Symptômes

Les symptômes de l'anémie falciforme sont variables, même entre deux personnes d’une même famille.

Parmi les symptômes courants :

  • fièvre;
  • douleur prolongée;
  • gonflement du ventre (rate enflée);
  • difficultés respiratoires;
  • érections douloureuses et persistantes;
  • mal de tête;
  • raideurs au cou (torticolis);
  • faiblesses ou engourdissement des bras ou des jambes;
  • problèmes de vision;
  • mal de ventre intense.

La personne atteinte d’anémie falciforme présentera une anémie chronique et ressentira des crises de douleur fréquentes dans différentes parties du corps. Le blocage de la circulation du sang par des amas de globules déformés est souvent la cause de ces crises. Les douleurs, très incommodantes, peuvent varier en intensité (de légères à aiguës) et peuvent durer longtemps ou disparaître rapidement.

Si vous remarquez ces signes et symptômes chez votre enfant, consultez un médecin. L’anémie falciforme est souvent diagnostiquée pendant la petite enfance.

Si l'anémie falciforme a été diagnostiquée chez votre enfant, le guide L'anémie falciforme : Un guide pour la famille Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. est un document essentiel qui vous aidera à reconnaître les symptômes que présentent votre enfant et les meilleures façons de les soulager. Si ces symptômes apparaissent, votre enfant doit consulter un médecin rapidement. Dès que cela est possible, appelez votre centre spécialisé et rendez-vous à la clinique d'hématologie ou à l'urgence.

Prévention des crises de douleur

Les crises de douleur sont fréquentes et très incommodantes chez les personnes atteintes d'anémie falciforme. Si vous êtes atteint de l'anémie falciforme, vous pouvez prévenir les crises de douleur, voici certains gestes à poser :

  • être attentif à l'apparition des signes et symptômes de la maladie;
  • adopter une alimentation équilibrée et riche en protéines et en acide folique, par exemple, en consommant plus de légumineuses, de légumes vert foncé, d'oranges entières ou en jus;
  • avoir une bonne hygiène corporelle et dentaire;
  • boire beaucoup d'eau;
  • éviter le stress inutile;
  • éviter les situations qui réduisent votre taux d'oxygène :
    • les voyages dans un avion non pressurisé (1500-2000 m),
    • les endroits mal aérés,
    • les promenades à l'extérieur par grand froid sans être bien habillé,
    • les baignades en eau froide;
  • faire de l'exercice régulier tout en s'hydratant suffisamment pour augmenter sa capacité cardio-respiratoire;
  • se faire vacciner pour prévenir les infections;
  • avoir un suivi médical régulier.