Chaque année au Québec, près d’une centaine de cas d’instabilité du sol ou de glissement de terrain font l’objet d’un signalement auprès des autorités municipales. Ils se produisent souvent au printemps ou à l’automne. Leur fréquence peut augmenter lors d’événements météorologiques extrêmes.

Les glissements de terrain se produisent le plus souvent dans les sols argileux, communément appelés « glaise », et au bord des cours d’eau.

Les facteurs suivants peuvent provoquer des glissements de terrain :

  • présence d’érosion à la base des talus (pentes);
  • pluies fortes et prolongées;
  • fonte rapide de la neige;
  • inclinaison de la pente;
  • propriétés des sols (ex. : argile, sable);
  • travaux de remblayage, d’excavation, de drainage ou d’abattage d’arbre.

Que faire avant

Renseignez-vous auprès de votre municipalité sur les risques de glissement de terrain dans votre secteur.

Évitez de faire des travaux qui pourraient augmenter l’instabilité du sol, comme :

  • construire un remblai;
  • installer une piscine hors terre;
  • entreposer divers matériaux à proximité du sommet d’une pente;
  • procéder au déblai du talus pour agrandir une cour;
  • procéder à l’excavation à la base d’un talus pour installer un cabanon ou une piscine creusée;
  • diriger l’eau au sommet d’une pente ou dans le talus, par exemple, pour vidanger une piscine ou diriger l’eau de gouttières.

Signalez aux autorités municipales toute anomalie sur votre terrain, comme :

  • une fissure sur un terrain en pente;
  • un renflement dans une pente;
  • un éboulement;
  • un écoulement inhabituel d’eau dans un talus.

Que faire pendant


Si vous êtes à l’intérieur :

  • Réfugiez-vous dans la partie du bâtiment opposée au glissement de terrain et abritez-vous sous un meuble solide.
  • Agrippez-vous fermement à un objet bien fixé jusqu’à ce que tout mouvement cesse.

Si vous êtes à l’extérieur :

  • Éloignez-vous rapidement de la trajectoire probable du glissement. Tenez-vous loin des berges, des arbres, des fils électriques et des poteaux.
  • Ne vous approchez pas du lieu du glissement, qui demeure souvent instable.

Si votre maison est endommagée, que vous êtes en danger ou si les autorités vous le demandent, quittez la maison. Si vous ne savez pas où aller, communiquez avec votre municipalité. Pour plus de détails, consultez la page Évacuer sa maison.

Que faire après

Si les autorités le permettent et que votre sécurité n’est pas compromise, vous pouvez revenir à la maison. Faites-le de jour, car il sera plus facile de voir les problèmes et les dangers.

À votre arrivée, prenez des photos ou des vidéos pour répertorier les dommages causés à votre maison et avisez votre assureur.

Soyez attentif à vos réactions après avoir vécu un sinistre :

  • anxiété;
  • manque d’intérêt ou d’énergie;
  • agressivité;
  • consommation accrue d’alcool ou de drogue.

Un accompagnement psychologique approprié peut aider à faire face aux responsabilités qui découlent de la situation. Communiquez avec Info-Santé, au numéro 811, et choisissez l’option Info-Social pour parler à un intervenant social. Ce service confidentiel est offert 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Consultez la page Quoi faire après une situation d'urgence pour obtenir tous les conseils et recommandations de sécurité.