Les règles concernant les rassemblements privés et les activités se déroulant dans un endroit public dépendent du niveau de l’alerte en vigueur. De manière générale, il est demandé d’éviter les contacts sociaux non nécessaires, par exemple les rassemblements en famille ou entre amis, les mariages, etc. Bien que les recommandations sanitaires de base s’appliquent à tous les niveaux d’alerte, des mesures additionnelles plus restrictives sont déployées au Palier 3 - Alerte (orange) et au Palier 4 - Alerte maximale (rouge). Pour connaître les consignes spécifiques pour chacun des niveaux d’alerte et les mesures en vigueur dans votre région, consultez la Carte des paliers d'alerte de COVID‑19 par région.

Rassemblements privés à l’intérieur ou à l’extérieur

Pour les régions où le niveau d’alerte en vigueur permet les rassemblements privés intérieurs ou extérieurs, voici les mesures à respecter :

  • Les rassemblements doivent se limiter à un nombre de personnes restreint, selon les mesures applicables dans votre région.
  • Lorsque la température le permet, les rassemblements extérieurs doivent être favorisés.
  • Une distance minimale de 2 mètres doit être maintenue entre les personnes qui ne vivent pas sous le même toit (même ménage). S’il n’est pas possible de respecter la distanciation physique recommandée, le nombre d’invités doit être réduit.
  • Le port du masque ou du couvre-visage est fortement recommandé lorsqu’il n’est pas possible de conserver une distance de 2 mètres avec les autres personnes.
  • Les personnes qui ont reçu un diagnostic de COVID‑19, qui sont en attente d’un résultat, qui ont des symptômes de la COVID‑19 ou qui ont reçu des consignes d’isolement ne doivent pas participer à un rassemblement. Cette consigne s’applique autant aux invités qu’à l’hôte d’un rassemblement et aux personnes qui vivent sous le même toit.
  • L’hôte du rassemblement et les invités doivent appliquer les consignes sanitaires pour tous.

En ce qui concerne les personnes qui sont plus à risque de souffrir de complications si elles attrapent la COVID‑19, soit les personnes de 70 ans et plus, celles atteintes de maladies chroniques ou celles ayant un système immunitaire affaibli ou déficient, il leur est recommandé de limiter leurs déplacements et d’éviter les contacts avec d’autres personnes. Si une personne à risque décide tout de même de participer à un rassemblement, elle doit appliquer rigoureusement les consignes sanitaires pour tous.

Recommandations pour les enfants

Les enfants atteints de la COVID‑19 ont souvent peu ou pas de symptômes, mais ils pourraient tout de même transmettre la maladie. De façon générale, votre enfant devrait éviter de faire des câlins aux visiteurs, particulièrement si ceux-ci sont des personnes vulnérables.

La distanciation physique de 2 mètres en tout temps est la principale mesure permettant de protéger votre famille ainsi que vos invités.

Toutefois, entre les enfants de 16 ans ou moins, une distanciation physique de 1 mètre s’applique. Il est également toléré que les enfants partagent leurs jouets, bien qu’il soit préférable d’éviter de le faire, particulièrement lorsque les enfants portent les jouets à leur bouche. Dans tous les cas, les jouets devraient être désinfectés avant et après leur utilisation. Pour cette raison, il est recommandé d’utiliser des jouets faciles à nettoyer. De plus, il est recommandé que les enfants se lavent les mains avant et après avoir partagé des jouets.

Activités, auditoires et assistances dans les lieux publics

Activités organisées dans un lieu public

Selon le niveau d’alerte en vigueur dans votre région, les activités organisées dans un lieu public (salles louées, événements festifs, mariages, célébrations professionnelles ou scolaires, etc.) peuvent être permises, à condition de respecter les mesures applicables dans votre région.

Les manifestations demeurent permises, mais le port du masque est obligatoire en tout temps.

Auditoires et audiences dans un lieu public

Selon le niveau d’alerte en vigueur dans votre région, les lieux intérieurs ou extérieurs où les personnes sont assises, relativement immobiles, qu’elles parlent peu ou pas et où elles sont sous la supervision de personnel, comme les salles de spectacle, les cinémas, les théâtres et les studios de captation audiovisuelle peuvent continuer à accueillir un public, à condition de respecter les mesures applicables dans votre région.

Seuls les membres de l’auditoire ou du public sont considérés dans le décompte du nombre maximal de personnes pouvant participer. Le personnel ainsi que les personnes qui offrent une performance ne sont pas concernés par cette limite.

Les organisateurs d’événements doivent s’assurer que la capacité du site permet le maintien d’une distance de 2 mètres entre les personnes ou les ménages rassemblés. Ils doivent prendre des mesures pour informer les participants qu’ils doivent maintenir une telle distance avec toute autre personne ou les ménages rassemblés. Ils auront également la responsabilité de mettre fin à l’activité lorsque le respect des règles devient impossible. Par ailleurs, il est interdit aux autorités responsables de délivrer des permis ou des autorisations nécessaires dans certains cas, notamment lorsque la capacité du site ne permet pas le maintien d’une distance de 2 mètres entre les participants. Ils doivent aussi gérer les entrées et les sorties ainsi que les aires de services (restauration, toilettes, etc.) pour faire en sorte que les mesures soient respectées.

Ces mesures s’appliquent notamment aux événements de nature sociale, commerciale, religieuse, culturelle, de loisir ou de divertissement, incluant les festivals et les autres événements publics extérieurs de même nature, dont la tenue est autorisée dans le respect des mesures mentionnées et du palier d’alerte où se tient l’événement. La pratique du sport professionnel devant public devient aussi permise, incluant dans des lieux extérieurs publics lorsque les règles sont respectées.

Les limites de personnes en vigueur ne concernent toutefois pas les personnes qui demeurent dans leur voiture, par exemple dans le cas des ciné-parcs, les manifestations pacifiques, les parcours déambulatoires et les événements qui se déroulent sur des sites distincts, non contigus et pour lesquels des zones d’accès et d’attente différentes ont été aménagées.

Il est interdit d’admettre un nombre de personnes supérieur au nombre maximal de personnes autorisés, de se trouver dans un lieu lorsque le nombre maximal de personnes pouvant s’y trouver est dépassé et de se trouver dans un lieu dont les activités sont suspendues.

Distanciation physique dans les lieux publics

Comme dans les autres circonstances, une distance de 2 mètres est nécessaire entre les personnes, autant dans les lieux publics intérieurs qu'extérieurs. La distance de 1,5 mètre entre les personnes s’applique seulement dans les lieux où les personnes sont assises, relativement immobiles et parlent peu ou pas, par exemple aux salles de spectacle, aux cinémas et aux studios de captation audiovisuelle.

La distanciation physique de 1,5 mètre ne s’applique qu’aux spectateurs ou aux usagers. Dans le cas des artistes, animateurs ou autres, ces derniers doivent respecter une distance de 2 mètres entre eux.

Comme pour les rassemblements dans les lieux privés, la distanciation physique ne s’applique pas aux personnes provenant d’un même ménage.

Dans les lieux où il y a une circulation accrue, tels que les aires communes ou les files d’attente, la distance à respecter entre les personnes demeurera 2 mètres. Dans ces circonstances, le port du masque ou du couvre-visage est obligatoire dans les lieux intérieurs pour les personnes de 10 ans ou plus et il est recommandé dans les lieux extérieurs. Les consignes sanitaires doivent également être respectées. De plus, dans toutes les aires communes des immeubles d’habitation (appartements, logements, condos, multiplex, complexes domiciliaires, etc.), le port du masque ou du couvre-visage est recommandé.

Dénonciation

Il est demandé aux citoyens de ne pas composer le 911 pour dénoncer un rassemblement afin d’éviter d’engorger les lignes téléphoniques des centres d'urgence 911.

Si vous êtes témoin d’une situation sérieuse qui nécessite une intervention policière, vous pouvez communiquer avec le service de police qui dessert votre territoire Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Les policiers sont présents et continueront d’intervenir, tout en respectant les pouvoirs qui leur sont accordés dans le contexte d’urgence sanitaire. La sensibilisation et l’information demeurent les approches privilégiées par l’ensemble des corps policiers au Québec. À l’heure actuelle, les interventions policières sont accrues et des rapports d’infraction ainsi que des amendes pour le non-respect du port du couvre-visage sont remis.