Description

Tout le monde a déjà eu peur de quelque chose. C’est normal, car la peur est un mécanisme de défense qui a pour but d’assurer la survie de l’espèce.

Ces peurs sont généralement passagères et peu intenses. Elles n’empêchent pas la personne de fonctionner normalement.

Chez les personnes qui ont une anxiété sociale, ces peurs deviennent toutefois excessives, persistantes et envahissantes. La personne affectée peut paniquer et tenter d’éviter les situations ou les conditions qui lui rappellent l’objet de sa peur.

L’anxiété sociale fait partie de la grande famille des troubles anxieux.

L’anxiété sociale touche environ 7 % de la population.

L’anxiété sociale est une peur associée à certaines activités sociales ou à de situations de performance où la personne pourrait se sentir observée, embarrassée, humiliée, rejetée ou préoccupée par le jugement des autres. La peur de parler en public ou dans une réunion et la peur de manger en public sont des exemples de l’anxiété sociale.

Symptômes

Les personnes qui présentent de l’anxiété sociale ressentent de l’anxiété dès qu’elles sont en présence de ce qui leur fait peur ou dès qu’elles prévoient devoir y faire face.

Cette anxiété s’accompagne souvent d’un ou de plusieurs des symptômes suivants :

  • palpitations cardiaques ou accélération du rythme cardiaque;
  • tremblements ou secousses musculaires parfois généralisées à tout le corps;
  • transpiration excessive;
  • douleurs musculaires;
  • maux de ventre;
  • diarrhée ou inconfort abdominal;
  • rougissement;
  • confusion.

Quand consulter

N'attendez pas de ne plus être capable de faire vos activités habituelles pour consulter. Si vous avez des symptômes, vous pouvez consulter certains organismes et associations œuvrant dans le domaine des troubles anxieux. Ceux-ci offrent de l’information, de l’aide et du soutien.

Toutefois, voyez votre médecin de famille ou un autre professionnel de la santé si vous vivez l’une ou l’autre des situations suivantes :

  • Vous ressentez une forte anxiété, pouvant aller jusqu’à la crise de panique, lorsque vous êtes en présence de certains objets ou dans certaines situations. Vous réagissez de la même façon lorsque vous prévoyez devoir faire face à ces objets ou vivre ces situations.
  • Vous tentez d’éviter de vous trouver en présence de ces objets ou de vivre ces situations.
  • Vous avez recours à l’alcool, à des drogues ou à des médicaments qui ne vous sont pas prescrits pour pouvoir faire face à ces objets ou ces situations, ou lorsque votre anxiété est trop grande.

Un professionnel de la santé pourra évaluer si vous avez bien une anxiété sociale ou un autre problème de santé. Il vous proposera un plan de traitement adapté à vos besoins.

Consultez la section Aide et ressources pour connaître les ressources à votre disposition.

Si vous pensez au suicide et que vous craignez pour votre sécurité ou pour celle des gens autour de vous, consultez la page Prévenir le suicide. Vous y trouverez plus d’information sur l’aide et les ressources disponibles.

Traitements

L’anxiété sociale est un trouble qui se soigne. Il existe des traitements reconnus. Les traitements permettent aux personnes qui présentent de l’anxiété sociale de reprendre le contrôle sur leur vie et leurs activités quotidiennes. Plus la personne consulte tôt, meilleures sont ses chances de rétablissement.

Dans la majorité des cas, l’anxiété sociale se traite efficacement par des autosoins, de l’éducation psychologique en groupe, une intervention, une psychothérapie, de la médication, ou par une combinaison de certains de ces traitements.

Séances de psychothérapie

Les experts en troubles anxieux recommandent généralement la thérapie cognitivo-comportementale. Cette psychothérapie vise à modifier les pensées, les croyances fondamentales et les comportements problématiques de la personne et à les remplacer par des pensées et des réactions appropriées à la réalité. Elle aide à trouver des solutions.

Médicaments contre l’anxiété

Différents médicaments peuvent être utilisés pour traiter l’anxiété social, notamment les antidépresseurs et les anxiolytiques. Consultez la page d’information sur les troubles anxieux pour en savoir plus sur :

Complications

L’état d’une personne qui présente de l’anxiété sociale peut empirer s’il n’est pas pris au sérieux. Consultez la page d’information sur les troubles anxieux pour connaître toutes les complications liées aux troubles anxieux.

Protection et prévention

Si vous présentez des symptômes d’anxiété sociale, vous pouvez agir dès aujourd’hui. Les conseils pour maintenir une bonne santé mentale vous aideront à changer certaines habitudes de vie. Ces changements vous aideront à éliminer des facteurs qui empirent ou qui entretiennent votre état.

Facteurs de risque

L’anxiété sociale n’a pas de cause clairement identifiée. Une combinaison de plusieurs facteurs entraîne l’apparition des symptômes. Ces facteurs peuvent être biologiques, héréditaires, individuels ou environnementaux. Consultez la page d’information sur les troubles anxieux pour en savoir plus sur les facteurs de risque des troubles anxieux.

Personnes à risque

L’anxiété sociale touche plus souvent les femmes que les hommes.

L’anxiété sociale se développe dès l’enfance ou à l’adolescence, soit entre 8 et 15 ans.

Aide et ressources

Ressources d’information et de soutien

Des ressources sont disponibles pour obtenir de l’aide ou pour avoir plus d’information sur l’anxiété sociale :

Vous pouvez consulter la page d’information sur les troubles anxieux pour connaître les autres ressources disponibles dans le domaine des troubles anxieux.

Ressources de soins et de services

Pour obtenir des soins ou des services ou pour trouver un professionnel avec qui vous vous sentirez à l’aise, communiquez avec l’une ou l’autre des ressources suivantes :