Logo du gouvernement du Québec. Logo du gouvernement du Québec.
  1. Accueil  
  2. Santé  
  3. Conseils et prévention  
  4. Dépistage et offre de tests de porteur  
  5. Projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon

Projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon

Présentation et objectifs

Présentation

Le projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon offre aux Québécoises et Québécois de 55 à 74 ans présentant un risque élevé de développer un cancer du poumon un ensemble de services visant à dépister le cancer du poumon et réduire les risques d’en développer un, ou d’en mourir. Les participants à ce projet doivent répondre à un certaine nombre de conditions d’admissibilitéCe projet est entré en vigueur le 1er juin 2021 dans huit établissements désignés pour le projet.

Le dépistage du cancer du poumon se fait par la tomodensitométrie axiale à faible dose annuelle. Le dépistage est la recherche d’un cancer du poumon chez des personnes qui semblent en bonne santé, avant qu’elles ne présentent des signes ou des symptômes de la maladie. Il permet de détecter le cancer lorsqu’il est à un stade peu avancé. Il augmente ainsi les possibilités de guérison.

Les résultats du dépistage des 3 000 premières personnes qui participeront au projet permettront de prendre des décisions sur la poursuite du projet et éventuellement de son élargissement en programme provincial dans plusieurs établissements à travers la province.

Objectifs

Le projet comporte trois objectifs majeurs :

Réduire le risque de décès par cancer du poumon puisque le projet vise à détecter les cancers à un stade peu avancé de leur développement.

Dépister le cancer du poumon par la tomodensitométrie à faible dose du thorax annuelle qui est l’examen principal du projet.

Réduire les risques de développer un cancer du poumon. Un soutien à l’arrêt du tabac est donc offert à toutes les personnes qui fument lorsqu’ils entrent en contact avec des intervenants du projet. Arrêter de fumer demeure la meilleure façon de réduire le risque de développer un cancer du poumon et d’en subir les conséquences.

Services offerts

Le projet se compose de plusieurs services.

Tomodensitométrie à faible dose de dépistage

La tomodensitométrie à faible dose est l’examen principal du projet. La tomodensitométrie à faible dose annuelle est la meilleure méthode pour dépister le cancer du poumon. C’est le seul examen de dépistage qui permet de réduire le nombre de décès attribuables au cancer du poumon.

La tomodensitométrie à faible dose est aussi appelée scan ou tomographie. C’est une technique d’imagerie qui a pour but de détecter la présence d’anomalies, par exemple un cancer.

Fonctionnement de la tomodensitométrie

L’appareil de tomodensitométrie utilisé est constitué d’un cylindre peu profond, dans lequel on fait glisser le patient allongé sur une table.

Cet examen permet de créer des images détaillées des organes du corps, à l’aide de rayons X et de programmes informatiques. Ces images permettent de voir les organes et d’y déceler d’éventuelles d’anomalies.

Déroulement de la tomodensitométrie

Lors de votre prise de rendez-vous, vous recevrez des instructions supplémentaires relatives au déroulement de l’examen.

La tomodensitométrie de dépistage ne nécessite pas l’administration de produits de contraste. L’examen dure entre 10 et 15 minutes. Vous ne ressentirez aucune douleur durant l’examen.

L’examen est réalisé par un technologue en imagerie médicale. Celui-ci s’occupe de l’appareillage et de votre confort, afin de produire des images de qualité.

Pour plus d’information sur le déroulement de l’examen, contactez le centre de coordination du projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon.

Résultats de la tomodensitométrie

Une fois l’examen terminé, la tomodensitométrie est analysée par un radiologiste.

Deux principaux résultats sont possibles :

  • Le radiologiste détecte une anomalie ou il a un doute à la lecture de votre tomodensitométrie : le résultat de votre tomodensitométrie est anormal. Ce résultat signifie que vous devrez être suivi de manière plus rapprochée ou passer des examens complémentaires pour vérifier la présence de cancer. Cependant, cela ne prouve pas que vous avez un cancer du poumon.
  • Le radiologiste ne détecte aucune anomalie à la lecture de votre tomodensitométrie : le résultat de votre tomodensitométrie est normal.
    Même si vous participez au dépistage et que votre tomodensitométrie est normale, il est possible que vous ayez un cancer qui n’ait pas été détecté à la tomodensitométrie. Un cancer peut aussi se développer après votre tomodensitométrie. Vous devez consulter un médecin sans tarder si vous remarquez l’apparition de symptômes du cancer du poumon.

Soutien pour arrêter de fumer

Arrêter de fumer réduit considérablement le risque de développer plusieurs maladies, dont certains cancers, et de mourir prématurément. Renoncer au tabac permet également d’améliorer la santé globale et la qualité de vie. Du soutien pour arrêter de fumer vous sera offert tout au long de votre participation au projet.

Vous pouvez, dès aujourd’hui, consulter la page Avantages de l’abandon du tabagisme pour la santé pour vous renseigner sur les bienfaits d’arrêter de fumer et consulter les ressources gratuites qui sont disponibles pour vous aider.

Examens complémentaires

Si le radiologiste détecte une anomalie ou s’il a un doute à la lecture de votre tomodensitométrie, des suivis plus rapprochés peuvent être nécessaires. Le radiologiste peut aussi prescrire des examens complémentaires pour préciser le résultat.

Si vous devez passer des examens complémentaires, suivez les instructions que vous recevrez du personnel du projet de démonstration et de votre médecin.

Si vous avez des préférences concernant l’établissement pour passer vos examens complémentaires, parlez-en avec votre médecin ou votre infirmière praticienne spécialisée ou à l’infirmière du projet de démonstration.

Types d’examens complémentaires

Les divers examens complémentaires correspondent chacun à un besoin précis. Si vous devez passer des examens complémentaires, vous passerez seulement ceux qui sont nécessaires à votre situation. La liste suivante présente quelques exemples d’examens complémentaires.

  • Tomodensitométrie axiale avec agent de contraste : tomodensitométrie lors de laquelle un produit de contraste est injecté.
  • PET-Scan : technique d’imagerie qui permet de mettre en évidence l’activité des cellules cancéreuses et des inflammations.
  • Bronchoscopie : consiste à insérer un tube souple dans la trachée et les bronches pour permettre au médecin de visualiser l’intérieur de celles-ci. Lors de cet examen, le pneumologue peut prélever des échantillons de tissus de la trachée, des bronches ou d’une éventuelle tumeur.
  • Biopsie : Prélèvement de cellules ou de tissus du poumon.
  • Imagerie par résonnance magnétique (IRM) : examen qui permet de voir à l’intérieur des organes grâce à des champs magnétiques.

Préparation aux examens complémentaires

Si vous devez passer des examens complémentaires, soyez attentif aux consignes que vous avez reçues lorsque vous avez pris votre rendez-vous.

Comme beaucoup de personnes, il se peut que vous soyez inquiet de devoir passer des examens liés à la détection d’un cancer du poumon. N’hésitez pas à parler ouvertement de vos craintes et de vos préoccupations à votre médecin ou votre infirmière. Vous pouvez également obtenir de l’information et du soutien au centre de coordination du projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon. Informez-vous aussi du délai d’attente pour obtenir les résultats de vos examens.

Participer au projet

La participation au projet est volontaire. Il est important que vous soyez bien informé de ce qu’implique le dépistage avant de décider si vous voulez participer au projet. Pour vous aider à prendre votre décision, consultez la section Avantages, inconvénients et limites avant de décider de passer une tomodensitométrie ou non.

Admission au projet

Vérifier que vous répondez aux critères d’admissibilité du projet :

De façon générale, le projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon s’adresse aux personnes qui :

  • ont entre 55 et 74 ans;
  • présentent un risque élevé de développer un cancer du poumon, c’est-à-dire qui sont dans l’une des situation suivantes :
    • fument depuis au moins 20 ans de manière continue ou discontinue,
    • ont fumé pendant au moins 20 ans de manière continue ou discontinue et qui ont arrêté depuis moins de 15 ans;
  • sont assurées par le régime public d’assurance maladie du Québec.

Il se peut que vous répondiez à ces critères et que vous ne soyez pas admissible. Votre admissibilité vous sera confirmée par les professionnels du centre de coordination du projet.

Les personnes qui ont déjà eu un cancer du poumon ne sont pas admissibles au projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon. Ces personnes doivent avoir un suivi médical personnalisé et adapté à leur situation.

Discuter de votre éventuelle participation avec un professionnel de la santé

Si vous répondez aux critères d’admissibilité, vous pouvez discuter avec votre médecin ou votre une infirmière praticienne spécialisée de première ligne qui vous référera au centre de coordination.

Si vous n’avez pas accès à un médecin de famille ou à une infirmière praticienne spécialisée de première ligne, vous pouvez écrire à depistagecancerpoumon@ssss.gouv.qc.ca ou téléphoner au 1 844 656-4312, pour savoir si vous êtes admissible au projet.

Votre admissibilité au projet de démonstration sera vérifiée à l’aide d’un questionnaire développé à cette fin.

Étapes du projet

Obtenir les informations relatives au projet

Une fois votre admissibilité confirmée, le centre de coordination vous fournira l’ensemble des informations sur le projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon par la tomodensitométrie à faible dose.

Donner votre consentement à participer au projet

Après avoir obtenu les informations sur le projet, vous devrez donner votre consentement à participer au projet à l’infirmière du centre de coordination. Celle-ci vous posera les questions portant sur le formulaire Autorisation du participant à transmettre des renseignements personnels dans le cadre du projet de dépistage du cancer du poumon Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Obtenir du soutien pour arrêter de fumer

Arrêter de fumer est la meilleure façon de réduire votre risque de cancer du poumon. Si vous fumez, du soutien à l’arrêt du tabac vous sera offert. Toutefois, si vous refusez le soutien à l’arrêt du tabac, vous pourrez quand même participer au dépistage.

Obtenir un rendez-vous pour passer une tomodensitométrie

Une fois votre admissibilité au projet confirmée, vous obtiendrez un rendez-vous pour la tomodensitométrie dans l’établissement participant le plus proche de votre lieu de résidence.

Passer la tomodensitométrie

  • Présentez-vous à l’établissement à la date et à l’heure de votre rendez-vous, en ayant en main :
    • votre carte d’assurance maladie;
    • votre carte d’hôpital (facultatif).
  • Passez votre tomodensitométrie de dépistage.

Recevoir les résultats de votre tomodensitométrie de dépistage

Vous recevrez le résultat de votre tomodensitométrie de dépistage par la poste ou par courriel quelques jours après l’examen. Dans certaines situations, une infirmière du centre de coordination communiquera avec vous afin de vous expliquer votre résultat. À ce moment, votre médecin de famille aura déjà reçu le résultat de votre tomodensitométrie de dépistage. Si vous n’avez pas de médecin de famille, un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée vous sera affecté.

Vous pourriez avoir à passer des examens complémentaires. Cependant, cela ne signifie pas que vous avez un cancer du poumon.

Inconvénients, avantages et limites

Un examen de dépistage n’est pas un examen parfait. Toutes les personnes visées par ce dépistage sont invitées à s’informer des avantages, inconvénients et limites du dépistage par tomodensitométrie. Chaque personne pourra décider de façon éclairée, selon ses valeurs et ses préférences, si elle désire ou non se faire dépister. Il est donc attendu que certaines personnes acceptent et que d’autres refusent de se faire dépister.

Inconvénients du dépistage

La participation au projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon peut entraîner certains inconvénients.

  • Des périodes d’attente et de l’inquiétude, surtout lorsque des examens complémentaires sont nécessaires.
  • Des interventions inutiles liées à des découvertes inattendues.
  • Des possibilités de surdiagnostic. Le surdiagnostic est le fait de découvrir un cancer ou une autre anomalie qui n’auraient jamais été détectés sans le dépistage, et qui n’auraient jamais eu d’effets sur la santé ou de conséquences sur la vie, par exemple, un cancer qui se développe très lentement ou un cancer inoffensif. Comme il est encore impossible de différencier les cancers inoffensifs des cancers mortels, tous les cancers sont traités. Ainsi, une personne qui participe au dépistage pourrait :
    • recevoir des traitements qui n’auraient pas été nécessaires;
    • subir les effets secondaires de ces traitements;
    • devoir vivre avec un diagnostic de cancer;
    • avoir des rendez-vous médicaux fréquents pour vérifier que le cancer ne réapparaît pas;
    • vivre de l’anxiété à propos de ce cancer.
  • Exposition aux radiations. La tomodensitométrie est une technique d’imagerie produisant une série de clichés radiographiques. Comme pour tous les examens radiographiques, des radiations sont émises. On estime, cependant, que le risque de développer un cancer dû aux radiations émises lors de la tomodensitométrie est faible chez les personnes qui participent au projet.

Avantages du dépistage

La participation au projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon peut amener certains avantages.

  • Réduction du risque de mourir d’un cancer du poumon puisqu’il permet de détecter les cancers à un stade peu avancé de leur développement.
  • Réduction du risque de problèmes de santé liés au cancer du poumon puisqu’il permet souvent de détecter les cancers à un stade peu avancé de leur développement.
  • Réduction du tabagisme et des risques de rechute puisque toutes les personnes qui fument se feront offrir du soutien pour arrêter de fumer lorsqu’elles entreront en contact avec des intervenants du projet.
  • Découverte possible et prise en charge d’anomalies autres que le cancer du poumon. En effet, la tomodensitométrie à faible dose de dépistage permet de visualiser les organes du tronc. L’examen peut donc mettre en évidence des anomalies découvertes par hasard (fortuites) dans le poumon ou d’autres organes, mais qui ne sont pas un cancer du poumon et qui se développent sans symptômes ou très peu. Une prise en charge de ces anomalies peut permettre de prévenir des complications.

Limites du projet

La participation au projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon ne garantit pas que :

  • tous les cancers du poumon seront détectés;
  • que toutes les personnes qui participent au projet qui auront un cancer du poumon y survivront.

Parmi les personnes qui reçoivent un résultat normal de tomodensitométrie de dépistage, certaines développeront tout de même un cancer. Cette situation peut se produire si :

  • le cancer était invisible sur la tomodensitométrie ou n’a pas été détecté;
  • le cancer n’était pas encore développé au moment de la tomodensitométrie.

Il est impossible, lorsqu’on participe à un dépistage, de connaître à l’avance exactement qui parmi les participantes et les participants, en connaîtront les bénéfices ou les inconvénients.

Certaines personnes devront se déplacer pour passer leur tomodensitométrie et assumer les frais liés aux déplacements dans le cadre de ce projet.

Coût

Les tomodensitométries de dépistage réalisées dans l’un des centres de dépistage participant au Projet et les examens complémentaires sont gratuits pour toutes les personnes admissibles.

Les frais de déplacement, s’il y a lieu, sont à la charge des participantes et participants.

Ressources participant au projet

Centre de coordination du projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon

Le centre de coordination organise les activités du projet pour toute la province. Il offre les services suivants :

  • rappeler les personnes référées au projet pour :
    • vérifier leur admissibilité au projet et l’absence de contre-indications,
    • offrir la référence vers une ressource d’aide à l’arrêt du tabac dédiée au projet ou une ressource externe (services J’ARRÊTE Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.),
    • offrir des informations complètes sur les avantages, les inconvénients et les limites afin que les participants fassent un choix éclairé entre participer ou ne pas participer au projet;
  • obtenir le consentement éclairé des personnes;
  • communiquer les résultats des tomodensitométries de dépistage;
  • envoyer des rappels tous les ans;
  • s’assurer de la prise en charge des participantes et participants qui ont reçu un résultat anormal à leur tomodensitométrie de dépistage;
  • répondre aux questions et aux commentaires des personnes concernant le projet.

Le centre de coordination ne répond pas aux demandes d’ordre médical. Pour de tels besoins, consultez votre médecin ou la ligne Info-Santé 811.

Pour communiquer avec le centre de coordination :

Centres de dépistage participant au projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon

Depuis le 1er juin 2021, le dépistage du cancer du poumon est offert dans huit établissements du Québec dans le cadre d’un projet de démonstration de dépistage du cancer du poumon rigoureusement encadré. Aucun dépistage du cancer du poumon n’est au Québec en dehors de ce projet.

Établissements offrant le dépistage du cancer du poumon

  • Centre universitaire de santé McGill (CUSM)
  • Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)
  • Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval (IUCPQ – UL)
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – (CHUS)
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre.

Les centres de dépistage participant au projet sont des établissements désignés par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour offrir les tomodensitométries de dépistage aux personnes admissibles.

Bien que le projet se déroule dans ces huit établissements uniquement, les personnes admissibles peuvent y participer, quel que soit leur lieu de résidence.

En plus de la tomodensitométrie de dépistage, ces établissements offrent aussi des examens complémentaires, tels que les clichés supplémentaires et les imageries par résonance magnétique.

Seuls les établissements désignés par le MSSS peuvent offrir des tomodensitométries de dépistage dans le cadre du projet. Pour être désignés, ces centres hospitaliers sont soumis à des normes de qualité rigoureuses établies par ce ministère.

Les professionnels qui travaillent dans ces centres ont les compétences requises par leur ordre professionnel. Au Québec, les ordres professionnels assurent la qualité des actes professionnels de leurs membres.

Services spécialisés en cas d’examens complémentaires

Lorsqu’il y a une suspicion de cancer à la suite d’une tomodensitométrie anormale, le centre de coordination du projet recommande les participantes et les participants à des services spécialisés afin de vérifier la présence ou non d’un cancer à l’aide d’examens complémentaires.

Tout comme les tomodensitométries de dépistage, les examens complémentaires doivent satisfaire aux normes de qualité rigoureuses établies.

Évaluation du projet

Le MSSS, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. collaborent pour l’évaluation du projet. L’INSPQ et l’INESS ont pour mandat d’en mesurer les résultats et la performance tandis que le MSSS en évalue l’implantation.

Dernière mise à jour : 16 juin 2021

Avis

L’information contenue sur le site ne remplace en aucun cas l’avis d’une ressource professionnelle de la santé. Si vous avez des questions concernant votre état de santé, consultez une ressource professionnelle.

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec

Aidez-nous à améliorer Québec.ca