Admissibilité

La vaccination est recommandée et offerte gratuitement aux personnes qui ont plus de risque de présenter des complications :

  • les enfants de 6 mois à 17 ans atteints de certaines maladies chroniques;
  • les femmes enceintes aux 2e et 3e trimestres de leur grossesse;
  • les adultes ayant certaines maladies chroniques (incluant les femmes enceintes, quel que soit le stade de leur grossesse);
  • les personnes âgées de 75 ans et plus.

Afin de diminuer les risques de contamination, la vaccination est aussi offerte gratuitement :

  • aux proches qui habitent sous le même toit qu’un enfant de moins de 6 mois ou qu’une personne à risque élevé d'hospitalisation ou de décès ainsi qu'à leurs aidants naturels;
  • aux travailleurs de la santé.

La vaccination est également gratuite pour les personnes suivantes :

  • les enfants de 6 à 23 mois en bonne santé;
  • les personnes âgées de 60 à 74 ans en bonne santé.

Maladies chroniques reconnues dans le cadre du programme

La personne atteinte d’une des maladies chroniques ci-dessous peut être vaccinée gratuitement puisque sa maladie la rend plus vulnérable aux complications de la grippe.

  • Troubles cardiaques ou pulmonaires chroniques assez graves pour nécessiter un suivi médical régulier ou des soins hospitaliers, entre autres :
    • dysplasie broncho-pulmonaire;
    • fibrose kystique;
    • maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC);
    • emphysème;
    • asthme.
  • États chroniques tels que :
    • diabète ou autres troubles métaboliques chroniques;
    • troubles hépatiques, y compris la cirrhose;
    • troubles rénaux;
    • troubles hématologiques, y compris l’hémoglobinopathie;
    • cancer;
    • déficits immunitaires, y compris l’infection par le VIH;
    • immunosuppression causée par la radiothérapie, la chimiothérapie ou des médicaments antirejet.
  • Conditions médicales qui peuvent affecter la capacité d’expulser des sécrétions respiratoires et la capacité d’avaler, entre autres :
    • troubles cognitifs;
    • lésions médullaires;
    • troubles convulsifs;
    • troubles neuromusculaires;
    • obésité morbide.

Changements apportés au Programme

Les experts québécois en immunisation ont analysé les données provenant, entre autres, d’études québécoises récentes sur le nombre d’hospitalisations et de décès associés à la grippe. Les données actuelles sur l’efficacité du vaccin et l’impact possible de la vaccination répétée ont également été considérées. Selon leurs analyses, les experts ont conclu que ces 2 groupes ne sont pas plus à risque d’hospitalisation et de décès associés à la grippe que le reste de la population québécoise en bonne santé:

  • les enfants âgés de 6 à 23 mois en bonne santé;
  • les personnes âgées de 60 à 74 ans en bonne santé.

Jusqu’à maintenant, ces personnes étaient considérées plus à risque, alors que leur risque est comparable au reste de la population québécoise en bonne santé. Seules les personnes atteintes de certaines maladies chroniques dans ces 2 groupes sont plus à risque de complications graves.

La recommandation de vacciner les enfants âgés de 6 à 23 mois en bonne santé était basée sur des données d’hospitalisation d’une saison particulièrement sévère. En excluant les enfants avec maladies chroniques du nombre d’hospitalisations, les données montrent que très peu de ces enfants ont été hospitalisés en raison de la grippe et les décès sont exceptionnels. Par ailleurs, seul 1 enfant sur 5 recevait le vaccin contre la grippe, ce qui laisse penser que la vaccination contre la grippe est peu acceptée par les parents ou les professionnels de la santé, sans compter que plusieurs pays ne recommandent pas la vaccination dans ce groupe d’âge.

De même, les données actuelles ne permettent pas de mettre en évidence un risque plus élevé de complications chez les personnes âgées de 60 à 74 ans en bonne santé. Le nombre d’hospitalisations et de décès est beaucoup plus faible chez ce groupe que chez les personnes atteintes de maladies chroniques du même âge.

Les experts ont donc recommandé de revoir le Programme de vaccination contre la grippe 2018 pour concentrer les efforts sur les personnes à risque élevé d’hospitalisation ou de décès ainsi qu’à celles qui en prennent soin.

Où vous faire vacciner
Pour connaître toutes les informations sur la campagne de vaccination contre la grippe pour chacune des régions du Québec, consultez la section Où vous faire vacciner.