouer un rôle de leadership dans la fédération canadienne. Nous devons défendre et faire la promotion de nos intérêts partout où nous pouvons le faire. Pour jouer ce rôle de leadership, le Québec doit se doter des moyens pour avoir une action efficace. Dans les derniers mois, nous nous sommes aperçus qu’il nous manquait un outil important : un Bureau du Québec à Ottawa. Cette présence à Ottawa avait été abolie par le précédent gouvernement. Nous souhaitons assurer une présence forte du Québec à Ottawa. Pour nous doter des moyens de nos ambitions, nous avons donc décidé de rouvrir le Bureau du Québec à Ottawa et de lui donner un mandat plus large et plus important que ce qu’il avait auparavant. »

Sonia LeBel, ministre de la Justice, ministre responsable des Institutions démocratiques, de la Réforme électorale et de l’Accès à l’information et ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne