Priorité des appels aux services ambulanciers

Les répartiteurs d'urgence répondent les appels au 9‑1‑1 et dirigent les appels d’origine médicale vers un centre de communication santé. Dans le centre de communication santé, le répartiteur médical d’urgence pose des questions simples et utilise un système de priorisation pour déterminer rapidement la nature de la situation et établir la priorité d'intervention des services ambulanciers et des premiers répondants.

Appels de haute priorité

Lorsque l’appel est de haute priorité, le répartiteur joint les techniciens ambulanciers paramédicaux dès les premières secondes et les avise que leur intervention est nécessaire. Il fait de même avec le service de premiers répondants lorsque ce service existe dans la municipalité concernée. Les ambulanciers se rendent sur les lieux en utilisant au besoin la sirène et les feux d'urgence.

Appels de priorité moindre

Lorsque l’appel est de priorité moindre, c’est-à-dire lorsque le répartiteur juge que la vie de la personne concernée n’est pas en danger immédiat, les techniciens ambulanciers sont avisés et se rendent habituellement sur les lieux sans utiliser les feux d'urgence ni la sirène. Ils peuvent aussi être réaffectés et devoir se rendre sur les lieux d’une autre urgence. Cette situation peut survenir si le répartiteur reçoit entretemps un appel de haute priorité et qu'aucune autre ambulance n'est disponible. Une personne dont l'état ne présente pas de danger immédiat pourrait ainsi devoir attendre qu'une autre ambulance soit libérée.