1. Accueil  
  2. Santé  
  3. Problèmes de santé  
  4. A à Z  
  5. La maladie à coronavirus (COVID-19) au Québec  
  6. Symptômes, transmission et traitement

Symptômes, transmission et traitement (COVID-19)

Symptômes

Il n’est pas possible de faire la différence entre la COVID-19 et la grippe en se basant seulement sur les symptômes, car ils se ressemblent trop. Un test de dépistage doit être réalisé pour identifier la présence de la COVID-19. En raison de la hausse du nombre de cas d’infection, les tests PCR réalisés en clinique de dépistage sont désormais réservés à des groupes de personnes prioritaires. Si vous ne faites pas partie des personnes prioritaires, il est recommandé de faire un test rapide à la maison. S'il vous est impossible d'obtenir ces tests, isolez-vous en respectant les Consignes à suivre pour la personne atteinte de la COVID-19.

Les symptômes suivants s’appliquent à tous, y compris aux bébés dès l’âge de 6 mois. Pour les bébés de moins de 6 mois, consultez Info-Santé (811) ou un médecin, si votre enfant présente des symptômes, dont de la fièvre.

Avoir la présence d’un des symptômes suivants :

  • fièvre :
    • à partir de 6 ans : 38,1 °C (100,6 °F) et plus (température buccale),
    • de 6 mois à 5 ans : 38,5 °C (101,3 °F) et plus (température rectale),
  • perte soudaine de l’odorat sans congestion nasale, avec ou sans perte de goût,
  • toux (nouvelle ou aggravée),
  • essoufflement,
  • difficulté à respirer,
  • mal de gorge,

ou avoir la présence d’au moins deux des symptômes suivants :

  • nez qui coule ou congestion nasale (nez bouché) de cause inconnue,
  • maux de tête,
  • grande fatigue,
  • douleurs musculaires généralisées (non liées à un effort physique),
  • perte d’appétit importante,
  • nausées ou vomissements,
  • maux de ventre,
  • diarrhée.

En cas de doute, appelez Info-Santé 811 ou consultez un professionnel de la santé.

Les symptômes peuvent être légers ou plus importants, comme ceux associés à la pneumonie.

Leur durée varie selon la gravité de la maladie, mais ils s’estompent généralement en moins de 14 jours. Pour les cas sévères, les symptômes peuvent durer plus d’un mois.

Certaines personnes peuvent transmettre le virus sans le savoir, même si elles ont été vaccinées, car elles ne présentent aucun symptôme ou ne les ont pas encore développés.

Les personnes les plus à risque de décéder à la suite de complications sont :

  • les personnes ayant un système immunitaire affaibli;
  • les personnes atteintes de maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiaques, pulmonaires et rénales;
  • les personnes âgées de 70 ans et plus.

C’est toutefois pour les personnes âgées de 70 ans et plus que le risque de décès est le plus élevé.

Développement des symptômes

Les symptômes se développent en moyenne de 5 à 7 jours après la contamination, mais cette période peut s’étendre de 2 à 12 jours.

Sachez que vous devez vous isoler si vous présentez des symptômes de la COVID-19, même si vous avez été vacciné. Consultez la page des Consignes à suivre pour la personne qui présente des symptômes de la COVID-19 pour connaître les consignes d'isolement selon votre situation.

Il arrive qu'une personne soit infectée une deuxième fois par la COVID-19. Le plus souvent, cela se produit chez des personnes qui ont un système immunitaire affaibli. La majorité des gens qui attrapent la COVID-19 en guérissent et semblent être protégés temporairement contre une nouvelle infection par ce virus.

Mode de transmission

Le virus qui cause la COVID-19 se transmet principalement lors de contacts rapprochés entre les personnes, à moins de deux mètres de distance, et prolongés durant plus de 15 minutes. Cette transmission peut se faire par les aérosols dans l’air. Les aérosols sont de fines gouttelettes qui restent dans l’air, en particulier dans les espaces intérieurs. Ces aérosols sont de différentes tailles et sont émis en quantité variable quand la personne infectée respire, parle, chante, tousse, éternue, etc. Il est toutefois difficile de distinguer comment se fait réellement la transmission d’une personne infectée à d’autres. À proximité, la transmission peut autant avoir été causée par un contact direct, par les aérosols dans l’air que par un contact avec une surface contaminée par des particules respiratoires d’une personne infectée. La transmission par des surfaces ou des objets contaminés est possible, mais ne représente pas le mode de transmission principal.

Certains variants semblent se transmettre plus facilement que d’autres. Les personnes vaccinées pourraient aussi transmettre l’infection si elles sont infectées par certains variants, comme le variant Delta ou le variant Omicron. Dans ce contexte, il demeure essentiel de maintenir les mesures de protection habituelles (distanciation physique, port du masque et lavage des mains). Pour en savoir plus, consulter la page Vaccination contre la COVID-19.

Les connaissances actuelles ne permettent pas de préciser avec exactitude le moment de transmission de la COVID-19. Il est toutefois considéré que la personne atteinte de la COVID-19 peut être contagieuse 48 heures avant l’apparition de ses symptômes. Des recherches sont encore en cours.

Contacts entre personnes et niveaux de risque

Référez-vous à la page Consignes à suivre pour la personne identifiée comme contact d’un cas confirmé de COVID-19 pour connaître les consignes s’appliquant selon le niveau de risque.

Autres modes de transmission

En général, les coronavirus ne survivent pas longtemps sur les objets, soit de quelques heures à quelques jours. Cela dépend notamment du type de surface (par exemple : cuivre, carton, acier inoxydable, plastique), de la température et de l’humidité ambiante. Des données expérimentales récentes indiquent que le virus pourrait être présent jusqu’à :

  • 4 heures sur le cuivre;
  • 24 heures sur du carton;
  • 48 heures (2 jours) sur de l’acier inoxydable;
  • 72 heures (3 jours) sur du plastique.

Il n’existe actuellement aucune preuve suggérant que la nourriture est une source ou une voie probable de transmission de la COVID-19. Le lavage usuel des fruits et légumes et l’application des bonnes pratiques de préparation d’aliments sont toujours recommandés.

Les méthodes de traitement appliquées dans les systèmes de distribution de l’eau potable sont en mesure de neutraliser le virus qui cause la COVID-19.

Au Québec, aucune évidence ne suggère un risque que des personnes puissent contracter la COVID-19 par les animaux ou par des produits animaliers. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) affirme qu’à ce jour, il n’y a ni informations ni preuves que le coronavirus peut être transmis par les moustiques.

Certains virus de la famille des coronavirus causent des maladies chez les animaux et d’autres, chez les humains. Les coronavirus qui causent des maladies chez les humains peuvent se transmettre par contact étroit de personne à personne. Dans de rares cas, les coronavirus infectant les animaux peuvent aussi infecter les personnes. Comme le SARS‑CoV‑2, responsable de la COVID‑19, deux autres coronavirus ont une origine animale et causent ou ont causé des maladies graves chez l’humain, soit le SRAS‑CoV, en 2003, et le CoV‑SRMO, depuis 2012.

Traitement préventif

Le médicament EvusheldMC est accessible gratuitement pour la prévention de la COVID-19 chez certaines personnes à haut risque de complications.

Ce médicament ne remplace pas la vaccination, mais peut constituer un complément de protection, particulièrement pour les personnes sévèrement immunosupprimées. Il ne s’agit pas d’un traitement pour les personnes atteintes de la COVID-19.

Pour connaître les détails du traitement préventif par EvusheldMC et vérifier si vous pouvez en bénéficier, consultez la page Traitement préventif contre la COVID-19 (EvusheldMC).

Traitement

Santé Canada a approuvé le médicament antiviral PaxlovidMC pour le traitement de la COVID-19. Comme l’approvisionnement est limité, les établissements de santé et de services sociaux identifieront les patients à très haut risque de complications pour leur proposer ce traitement. Pour connaître les détails du traitement par PaxlovidMC et vérifier si vous pouvez en bénéficier, consultez la page Traitement oral contre la COVID-19 (PaxlovidMC).

L’usage d’un médicament d’ordonnance ne doit se faire que sur la recommandation d’un professionnel de la santé.

Vous trouverez une section sur les médicaments pour soulager les symptômes dans les guides autosoins.

Les personnes infectées par le virus, surtout celles qui sont gravement malades, doivent recevoir des soins particuliers pour soulager et traiter les symptômes. Par exemple, il peut être nécessaire de leur administrer de l’acétaminophène en cas de fièvre, de l’oxygène en cas de difficultés respiratoires ou de leur faire une perfusion en cas de déshydratation.

Certaines personnes présentant de grandes difficultés respiratoires auront besoin d’un traitement de soutien supplémentaire et des soins intensifs pour les aider à respirer (par exemple : tube dans le conduit respiratoire et respirateur mécanique).

Enfin, plusieurs études sont en cours afin d’évaluer l’efficacité de médicaments pour le traitement de la COVID-19, notamment des antiviraux.

Aucun aliment, supplément, vitamine ou produit de santé naturel ne peut vous protéger de la COVID-19 ou vous soigner de cette maladie.

Dernière mise à jour : 9 mai 2022

Avis

L’information contenue sur le site ne remplace en aucun cas l’avis d’une ressource professionnelle de la santé. Si vous avez des questions concernant votre état de santé, consultez une ressource professionnelle.

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec