Les personnes âgées de 6 mois et plus peuvent être vaccinées contre la COVID-19, à moins de contre-indications. Cette vaccination est gratuite.

La vaccination contre la COVID-19 comprend des doses de base et des doses de rappel.

Objectifs de la vaccination

La vaccination contre la COVID-19 a pour but principal de réduire les hospitalisations et les décès liés à la COVID-19 chez les personnes les plus à risque. Elle permet également de réduire la transmission du virus et de réduire le nombre de cas.

Toute communication électronique ou téléphonique proposant un vaccin contre la COVID-19 moyennant des frais est frauduleuse. De plus, vous n'avez jamais à fournir votre numéro d'assurance sociale (NAS) ou votre numéro de carte de crédit pour vous faire vacciner. Si vous pensez avoir été victime d'une communication frauduleuse, veuillez en informer le Centre antifraude du Canada Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Où vous faire vacciner

Consultez la page Se faire vacciner contre la COVID-19 pour connaître la procédure pour vous faire vacciner.

Nombre de doses de vaccin recommandées

Il est important de recevoir toutes les doses de vaccin contre la COVID-19 prévues pour avoir la meilleure protection contre les variants.

Doses de base

Pour la majorité des personnes deux doses de vaccin contre la COVID-19 sont recommandées. Un intervalle de huit semaines ou plus est recommandé entre la première et la deuxième dose.

Pour les personnes ayant un système immunitaire affaibli ou pour les personnes dialysées, trois doses sont nécessaires à quatre semaines d’intervalle entre les doses. Comme ces personnes ont une moins bonne réponse immunitaire et qu’elles sont plus à risque de développer des complications graves de la maladie que les personnes en bonne santé, il est préférable de les protéger plus rapidement.

Doses de rappel

Pour les personnes âgées de 18 ans et plus ainsi que pour certaines personnes âgées entre 12 et 17 ans, une dose ou deux doses de rappel du vaccin contre la COVID-19 sont recommandées à trois mois ou plus d’intervalle entre les doses.

Cela permet au système immunitaire de rétablir un niveau d’anticorps suffisant pour compenser la baisse qui pourrait survenir après quelques mois. De nouvelles données montrent une meilleure protection avec l’administration d’une dose ou des doses de rappel de vaccin contre la COVID-19. Cette ou ces doses de rappel augmenteraient également la protection contre les nouveaux variants, tels que le variant Omicron.

Situations particulières

Personnes ayant eu la COVID-19

Une personne ayant déjà eu la COVID-19 (confirmée par test d’amplification des acides nucléiques ou par un test rapide) pourrait avoir besoin de moins de doses, mais pourrait recevoir la totalité des doses offertes si elle le désire.

Il est recommandé de respecter un intervalle de trois mois après l’infection avant de recevoir une dose de vaccin contre la COVID-19, tout en respectant l’intervalle requis entre les doses de vaccin.

Consultez la page Se faire vacciner contre la COVID-19 pour connaître la procédure pour vous faire vacciner.

Jeunes de 6 mois à 17 ans

Des formulations pédiatriques sont offertes aux enfants âgés de 6 mois à 11 ans. C’est une formulation réduite et adaptée pour eux.

Il est recommandé d’administrer une dose de rappel aux jeunes âgées de 12 à 17 ans qui sont considérées à risque élevé de complications, comme :

  • Trouble du cœur, des poumons, du foie, du rein ou du sang
  • Diabète
  • Obésité
  • Condition médicale entraînant une diminution de l’évacuation des sécrétions respiratoires ou des risques d’aspiration
  • Autre condition identifiée par le médecin traitant

Les jeunes de 12 à 17 ans qui vivent dans un milieu collectif fermé devrait recevoir une dose de rappel.

Consentement parental

Pour les jeunes de 13 ans et moins, le consentement d’un parent ou d’un tuteur légal doit être obtenu. Les personnes de 14 ans et plus peuvent donner elles-mêmes leur consentement pour la vaccination contre la COVID-19.

Personnes vivant dans un milieu de vie

Il est recommandé que les personnes qui vivent en CHSLD et en RPA ainsi que dans d’autres milieux comportant une proportion élevée de personnes aînées et vulnérables, comme certaines ressources intermédiaires et de type familial ainsi que certaines communautés religieuses obtiennent deux doses rappel.

Femmes enceintes

La vaccination des femmes enceintes est recommandée en raison de leur risque plus élevé de complications de la COVID-19 que chez les femmes qui ne sont pas enceintes.

Types de vaccin

Vaccin à base d’ARN messager contre la COVID-19

Les experts québécois recommandent les vaccins à ARN messager car ils sont plus efficaces. Ce sont :

  • le vaccin de Pfizer, autorisé chez les personnes âgées de 5 ans et plus;
  • le vaccin de Moderna, autorisé chez les personnes âgées de 6 mois et plus.

Il est recommandé d’utiliser le vaccin de Pfizer chez les personnes âgées de 5 à 29 ans, en raison du risque de péricardite et de myocardite qui pourrait être plus faible avec ce vaccin. Le vaccin de Moderna peut être obtenu sur demande, ou encore, proposé à certains jeunes ayant des problèmes de santé affectant leur système immunitaire.

Vaccins à protéine recombinante avec adjuvant contre la COVID-19

Les vaccins de Novavax et de Medicago sont autorisés pour les personnes âgées de 18 ans et plus dans l’une des situations suivantes :

  • lorsque les vaccins à ARN messager sont contre-indiqués;
  • lorsque la personne refuse de recevoir un vaccin à ARN messager.

L’utilisation d’un vaccin à ARN messager contre la COVID-19 est recommandée comme dose de rappel. Toutefois, les personnes qui ont une contre-indication ou qui refusent les vaccins à ARN messager peuvent choisir un vaccin à protéine recombinante avec adjuvant (Novavax ou Medicago) en dose de rappel.

Vaccins à vecteur viral contre la COVID-19

Les vaccins AstraZeneca, Covishield et Janssen ne sont pas disponibles actuellement au Québec.

Fonctionnement des vaccins

Lorsqu’une personne reçoit le vaccin contre la COVID-19, le corps prépare sa défense contre le virus. Une réaction immunitaire naturelle se produit, qui permet de neutraliser le virus en produisant des anticorps et d’autres cellules de défense.

Le virus qui cause la COVID-19 est composé d’un brin de matériel génétique, l’ARN (acide ribonucléique), entouré d'une enveloppe. À la surface du virus, on trouve des protéines, dont la protéine S (spicule) qui lui donne sa forme en couronne, d’où son nom, coronavirus. La protéine S permet au virus d’infecter les cellules du corps humain.

Les vaccins à ARN messager et les vaccins à vecteur viral contre la COVID-19 bloquent la protéine S, empêchant ainsi le virus d’entrer dans les cellules humaines et de les infecter.

Les vaccins à protéine recombinante avec adjuvant contre la COVID-19 contiennent la protéine S (spicule) et l’utilisent comme antigène. L’ajout de l’adjuvant facilite l’activation des cellules du système immunitaire pour empêcher le virus d’entrer dans les cellules humaines et de les infecter.

Ces vaccins ne protègent pas contre le rhume et les infections respiratoires causées par d’autres virus, comme la grippe.

Les vaccins ne peuvent pas causer la COVID-19, car ils ne contiennent pas le virus SRAS-CoV-2, responsable de la maladie. Par contre, une personne qui a été en contact avec le virus durant les jours précédant ou suivant la vaccination pourrait quand même développer la COVID-19. Il est donc important de continuer d’appliquer les consignes sanitaires recommandées.

Symptômes après la vaccination

Des symptômes peuvent être causés par la vaccination, par exemple une rougeur à l’endroit où l’injection a été faite. D’autres problèmes peuvent arriver par hasard et n’ont aucun lien avec la vaccination, par exemple un rhume ou une gastro.

La majorité des réactions sont bénignes et de courte durée. Les réactions locales peuvent survenir jusqu’à huit jours après la vaccination. Les réactions sont moins fréquentes chez les enfants de moins de 12 ans et chez les personnes âgées de plus de 55 ans. Elles se produisent plus souvent au moment de la deuxième dose. Pour plus d’informations, consultez les Feuilles d'information pour les personnes à vacciner Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Sécurité des vaccins

Les vaccins contre la COVID-19 approuvés par Santé Canada sont sécuritaires. Ils ont fait l’objet d’études de qualité portant sur un grand nombre de personnes et ont franchi toutes les étapes nécessaires avant d’être approuvés. Ils sont soumis aux mêmes normes de qualité et de sécurité que tout autre vaccin utilisé au Canada. Les experts suivent de très près toute manifestation indésirable pouvant survenir après la vaccination et prennent les mesures pour s’assurer que ces vaccins sont sécuritaires et efficaces.