Durée de conservation

C’est la période pendant laquelle un produit conserve toutes ses propriétés : fraîcheur, goût et valeur nutritive. L’innocuité est aussi assurée puisque le produit n’est pas nuisible pour la santé. Il en est de même pour toute autre propriété déterminée par le fabricant. 

Date « meilleur avant » 

L’étiquette ou l’emballage d’un aliment indique une date limite de conservation, souvent appelée la date « meilleur avant ».

Cette date correspond au moment où prend fin la durée de conservation d’un aliment. Après cette date, la qualité peut se dégrader.  

Les fabricants et distributeurs doivent indiquer une date « meilleur avant » si la durée de conservation de leur produit est de 90 jours ou moins. 

La date limite de conservation indiquée s’applique seulement aux aliments : 

  • dont l’emballage n’a pas été ouvert; 
  • qui ont été entreposés selon les conditions prévues par le fabricant. 

Exceptions  

Fruits et légumes frais : les détaillants ne sont pas tenus de préciser une durée de conservation.  

Aliments emballés sur le lieu de vente : les détaillants peuvent afficher la durée de conservation près de l’aliment plutôt que sur l’étiquette. Ils le font parfois dans le rayon de la viande fraîche.  

Produits emballés à la demande du consommateur : ces produits ne nécessitent pas d’étiquette. Il s’agit, par exemple, des charcuteries et des fromages tranchés, des boîtes à lunch ou des repas achetés au comptoir pour emporter.

Consommation après la date limite 

Lorsque la date « meilleur avant » est dépassée, l’aliment peut changer : perte de fraîcheur, modifications du goût et de la texture ou diminution de la valeur nutritive, comme la teneur en vitamine C. 

Les aliments périssables sont ceux qui s’altèrent plus facilement, comme le poisson et les viandes fraîches. Ils doivent idéalement être consommés avant la date « meilleur avant » pour éviter les risques pour la santé.  

Malgré tout, vous pouvez consommer plusieurs aliments sans danger, même après la date limite de conservation.   

Aliments périssables à risque faible

Certains aliments périssables comportent moins de risques pour la santé s’ils sont entreposés dans des conditions adéquates. On évite ainsi la croissance de bactéries nuisibles.

Ces aliments peuvent être consommés après la date « meilleur avant ». Vous pouvez les utiliser dans des mets cuisinés ou des gâteaux pour leur donner une seconde vie. 

Exemples : 

  • Fruits et légumes frais entiers; 
  • Vinaigrettes, marinades, huiles et margarine; 
  • Yogourts et kéfir; 
  • Fromages à pâte ferme ou à pâte dure (ex. : cheddar, suisse, parmesan); 
  • Produits de fromage fondu; 
  • Beurre; 
  • Œufs; 
  • Produits de boulangerie. 

Aliments non périssables ou congelés 

Ces aliments ne présentent pas de risque pour la santé, même après la date limite de conservation. 

Exemples :  

  • Céréales sèches; 
  • Boîtes de conserve; 
  • Viandes congelées; 
  • Condiments. 

Aliments à jeter après la date limite 

Aliments périssables 

Certains aliments périssables ne doivent pas être consommés après la date limite de conservation. Des bactéries dangereuses pour la santé peuvent s’y développer. 

Exemples : 

  • Viandes fraîches; 
  • Poissons frais ou fumés et fruits de mer; 
  • Charcuteries; 
  • Sauces réfrigérées; 
  • Fromages à pâte molle; 
  • Salades de pâtes; 
  • Houmous; 
  • Pousses et germes. 

Attention! Soyez particulièrement vigilants avec les poissons fumés et les charcuteries cuites comme le jambon fumé et le saucisson.

La prudence est aussi de mise avec les produits pasteurisés et réfrigérés comme les soupes et les sauces.

Ces produits peuvent être dangereux pour la santé, même s’ils ne changent pas de goût ni d’odeur. 

Aliments non périssables 

Les préparations pour nourissons ou pour diètes comportent plutôt une date limite d’utilisation. Après cette date, elles peuvent ne plus avoir la valeur nutritive indiquée sur l’étiquette. Évitez alors de les consommer.  

Produits artisanaux 

Les produits confectionnés de manière artisanale sont parfois moins bien protégés contre les bactéries nuisibles. Renseignez-vous sur la conservation du produit auprès de son fabricant. 

Aliments déballés 

Il ne faut pas oublier que la date « meilleur avant » s’applique aux aliments dont l’emballage n’a pas été ouvert. Une fois les aliments déballés ou entamés, leur durée de conservation diminue. 

Certains produits que l’on considère comme non périssables au moment de l’achat deviennent périssables une fois ouverts. C’est le cas, par exemple, des produits en conserve ou des jus pasteurisés.