Description

La vaccination est le meilleur moyen de protection contre la varicelle et ses complications. La varicelle, communément appelée « picote », est une maladie très contagieuse causée par un virus. Ce virus reste dans l’organisme et peut se réactiver des années plus tard et provoquer le zona.

Le vaccin est recommandé pour toute personne âgée de 1 an ou plus qui n’est pas vaccinée ou qui n’a pas eu la varicelle.

Chez les personnes de 50 ans et plus, il est plutôt recommandé de recevoir le vaccin contre le zona (Shingrix) au lieu de celui contre la varicelle. De plus, une femme qui reçoit le vaccin contre la varicelle doit éviter de devenir enceinte au cours du mois suivant la vaccination.

D’ailleurs, il est probable que les personnes vaccinées contre la varicelle courent moins de risques d’avoir le zona.

Depuis le 1er juin 2019, le calendrier de vaccination du Québec prévoit l’administration de 2 doses du vaccin contre la rougeole, la rubéole, les oreillons et la varicelle à l’âge de 12 mois et de 18 mois. Ce vaccin protège contre ces 4 maladies.

Symptômes

Des symptômes peuvent être causés par le vaccin, par exemple une rougeur à l’endroit où l’injection a été faite. D’autres problèmes peuvent arriver par hasard et n’ont aucun lien avec le vaccin, par exemple un rhume, une gastro ou un mal de tête.

Le vaccin contre la varicelle est sécuritaire. Dans la majorité des cas, il ne provoque aucune réaction.

Nature et fréquence des réactions connues causées par ce vaccin
FréquenceRéactions connues causées par ce vaccin

Souvent
(moins de 10 % des gens)

  • Douleur, rougeur à l’endroit où l’injection a été faite
  • Boutons semblables à ceux de la varicelle (moins de 10 boutons) à l’endroit où l’injection a été faite ou ailleurs sur le corps; ces boutons sont peu contagieux et guérissent rapidement

Quoi faire après la vaccination

Conseils à suivre dans les minutes suivant la vaccination

Attendez 15 minutes avant de quitter l’endroit où vous avez reçu le vaccin. Si une réaction allergique survient, les symptômes apparaîtront quelques minutes après la vaccination.

Si vous ressentez des symptômes, informez-en immédiatement la personne qui vous a donné le vaccin. Elle pourra vous traiter sur place.

Conseils à suivre à la maison

Si vous avez une rougeur, une douleur ou un gonflement à l’endroit où l’injection a été faite, appliquez une compresse humide froide à cet endroit.

Si vous avez des boutons, couvrez-les. Si c’est impossible, évitez les contacts avec les nouveau-nés prématurés et les personnes dont le système immunitaire est affaibli tant que vous avez des boutons.

Utilisez un médicament contre la fièvre ou les malaises au besoin. Ne donnez pas de médicament contenant de l’aspirine (acide acétylsalicylique) aux personnes de moins de 18 ans dans les 6 semaines suivant la vaccination.

Quand consulter

Consultez un médecin si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • Vous ressentez des symptômes graves ou inhabituels.
  • Vos symptômes s’aggravent au lieu de s’améliorer.
  • Vos symptômes durent depuis plus de 48 heures.