Description

Le PCP, aussi appelé phencyclidine, est un hallucinogène très puissant à propriétés dissociatives qui agit sur les sensations et la perception de la réalité. C’est un produit qui a été créé au départ pour servir d’anesthésique (supprimer la douleur) pendant les interventions chirurgicales. Il a toutefois rapidement été retiré du marché à cause des dangers qu’il présente. La production de cette drogue est maintenant limitée aux laboratoires clandestins. On trouve de moins en moins de PCP dans les analyses en laboratoire des drogues saisies sur le marché noir au Québec. Le PCP est souvent, à défaut, vendu sous le nom de mescaline.

Une dose de PCP peut contenir :

  • du PCP à l’état pur;
  • du PCP mélangé à d’autres produits;
  • toute substance autre que le PCP.
Appellations courantesApparence Particularités
  • Mess
  • TH
  • Angel dust
  • Peace pill
  • Fairy dust
  • Cristal
  • Éléphant
  • Tranquilisant à chevaux
  • Rocket fuel
  • Comprimés
  • Capsules
  • Poudre
  • Liquide clair

 

Le PCP est souvent vendu sous d’autres noms.
Son apparence varie puisqu’il peut être présent dans un grand nombre de drogues comme la MDMA (ecstasy) et la kétamine.

Effets du PCP (phencyclidine)

Le PCP diminue ou fait disparaître la capacité à ressentir la douleur de même que la sensibilité dans tout le corps. Il produit ainsi un effet semblable à une anesthésie générale.

Il produit également un effet dissociatif, c’est-à-dire qu’il peut induire un état de dissociation entre le corps et l’esprit dans lequel, à faibles doses, la personne est consciente de ce qui se passe, mais ne se sent pas impliquée physiquement ou émotionnellement. Elle se perçoit comme observatrice de ses propres actions. De plus, le PCP aurait tendance à provoquer des comportements antisociaux et violents.

Risques liés à la consommation de PCP (phencyclidine) et conséquences possibles

Le PCP est l’une des drogues les plus dangereuses qui soient. Des niveaux d'intoxication variables et sporadiques pendant des jours, des semaines et même des mois après la dernière utilisation ont été documentés chez les personnes qui abusent du PCP. Il peut causer des dommages physiques et psychologiques qui peuvent être permanents.

Par exemple, le PCP peut :

  • modifier les réflexes naturels du corps comme les battements du cœur (le cœur peut même perdre le réflexe de battre);
  • causer des dommages irréparables au cerveau;
  • rendre agressif, impulsif et violent;
  • diminuer la mémoire à moyen et à long terme;
  • entraîner des troubles psychologiques (anxiété, crise de panique, dépression, psychose) ou pousser au suicide, aussi bien en cas d’usage régulier que lors d’une surdose.

Dépendance

La consommation de PCP peut provoquer une dépendance psychologique, c’est-à-dire que la personne aura besoin de consommer de plus en plus souvent pour être mieux dans sa peau, se détendre, se calmer, se stimuler, se donner du courage pour surmonter ses problèmes, etc.

Pour en savoir plus, consultez la section Dépendance de la page Problèmes liés à la consommation d’alcool ou de drogues.