Description

L’objectif du programme de vaccination contre les infections à pneumocoque est de réduire le nombre annuel d’infections à pneumocoque.

Le programme de vaccination des adultes comprend une dose de vaccin polysaccharidique contre le pneumocoque à l’âge de 65 ans. Les personnes âgées de 2 à 64 ans qui ont un risque plus élevé d’infection grave à pneumocoque devraient aussi recevoir ce vaccin.

Le programme de vaccination des enfants comprend trois doses de vaccin conjugué contre le pneumocoque, administrées à l’âge de 2, 4 et 12 mois. Deux vaccins conjugués sont disponibles au Canada :

  • le vaccin SynflorixMD, qui protège contre 10 types de pneumocoque;
  • le vaccin Prevnar 13MD, qui protège contre 13 types de pneumocoque.

Le calendrier de vaccination prévoit une dose de SynflorixMD à 2 et 4 mois, suivie d’une dose de Prevnar 13MD à l’âge de 12 mois.

Historique du programme de vaccination des enfants

De 2011 à 2018, le vaccin utilisé pour la vaccination des enfants dans le cadre du Programme québécois d’immunisation était le Prevnar 13MD. Après les recommandations émises par un comité d’experts, le vaccin Prevnar 13MD a été remplacé par le vaccin SynflorixMD en mai 2018. Plusieurs pays, dont les Pays-Bas, la Finlande, la Suède et l’Islande, utilisent le vaccin Synflorix dans leur programme de vaccination des enfants.

Depuis l’implantation du programme de vaccination des enfants contre les pneumocoques en 2004, des souches de la bactérie autrefois fréquentes sont devenues plus rares chez les enfants. Au cours des dernières années, les pays qui utilisaient le vaccin SynflorixMD ont vu réapparaitre une souche de la bactérie contre laquelle le vaccin ne protège pas. Ces constats ont mené à des changements au programme de vaccination des enfants au Québec en septembre 2020.

Changements apportés au programme de vaccination des enfants

En tenant compte des types de pneumocoques qui circulent présentement au Québec et qui occasionnent des infections graves, un comité d’experts recommande d’utiliser un calendrier mixte pour les jeunes enfants. Ainsi, depuis le 1er septembre 2020, le calendrier de vaccination des enfants comprend deux doses de SynflorixMD et une dose de Prevnar 13MD.

Les experts considèrent que ce calendrier est aussi efficace que trois doses de SynflorixMD ou trois doses de Prevnar 13MD. Ces trois doses amènent une réponse du système immunitaire très forte contre les 13 types de pneumocoques les plus fréquents. De plus, en réduisant le nombre de doses de Prevnar 13MD, ce calendrier permet de diminuer les réactions locales causées par le vaccin Prevnar 13MD (chaleur, douleur, gonflement au site où le vaccin est administré), qui sont un peu plus importantes que pour le SynflorixMD.

Le Québec est le seul à utiliser ces deux vaccins dans le programme de vaccination des jeunes contre les infections à pneumocoque. Se basant sur des études sérieuses, le Québec était aussi le seul à donner deux doses de vaccin contre les infections à virus du papillome humain (VPH) au lieu de trois au début de la vaccination contre les VPH, en 2008. Maintenant, la plupart des pays font comme le Québec.

Pour en connaître davantage sur les vaccins utilisés et les bénéfices de la vaccination, consultez les pages Vaccin polysaccharidique contre le pneumocoque et Vaccins conjugués contre le pneumocoque.

Admissibilité

Enfants

La vaccination contre les infections à pneumocoque est gratuite pour :

  • les enfants âgés de 2 à 59 mois;
  • les enfants âgés de 5 à 17 ans vivant avec l’une des maladies ou conditions suivantes :
    • maladie cardiaque;
    • maladie pulmonaire (par exemple, un emphysème, une bronchite chronique);
    • asthme nécessitant un suivi médical régulier;
    • maladie rénale;
    • diabète;
    • rate absente ou déficiente;
    • maladie du foie (par exemple, une hépatite);
    • système immunitaire affaibli (par exemple, en raison d’un cancer).

Adultes

Les personnes suivantes peuvent recevoir le vaccin polysaccharidique gratuitement :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus;
  • les personnes vivant avec l’une des maladies ou conditions suivantes :
    • maladie cardiaque;
    • maladie pulmonaire (par exemple, un emphysème, une bronchite chronique);
    • asthme nécessitant un suivi médical régulier (seulement chez les personnes de 50 ans et plus);
    • maladie rénale;
    • diabète;
    • rate absente ou déficiente;
    • maladie du foie (par exemple, une hépatite, une cirrhose, un alcoolisme),
    • système immunitaire affaibli (par exemple, en raison d’un cancer, d’une infection par le VIH).

Les personnes suivantes peuvent également recevoir le vaccin conjugué Prevnar 13MD gratuitement :

  • les personnes dont la rate est absente ou déficiente;
  • les personnes qui ont un système immunitaire affaibli (par exemple, en raison d’un cancer, d’une infection par le VIH).

Coût

La vaccination contre les infections à pneumocoque est gratuite pour les personnes admissibles.

Le calendrier de vaccination des enfants comprend une dose de SynflorixMD à 2 et 4 mois, suivie d’une dose de Prevnar 13MD à l’âge de 12 mois. Il est possible de recevoir trois doses de SynflorixMD ou de Prevnar 13MD en s’adressant au CLSC ou à un médecin. Toutefois, les doses non prévues au calendrier de vaccination ne seront pas gratuites.

Il n'est pas possible de se faire rembourser dans le cadre du programme de vaccination contre les infections à pneumocoque. Ce qui signifie que si une personne admissible au programme reçoit le vaccin dans une pharmacie ou une clinique santé-voyage et qu’elle paie pour ce vaccin, le programme ne remboursera pas le coût du vaccin.

Les autres personnes doivent payer pour recevoir le vaccin. Comme les frais peuvent varier, vous pouvez communiquer avec le lieu de vaccination de votre choix (CLSC, clinique ou pharmacie) pour en connaître le coût.

Démarche

La démarche à suivre pour se faire vacciner varie d’une région à l’autre.

Pour savoir comment procéder et où aller pour vous faire vacciner, contactez votre CLSC ou votre médecin. Pour connaître leurs coordonnées, consultez la section Trouver une ressource. Vous pouvez aussi appeler Info-Santé 811 pour connaître le lieu de vaccination le plus près de chez vous.