La COVID‑19 se propage lors de contacts rapprochés entre les personnes. Ceci inclut les contacts sexuels tels que baisers, caresses, étreintes, relations sexuelles, etc. Les partenaires sexuels doivent donc respecter les consignes sanitaires pour tous.

La COVID‑19 peut se transmettre même si la personne n’a pas de symptômes.

Le virus se transmet d’une personne à une autre par le contact avec les gouttelettes respiratoires projetées dans l’air quand une personne infectée parle, tousse ou éternue. Il se transmet aussi par un contact des mains avec des surfaces infectées portées à la bouche, au nez ou aux yeux.

Partenaires sexuels qui vivent sous le même toit

Si les partenaires sexuels vivent sous le même toit et qu’aucun d’eux ne doit suivre les consignes d’isolement, il n’y a pas de restriction à avoir des relations sexuelles. Avec les autres personnes et partenaires sexuels, il est indiqué de respecter les consignes sanitaires pour tous.

Si l’un des partenaires a des symptômes ou est identifié comme le contact d’une personne atteinte, les relations sexuelles sont à éviter et les consignes d’isolement doivent être appliquées.

Partenaires sexuels qui ne vivent pas sous le même toit

Les personnes qui ne vivent pas sous le même toit doivent éviter les rapprochements physiques de moins de deux mètres, incluant les contacts sexuels. Cette consigne s’applique à tous les partenaires sexuels qui ne vivent pas sous le même toit, qu’il s’agisse de nouveaux partenaires, de partenaires occasionnels ou réguliers.

Si l’un des partenaires est infecté sans le savoir, il risque de transmettre la COVID‑19 à son ou ses partenaires. Si l’un des partenaires est en contact avec d’autres personnes, par exemple d’autres partenaires sexuels, les personnes avec qui il vit ou travaille ou qu’il croise au supermarché, etc., les risques qu’il attrape la COVID‑19 et la transmette sont augmentés.

Avoir des partenaires anonymes ou des partenaires dont les renseignements personnels sont inconnus peut empêcher les autorités de santé publique d’assurer le suivi approprié en cas d’infection par la COVID‑19.

Contacts sexuels et consignes d’isolement

Les personnes qui doivent suivre les consignes d’isolement doivent s’abstenir de contacts sexuels, incluant les baisers, les caresses, les étreintes, les relations sexuelles.

La pandémie de COVID-19 et les infections transmissibles sexuellement et par le sang

Dans le contexte de la pandémie, se protéger et protéger les autres pour prévenir l’acquisition ou la transmission d’une ITSS est d’autant plus important. Le condom ou le carré de latex demeurent les meilleures protections contre les ITSS.

L’assouplissement des mesures liées aux rassemblements impose de continuer de respecter les consignes sanitaire pour tous Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. D'autres moyens que les relations sexuelles permettent de garder un contact personnel étroit entre partenaires, comme les rencontres téléphoniques ou virtuelles, tout en limitant les risques de répandre la COVID-19. Les rencontres virtuelles comportent cependant des risques au niveau du respect de la vie privée. Dans ce contexte, la prudence est de mise Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..