À propos

En décembre 2019, l'Organisation mondiale de la Santé a été alertée de plusieurs cas de pneumonie à Wuhan, en Chine. Le virus responsable de la maladie ne correspondait à aucun autre virus connu. Le 7 janvier 2020, la Chine a confirmé avoir détecté un nouveau virus de la famille des coronavirus responsable de cette nouvelle maladie nommée la COVID‑19.

Pour en savoir plus, consultez la page sur la Situation du coronavirus (COVID‑19) au Québec.

Certains virus de la famille des coronavirus causent des maladies chez les animaux et d’autres, chez les humains. Les coronavirus qui causent des maladies chez les humains peuvent se transmettre par contact étroit de personne à personne. Dans de rares cas, les coronavirus infectant les animaux peuvent aussi infecter les personnes. Comme le SARS‑CoV‑2, responsable de la COVID‑19, deux autres coronavirus ont une origine animale et causent ou ont causé des maladies graves chez l’humain, soit le SRAS‑CoV, en 2003, et le CoV‑SRMO, depuis 2012.

Symptômes et traitement

Les principaux symptômes de la COVID‑19 sont les suivants :

  • fièvre :
    • chez l’enfant : 38 °C (100,4 °F) et plus (température rectale),
    • chez l’adulte : 38 °C (100,4 °F) et plus (température buccale),
    • chez la personne aînée : 37,8 °C (100 °F) et plus (température buccale),
    • ou 1,1 °C de plus que la valeur habituelle d’une personne;
  • apparition ou aggravation d’une toux;
  • difficultés respiratoires;

ou

  • perte soudaine de l’odorat sans congestion nasale, avec ou sans perte de goût.

D’autres symptômes peuvent aussi apparaître comme un mal de gorge, un mal de tête, de la douleur musculaire, une fatigue intense, une perte importante de l’appétit et de la diarrhée. Les symptômes peuvent être légers ou plus sévères comme ceux associés à la pneumonie.

Certaines personnes peuvent transmettre le virus sans le savoir, car elles ne présentent aucun symptôme ou n'ont pas encore développé les symptômes.

Les personnes les plus à risque de décéder à la suite des complications sont :

  • les personnes ayant un système immunitaire affaibli;
  • les personnes atteintes de maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiaques, pulmonaires et rénales;
  • les personnes âgées de 70 ans et plus.

C’est toutefois pour les personnes âgées de 70 ans ou plus que le risque de décès est le plus élevé.

Développement de symptômes

Les résidents du Québec qui développent des symptômes doivent communiquer avec la ligne 1 877 644-4545. Au besoin, l’intervenant leur indiquera dans quel établissement se rendre pour vérifier leur état de santé. Si une consultation est requise, il est important que le résident informe le milieu de soins de son histoire de voyage avant de se présenter afin que les mesures de prévention requises soient appliquées. Le résident peut également faire l’évaluation de ses symptômes grâce à l’outil d’auto-évaluation des symptômes COVID-19 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. disponible sur le site Web du Gouvernement du Canada.

Tests pour la COVID-19

La stratégie de tests pour la COVID‑19 au Québec tient compte des spécificités de chaque région. Le nombre de tests disponibles dans chaque région est calculé en fonction de la taille de la population, mais aussi de l’intensité de la transmission communautaire observée à cet endroit.

Des cliniques désignées de dépistage, des cliniques désignées d’évaluation et des cliniques mobiles sont en place pour assurer l’accès à un test aux personnes qui le nécessitent selon les indications établies par la santé publique.

Régions où la transmission communautaire est accrue

Les personnes résidant dans des régions ou des quartiers où l’on observe une plus haute densité de transmission communautaire qui développent des symptômes doivent consulter le site Web du centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) ou du centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de leur région pour connaître les lieux et les modalités pour effectuer un test diagnostic. Elles peuvent également communiquer avec la ligne 1 877 644‑4545 pour être dirigées, au besoin, vers la ressource appropriée.

Montréal

Pour le CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal, le CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal, le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal, le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal et le CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal, consultez le Portail Santé Montréal Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Laval

CISSS de Laval Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Montérégie

Pour le CISSS de la Montérégie-Ouest, le CISSS de la Montérégie-Centre et le CISSS de la Montérégie-Est, consultez le Portail Santé Montérégie Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Lanaudière

CISSS de Lanaudière Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Laurentides

CISSS des Laurentides Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Autres régions du Québec

Les personnes résidant dans les autres régions du Québec qui ont des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID‑19 doivent communiquer avec la ligne 1 877 644‑4545 pour être dirigées, au besoin, vers la ressource appropriée.

Stress, anxiété et déprime

Dans un contexte de pandémie, de nombreuses personnes vivront des réactions de stress, d’anxiété et de déprime. Pour vous aider à minimiser les répercussions de telles réactions dans votre vie, consultez la page Stress, anxiété et déprime associés à la maladie à coronavirus COVID‑19.

Traitement

Aucun traitement spécifique ni vaccin n’existe pour la COVID‑19. Des traitements de support peuvent toutefois être offerts.

La plupart des personnes atteintes de la COVID‑19 se rétablissent par elles-mêmes.

Mode de transmission

La COVID-19 se transmet d’une personne à une autre par le contact avec les gouttelettes qui sont projetées dans l’air quand une personne malade parle, tousse ou éternue. Elle peut aussi se propager par des mains infectées portées à la bouche, au nez ou aux yeux après avoir eu un contact avec une personne ou une surface infectée. La transmission par des surfaces ou des objets contaminés est possible, mais ne représente pas le mode de transmission principal. Il est aussi possible que le virus soit transmis par les selles d’une personne infectée. 

Les connaissances actuelles ne permettent pas de préciser avec exactitude le mode de transmission de la COVID‑19. Il est toutefois considéré que la personne atteinte de la COVID‑19 peut être contagieuse 48 heures avant l’apparition de ses symptômes. Des recherches sont encore en cours.

En général, les coronavirus ne survivent pas longtemps sur les objets. Ils vont survivre sur les surfaces de quelques heures à plusieurs jours. Cela dépend notamment du type de surface (par exemple : cuivre, carton, acier inoxydable, plastique), de la température et de l’humidité ambiante. Des données expérimentales récentes indiquent que le virus pourrait être présent jusqu’à :

  • 4 heures sur le cuivre;
  • 24 heures sur du carton;
  • 48 heures (2 jours) sur de l’acier inoxydable;
  • 72 heures (3 jours) sur du plastique.

Au Québec, aucune évidence ne suggère un risque que des personnes puissent contracter la COVID‑19 par les animaux ou par des produits animaux.

Consignes sanitaires pour tous

Toute personne ayant fréquenté tout lieu public doit surveiller ses symptômes et respecter les consignes sanitaires suivantes :

  • Lavez-vous les mains souvent à l'eau tiède courante et au savon pendant au moins 20 secondes, particulièrement lorsqu’on arrive de l’extérieur.
  • Désinfectez-vous les mains avec une solution à base d'alcool si vous n'avez pas accès à de l'eau et à du savon.
  • Observez les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez :
    • Couvrez-vous la bouche et le nez avec votre bras afin de réduire la propagation des germes.
    • Si vous utilisez un mouchoir en papier, jetez-le dès que possible et lavez-vous les mains par la suite.
  • Si vous êtes malade, évitez le contact avec les personnes plus vulnérables, dont les personnes âgées de 70 ans et plus, les personnes ayant un système immunitaire affaibli et les personnes ayant une maladie chronique.
  • Évitez le contact direct pour les salutations, comme les poignées de main, et privilégier l’usage de pratiques alternatives.
  • Maintenez autant que possible une distance d’au moins 2 mètres (environ 6 pieds) avec les autres personnes qui ne vivent pas sous votre toit. Si ce n’est pas possible, portez un couvre-visage, notamment dans les transports en commun où son port sera obligatoire à compter du 13 juillet 2020 pour les personnes de 12 ans et plus.
  • Limitez autant que possible vos déplacements.

Pour connaître les consignes entourant les rassemblements et la distanciation physique, consultez la page Rassemblements dans le contexte de la COVID‑19 et la page Mesures de sécurité pour les travailleurs et les enfants dans les écoles primaires en contexte de COVID‑19.

Pour connaître les mesures d’hygiène à adopter lorsque vous allez à l’épicerie, consultez la vidéo Conseils d’hygiène à l’épicerie et pour les fruits et légumes Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Pour connaître les mesures sanitaires à suivre lors d’un déménagement, consultez le document réalisé par la Société d'habitation du Québec COVID-19 : Guide des bonnes pratiques sanitaires à adopter lors d’un déménagement Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Chaque personne a un rôle à jouer afin de diminuer les risques de propagation des virus. Consultez la page Prévenir la transmission des virus et des bactéries.

Si vous éprouvez de l’inquiétude ou de l’anxiété par rapport au coronavirus, vous pouvez composer, sans frais, le 1 877 644‑4545. Pour vous aider à minimiser les répercussions de telles réactions dans votre vie, consultez la page Stress, anxiété et déprime associés à la maladie à coronavirus COVID‑19.

Des affichettes illustrant les 5 grandes consignes sanitaires Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. sont disponibles en plusieurs langues.

Port du couvre-visage dans les lieux publics

Le port du couvre-visage, aussi appelé masque artisanal, sera obligatoire dans les transports en commun à compter du 13 juillet 2020 pour les personnes de 12 ans et plus. Les enfants de moins de 12 ans, les personnes dont la condition médicale particulière empêche le port du masque ainsi que celles qui ne sont pas capables de mettre ou de retirer le masque par elles-mêmes ne sont pas visés par l’obligation. Toutefois, pour les enfants de 2 à 12 ans, le port du couvre-visage ou du masque est recommandé.

Dans les autres lieux publics où la distanciation physique de 2 mètres n'est pas possible, comme à l’épicerie ou dans des commerces, le port du couvre-visage est fortement recommandé.

Le port du couvre-visage dans les lieux publics doit obligatoirement s’accompagner des autres mesures de protection, comme l’application des mesures d’hygiène.

Si vous êtes malade, restez à la maison. Si vous devez vous rendre à la clinique ou à l’hôpital, portez votre couvre-visage jusqu’à ce qu’on vous donne un masque de procédure.

Les enfants de moins de 2 ans, les personnes avec des difficultés respiratoires, les personnes handicapées ou incapables de retirer leur couvre-visage sans l’aide d’une autre personne ne devraient pas porter de couvre-visage.

Pour savoir comment fabriquer et utiliser un couvre‑visage, consultez la page Port du couvre‑visage dans les lieux publics en contexte de la pandémie de COVID‑19.