Tout au long de son parcours dans les différents milieux de vie ou de soins, la personne en fin de vie peut avoir la présence de personnes proches aidantes ou de visiteurs afin de lui apporter un soutien significatif.

Une personne peut visiter son proche à plus d’une reprise au cours de la même journée, sans restriction quant à la durée des visites, en suivant les consignes de la population générale.

Les personnes proches aidantes sont définies comme suit :

Toute personne qui, de façon continue ou occasionnelle, apporte un soutien à un membre de son entourage qui présente une incapacité temporaire ou permanente et avec qui elle partage un lien affectif, qu’il soit familial ou non. Le soutien est offert à titre non professionnel, dans un cadre informel et sans égard à l’âge, au milieu de vie ou à la nature de l’incapacité du membre de l’entourage, qu’elle soit physique, psychique, psychosociale ou autre. Il peut prendre diverses formes, par exemple; l’aide aux soins personnels, le soutien émotionnel ou l’organisation des soins et des services.

Cela signifie que la famille proche et immédiate doit pouvoir accéder au milieu de vie de son proche, comme les personnes proches aidantes.

Les visiteurs sont permis pour les personnes en soins palliatifs et de fin de vie (SPFV) dans tous les milieux et sont définis comme suit :

Toute personne qui souhaite visiter l’usager, qui n’est pas de la famille proche ou immédiate, et qui n’entre pas dans la définition d’une personne proche aidante. Il peut s’agir d’une personne connue de l’usager avec laquelle les contacts sont ponctuels et non essentiels à son intégrité physique et psychologique. Il peut également s’agir d’une personne non connue de l’usager.

Les directives suivantes sont à appliquer :

  • Effectuer un triage des personnes proches aidantes et des visiteurs en fonction des critères d’exclusion suivants :
    • personnes infectées par la COVID-19 ayant reçu un résultat positif ou confirmé par lien épidémiologique et qui ne sont pas considérées comme rétablies;
    • personnes chez qui une infection à la COVID-19 est suspectée en raison de symptômes compatibles;
    • personnes symptomatiques en attente d’un résultat de test pour la COVID-19;
    • personnes ayant eu un contact étroit avec un cas confirmé dans les 14 derniers jours ou selon les indications prévues à la directive sur l’application des recommandations de la gestion des cas et des contacts en vigueur;
    • personnes exposées à une personne symptomatique vivant au même domicile et dont celle-ci est en attente d’un résultat de test et considérée comme une personne sous investigation (PSI);
    • personnes ayant reçu la consigne de s’isoler par la Santé publique;
    • personnes de retour d’un voyage à l’extérieur du Canada depuis 14 jours et moins ou selon les indications du gouvernement fédéral en lien avec les mesures d’isolement au retour d’un voyage.

    Ainsi, une personne présentant un de ces critères se verra refuser l’accès aux visites.

  • Les proches aidants des personnes en SPFV hospitalisées dans les unités d’oncologie où séjournent des patients immunosupprimés sont soumis à un triage et des mesures de précaution additionnelles, et ce, afin de protéger cette clientèle particulièrement vulnérable.

Il est encouragé de poursuivre l’accès aux appels téléphoniques et l’utilisation des différentes technologies de communication afin de maintenir le contact entre l’usager et ses proches.