Les activités reprennent de façon graduelle au Québec, et ce, toujours avec l’accord et la collaboration des autorités de santé publique. Ces différentes réouvertures se font par phase, selon le type d’activités et les zones géographiques. À cet effet, le gouvernement a publié le document Planification du déconfinement et conditionnel à l’évolution de la pandémie (PDF 2,41 Mo).

Pour limiter les risques associés à la propagation du virus, il est essentiel de continuer à suivre les différentes consignes sanitaires, notamment :

  • le lavage des mains;
  • tousser et éternuer dans son coude;
  • le maintien d’une distance de 2 mètres entre les personnes.

Lorsqu’une distance de 2 mètres entre les personnes ne peut pas être respectée, il est fortement recommandé de porter un couvre-visage.

Les entreprises qui sont en mesure de maintenir leurs employés en télétravail sont encouragées à le faire.

Il est important que les travailleurs et les employeurs puissent travailler dans des milieux de travail sains et sécuritaires. Pour les appuyer en matière de santé et de sécurité au travail, la CNESST propose des outils pour différents secteurs d’activités.

Consultez les outils en santé et sécurité au travail Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Reprise des activités sportives, de loisir et de plein air

À compter du 8 juin, les activités sportives, de loisir et de plein air individuelles ou collectives qui se déroulent à l’extérieur seront autorisées sous réserve de l’application des principes de distanciation physique et de l’ensemble des recommandations de la Direction générale de la santé publique.

Pour l’instant, les sports collectifs devront être pratiqués dans un format « entraînement » seulement, sans contact. Les parties et les compétitions locales pourraient reprendre vers la fin du mois de juin, selon l’évolution de la situation. Des annonces seront faites ultérieurement.

Les activités extérieures individuelles et collectives supervisées, comme le yoga et les sorties en plein air guidées, sont aussi permises dès maintenant.

Cette phase de réouverture inclut également la tenue de compétitions locales pour les activités individuelles et à deux qui permettent le respect d’une distanciation physique de 2 mètres entre les personnes.

Le gouvernement a aussi autorisé l’ouverture d’espaces publics extérieurs, tels que les piscines publiques ou privées extérieures, les appareils d’entraînement mis à la disposition du public ainsi que les modules de jeux situés dans les parcs publics, dont les jeux d’eau. Cette autorisation est valable pour la période estivale dans toutes les régions du Québec.

Pour consulter la liste des activités permises, visitez la page Reprise des activités sportives, de loisir et de plein air et la Foire aux questions sur le sujet.


Reprise des activités de certains établissements d’hébergement touristique et des marinas

Depuis le 1er juin 2020, les marinas et certaines catégories d’établissements d’hébergement touristique peuvent reprendre leurs activités selon certaines modalités.

Pour connaître ces modalités, visitez la page Soutien à l’industrie touristique et la Foire aux questions sur le sujet.


Milieu culturel

Le gouvernement du Québec autorise la réouverture progressive de plusieurs établissements du milieu culturel.

De plus, le gouvernement a mis en place un plan de relance afin de stimuler la création et l’offre culturelle québécoise. Les sommes investies ont pour objectif que ce secteur reprenne ses activités de façon durable et redevienne un moteur de développement économique et social. Pour connaître l'ensemble des mesures, visitez le www.mcc.gouv.qc.ca/PlanRelanceCulture Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Bibliothèques et musées

Depuis le 29 mai 2020, les bibliothèques publiques et les institutions muséales peuvent ouvrir partout au Québec. Pour les bibliothèques publiques, seuls les services de prêts de document sont disponibles. L’accès aux rayons et aux espaces communs demeure interdit.

Pour connaître les mesures sanitaires auxquelles devront se conformer ces établissements, consultez le Guide de normes sanitaires en milieu de travail pour les institutions muséales et les bibliothèques Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Cinéparcs

Depuis le 29 mai 2020, les cinéparcs peuvent reprendre leurs activités à condition que :

  • les passagers des véhicules soient des membres d’une même maisonnée;
  • la distanciation physique de 2 mètres entre les véhicules soit respectée si les passagers demeurent dans les voitures. Si les passagers sont autorisés à s’asseoir à l’extérieur de leur véhicule, la distance de 2 mètres doit être respectée entre les personnes qui ne sont pas des passagers d’un même véhicule;
  • les services de restauration n’y soient pas offerts autrement qu’en commande pour emporter;
  • les aires de jeux soient fermées;
  • les employés des cinéparcs soient en nombre suffisant pour faire respecter les consignes de distanciation physique;
  • les mesures de prévention de la COVID-19 en milieux de travail recommandées par l’INSPQ Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. soient appliquées.

Salles de spectacle et studios d’enregistrement musicaux et sonores

Depuis le 1er juin 2020, le gouvernement du Québec autorise la reprise des studios d’enregistrement musicaux et sonores ainsi que des captations de spectacles sans public.  

Cette reprise est permise à condition de respecter les mesures générales en milieu de travail recommandées par la Santé publique, de respecter une distance de 2 mètres entre les personnes sur scène ou en studio. 

Production audiovisuelle

À compter du 8 juin 2020, les activités de production audiovisuelle pourront reprendre. Il sera toutefois nécessaire de respecter les règles sanitaires édictées par les autorités de santé publique et la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Celles-ci sont précisées dans le Guide de normes sanitaires en milieu de travail pour la production audiovisuelle COVID-19 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. élaboré en collaboration avec les associations patronales et syndicales du milieu.


Camps de jour et camps de vacances

Le gouvernement du Québec autorise l’ouverture estivale des camps de jour offerts sur l’ensemble du territoire, et ce, dès le 22 juin.            

Les municipalités et les organismes responsables de la tenue des camps de jour devront toutefois prévoir des activités favorisant le respect de la règle de distanciation et permettant d’assurer l’application de mesures d’hygiène accrues. 

Pour ce qui est des camps de vacances, puisque ceux-ci demandent l'application de mesures supplémentaires qui s'avéreraient difficiles à respecter, l'ouverture de ce type de camps est remise à l'été 2021. Toutefois, afin d'offrir un répit aux familles et aux proches aidants, des évaluations sont en cours concernant la possibilité que les camps spécialisés pour les personnes handicapées avec hébergement puissent opérer pendant la période estivale 2020.

Pour connaître les mesures sanitaires qui devront être mises en place dans les camps de jour, consultez les outils suivants :


Rassemblements

Depuis le 22 mai, il est possible de se rassembler à l'extérieur à condition de respecter différentes mesures.

D'abord, les rassemblements doivent se limiter à un maximum de 10 personnes. De plus, ils devraient inclure des personnes d'un maximum de 3 ménages. Rappelons que les occupants d’une même adresse forment un ménage.

Évidemment, une distance minimale de 2 mètres doit être maintenue entre celles qui ne proviennent pas d'un même ménage.

Le port du masque ou du couvre-visage est fortement recommandé.

Pour obtenir plus d’informations, visitez la page Rassemblements dans le contexte de la COVID-19.


Assouplissement aux mesures en place dans certains milieux et certaines activités

Le gouvernement a annoncé l'assouplissement de certaines mesures de confinement dans les milieux de vie, de réadaptation pour aînés et pour personnes ayant une déficience ou un trouble du spectre de l'autisme. Ces assouplissements concernent aussi certaines activités socioprofessionnelles et communautaires.

Sorties extérieures sans supervision pour les personnes vivant en résidence privée pour aînés (RPA)

Les personnes vivant dans une RPA peuvent de nouveau se rendre à l'extérieur sans supervision. Elles doivent toutefois s'assurer de respecter une distance de 2 mètres avec les autres. De plus, un proche peut également aller rencontrer un résident à l'extérieur en s’assurant cependant de respecter la distanciation physique.

Cette mesure concerne les RPA de toutes les régions, y compris le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Soins palliatifs et soins de fin de vie plus humains

L'interdiction des visites dans les unités de soins palliatifs des centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), des résidences privées pour aînés (RPA) et des ressources intermédiaires et de type familial (RI-RTF) est maintenant levée.

Élargissement des visites des proches aidants

Depuis le 11 mai, une personne proche aidante significative, soit celle qui était déjà présente sur une base régulière avant la pandémie, peut apporter du soutien à une personne en ressource intermédiaire et de type familial (RI-RTF) ou en résidence privée pour aînés (RPA).

Des consignes doivent toutefois être respectées par les personnes proches aidantes.

Cette mesure était déjà permise en centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Pour plus de détails sur les différentes mesures en place dans ces milieux de vie, consultez la page Personnes hospitalisées ou résidant en CHSLD, RI-RTF ou RPA dans le contexte de la COVID-19.

Déficience physique, déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et réadaptation physique

Dès le 22 mai 2020, les personnes ayant une déficience ou un trouble du spectre de l’autisme et qui sont hébergées dans les milieux suivants :

  • ressources intermédiaires et de type familial;
  • résidences à assistance continue;
  • internats et foyers de groupe;
  • autres milieux d’hébergement concernés.

sont autorisées, selon certaines conditions et certaines mesures spécifiques, à effectuer :

  • des sorties pour aller à l’école;
  • des sorties pour aller travailler dans les secteurs autorisés par le gouvernement du Québec;
  • des sorties à l’extérieur à proximité du milieu (supervisées ou non), selon la condition de la personne;
  • des congés temporaires dans le milieu familial ou autre milieu désigné dans le plan d’intervention de la personne, avec ou sans nuitée.

Lorsque des besoins importants de services de soutien à domicile sont nécessaires au congé temporaire, l’établissement de santé et de services sociaux peut refuser la sortie de la personne dans l’intérêt de sa sécurité.

Les visites d’un membre de la famille ou d’un proche sont maintenues à condition que cette personne comprenne les risques associés et s’engage à respecter les consignes recommandées par les autorités de santé publique et celles déterminées par les responsables des milieux de vie.

Pour les milieux de réadaptation en santé physique et en déficience physique, seules les visites d’un membre de la famille ou d’un proche sont permises, et ce, uniquement lorsque le séjour se prolonge au-delà de 14 jours et lorsque cette personne comprend les risques associés et s’engage à respecter les consignes recommandées par les autorités de santé publique et celles déterminées par les responsables des milieux de vie.

Toutefois, ces sorties, visites et congés temporaires sont permis selon certaines conditions et certaines mesures spécifiques. Ces mesures exceptionnelles visent à limiter la propagation de la COVID‑19.

Lorsque les visites, les sorties ou les congés ne peuvent pas être autorisés, d’autres moyens de socialisation à distance seront proposés pour maintenir un contact entre la personne et ses proches.

La reprise des activités de jour, des stages et des plateaux de travail dans les secteurs où la reprise a été autorisée par le gouvernement du Québec est aussi permise, de façon graduelle, et selon la capacité de l’établissement de santé et des services sociaux et des ressources en place.
 


Retrait des points de contrôle dans les régions

Le gouvernement du Québec procède de façon graduelle à la réouverture des régions. Malgré la réouverture de la majorité des régions, il est demandé à toute personne d'éviter autant que possible de se déplacer d'une région à l'autre ou d’une ville à l’autre.

À l’heure actuelle, l’accès est permis dans l’ensemble des régions du Québec à l’exception des territoires suivants :

  • Jamésie;
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James;
  • Nunavik.

L’accès aux territoires de la Jamésie et des Terres-Cries-de-la-Baie-James sera permis à compter du 9 juin 2020.

Un plan de réouverture sera présenté plus tard pour le territoire du Nunavik.

Pour obtenir des informations sur les restrictions actuellement en vigueur, consultez la page Déplacements entre les régions et les villes.


Réouverture des activités économiques

Dans les dernières semaines, divers secteurs et entreprises ont été autorisés à reprendre leurs activités de façon graduelle au Québec. Ces réouvertures, approuvées par les autorités de santé publique, se font par phase, en fonction des secteurs d’activité et des zones géographiques.

Pour connaître la liste des secteurs économiques visés par des réouvertures, consultez la page Réouverture et maintien des activités économiques. Notez que des secteurs d’activités y seront ajoutés en fonction des différentes annonces du gouvernement.

Rappelons qu’en tout temps, il est essentiel de continuer à respecter les consignes sanitaires afin de limiter les risques associés à la propagation du virus. De plus, dans l’objectif d’aider les milieux de travail dans la mise en place de mesures de prévention et pour répondre aux interrogations des employeurs et travailleurs, des outils peuvent être consultés : 


Établissements préscolaires, primaires et secondaires

Depuis le 11 mai, les établissements préscolaires et primaires rouvrent progressivement aux élèves dans l’ensemble des régions du Québec, à l’exception de ceux sur le territoire de la communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et sur le territoire de la municipalité régionale de comté (MRC) de Joliette et de la ville de l’Épiphanie. Ces derniers restent fermés pour les élèves jusqu’à la fin août

NouveauLes écoles secondaires demeureront aussi fermées pour les élèves jusqu’à la fin août. Certains établissements spécialisés qui offrent des services régionaux ou suprarégionaux de scolarisation et des établissements d’enseignement privés spécialisés en adaptation scolaire restent toutefois ouverts, ainsi que ceux qui accueillent les élèves inscrits à l’une des formations du PFAE. Les apprentissages à distance devront néanmoins se poursuivre grâce à un encadrement pédagogique bonifié.

Certains établissements primaires et secondaires pourront toutefois accueillir des jeunes dans des camps pédagogiques à compter du 8 juin 2020, pour un minimum de trois semaines, dans le but de soutenir la réussite éducative des élèves qui présentent des difficultés dans leurs apprentissages. Ces services pourront être maintenus pendant la période estivale par les organisations qui le souhaiteront.

Certains élèves de 4e et de 5e secondaire pourront également recevoir des services en personne au cours de l’été.

Pour en savoir plus, consultez les pages :

Services de garde éducatifs à l’enfance

Depuis le 11 mai, les services de garde, incluant les garderies non subventionnées et le milieu familial reconnu et non reconnu, ouvrent progressivement dans l’ensemble des régions du Québec, à l’exception de ceux sur le territoire de la communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et de la municipalité régionale de comté (MRC) de Joliette.

Les services de garde de la CMM et de la MRC de Joliette ont ouvert leurs portes le 1er juin.

À partir de ces dates, les enfants dont les parents exercent un emploi dans un secteur économique dont la réouverture a été annoncée retourneront dans le service qui était leur lieu de garde habituel en date du 13 mars 2020.

Pour en savoir plus, consultez les pages :