Fermeture des commerces non prioritaires

Les commerces considérés comme non prioritaires doivent fermer leurs portes du 9 janvier au 8 février 2021 inclusivement. Ceux ayant l’autorisation d’exercer leurs activités doivent quant à eux offrir seulement des biens et services considérés comme essentiels.

Élargissement des critères d’admissibilité aux mesures de soutien des entreprises

À compter du 1er janvier 2021, toutes les entreprises de la présente liste des secteurs économiques visés par un ordre de fermeture, incluant les commerces non prioritaires, pourront bénéficier du volet AERAM du PACTE et du PAUPME, qu’elles soient situées en zone rouge, orange ou jaune, si elles respectent les critères d’admissibilité.

Secteurs économiques concernés

Les activités économiques suivantes doivent cesser dans les régions et territoires qui se retrouvent en alerte maximale (zone rouge) :

  • les restaurants et les aires de restauration des centres commerciaux et des commerces d’alimentation, sauf pour les livraisons, les commandes à emporter ou les commandes à l’auto;
  • les bars et les discothèques;
  • les microbrasseries et les distilleries, uniquement pour leurs services de consommation sur place de nourriture ou de boisson;
  • les casinos et les maisons de jeux;
  • les institutions muséales, les biodômes, les planétariums, les insectariums, les jardins botaniques, les aquariums et les jardins zoologiques, sauf pour leurs activités réalisées à l’extérieur qui nécessitent que les participants soient en mouvement, tels que les activités sportives ou les parcours déambulatoires;
  • les arcades et, pour leurs activités intérieures, les sites thématiques, les centres et parcs d’attraction, les centres d’amusement, les centres récréatifs et les parcs aquatiques;
  • les saunas et les spas, à l’exception des soins personnels qui y sont dispensés;
  • les bibliothèques autres que celles tenues par les établissements d’enseignement, à l’exception des comptoirs de prêts;
  • les cinémas et les salles où sont présentés des arts de la scène, y compris les lieux de diffusion;
  • les auberges de jeunesse;
  • les salles d'entraînement physique;
  • tout lieu intérieur, autre qu’une résidence privée ou ce qui en tient lieu, dans les cas suivants :
    • lorsqu’il est utilisé aux fins d’y tenir une activité de nature événementielle ou sociale,
    • lorsqu’il est utilisé pour la pratique de jeux de quilles, de fléchettes, de billard ou d’autres jeux de même nature;
  • les entreprises offrant des activités de loisirs ou de sports organisées dans un lieu public (fermées ou activités restreintes);
  • les entreprises offrant la location de salles (activités restreintes);
  • les commerces de vente au détail visés par un ordre de fermeture;
  • les entreprises de soins personnels et d’esthétique;
  • les entreprises offrant des services de toilettage pour animaux.

Dans tous les cas, la tenue d’activités à distance doit être privilégiée.