Tout au long de son parcours dans les différents milieux de vie ou de soins, la personne en fin de vie a droit à la présence d’une personne proche aidante pour lui apporter un soutien significatif.

De plus, les visites sont permises pour les personnes en soins palliatifs et de fin de vie. Des directives pour les visites s’appliquent pour tous les milieux, soit les centres hospitaliers, les milieux de vie et de réadaptation et les maisons de soins palliatifs. Elles s’appliquent aussi pour les personnes en soins palliatifs et de fin de vie qui ont été admises à l’extérieur d’une unité dédiée à ce type de soins. Toutefois, les visites sont restreintes à l’intérieur d’unités où séjournent des patients immunosupprimés, et ce, pour protéger cette clientèle particulièrement vulnérable. Dans ces cas, des mesures individualisées devront être appliquées.

Lors des visites, les consignes suivantes sont appliquées :

  • De façon générale, le conjoint et les enfants d’une personne en soins palliatifs et de fin de vie peuvent visiter celle-ci sans restriction quant au nombre de personnes. Autrement, la personne en soins palliatifs et de fin de vie peut recevoir la visite d’un maximum de 2 personnes significatives à la fois. Il en est de même pour les situations où l’usager reçoit une sédation palliative en continu.
  • Les personnes d’âge mineur sont autorisées à visiter les personnes en soins palliatifs et de fin de vie. Ils doivent être accompagnés d’un adulte lors de la visite.
  • Une seule personne proche aidante peut accompagner la personne en centre de jour.
  • Les personnes proches aidantes des personnes en soins palliatifs et de fin de vie hospitalisées dans les unités d’oncologie où séjournent des patients immunosupprimés sont soumis à un triage et à des mesures de précautions additionnelles.
  • Le port d’équipement de protection individuelle est obligatoire et doit être effectué selon les recommandations de la santé publique.

Par ailleurs, les personnes suivantes ne pourront pas visiter un proche qui est en soins palliatifs ou de fin de vie :

  • une personne ayant reçu un diagnostic de COVID‑19 dans les 10 derniers jours et n’ayant pas répondu aux autres critères de levée de l’isolement;
  • une personne ayant des symptômes compatibles avec la COVID‑19;
  • une personne à qui il a été recommandé de s’isoler parce qu’elle est suspectée d’être infectée, qu’elle est en attente d’un test ou d’un résultat de test ou qu’elle éprouve des symptômes compatibles avec la COVID‑19;
  • une personne qui est sous consigne d’isolement pour des raisons de retour de voyage hors du Canada.

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, les soins palliatifs et de fin de vie à domicile sont à privilégier. Si cela n’est pas possible, les usagers seront réorientés vers des milieux identifiés ayant des aires de confinement adaptées.

Il est encouragé de poursuivre l’accès aux appels téléphoniques et l’utilisation des différentes technologies de communication afin de maintenir le contact entre l’usager et ses proches.