Transport de matières dangereuses

Des tonnes de matières corrosives, explosives, inflammables, radioactives, toxiques ou comburantes (qui provoquent par contact la combustion d’un autre corps) sont transportées, chaque jour, au Québec.

Le transport de matières dangereuses est réglementé, toutefois des accidents peuvent survenir à la suite d’un déversement, d’une fuite ou d’une explosion.

Que faire avant

Apprenez à connaître les pictogrammes identifiant les matières dangereuses Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., pour vous protéger de façon adéquate. Ces pictogrammes sont apposés sur les contenants qui renferment les matières dangereuses ou sur les véhicules qui les transportent.

En situation d'urgence ou de sinistre, vous êtes la première personne responsable de votre sécurité et de celle de votre famille ainsi que de la sauvegarde de vos biens. En cas de sinistre, les municipalités sont toutefois responsables d’aider les citoyens touchés et mettent en œuvre les mesures nécessaires.

Lorsque la capacité d’intervention d'une municipalité est insuffisante, le gouvernement du Québec lui prête assistance en déployant des ressources gouvernementales pour faciliter le retour à la normale, en fonction de ce qui est prévu dans le Plan national de sécurité civile.

Que faire pendant

Éloignez-vous du lieu de l’accident et invitez les autres témoins à faire de même.

Avertissez les services d’urgence en composant le 911.

Évitez de fumer près des lieux de l’accident.

En cas de déversement ou de fuite d’un produit, évitez tout contact avec le produit. Si vous êtes éclaboussé par le produit, avisez les services de secours, même s’il semble n’y avoir aucune conséquence apparente.

Si la situation l’exige, les autorités peuvent vous demander de :

  • vous conformer à un avis de mise à l’abri ou un avis d'évacuation;
  • respecter un périmètre de sécurité;
  • ne pas consommer d’eau ni certaines denrées alimentaires;
  • procéder au nettoyage de votre domicile ou de vos biens;
  • surveiller des symptômes physiques qui pourraient se manifester.

Suivez les médias sociaux de votre municipalité et d’Urgence Québec et écoutez les médias régionaux pour connaître l’état de la situation et les mesures à prendre.

Que faire après

Si les autorités le permettent et que votre sécurité n’est pas compromise, vous pouvez revenir à la maison. Faites-le de jour, car il sera plus facile de voir les problèmes et les dangers.

Faites un inventaire des dommages, avec photos ou vidéos à l’appui. Informez-en votre municipalité, votre assureur et l’établissement financier qui vous a accordé un prêt hypothécaire. Pour vos réclamations, conservez tous les reçus et les preuves d’achat des biens endommagés.

Vérifiez si votre eau est potable, c’est-à-dire propre à la consommation. En cas de doute quant à la couleur, à l’odeur ou au goût de votre eau, communiquez avec les autorités municipales avant de la consommer.

Après une coupure de courant de plus de six heures, assurez-vous de la qualité de vos aliments avant de les consommer. Consultez la page Conserver ou jeter vos aliments après une panne de courant ou une inondation pour bien faire le tri dans votre réfrigérateur et votre congélateur.

Ne consommez pas non plus les médicaments qui doivent être conservés au frais, mais qui n’ont pas pu l’être. Retournez-les à la pharmacie.

Prêtez attention à vos réactions et à celles de vos proches après avoir vécu un sinistre :

  • anxiété, détresse ou pleurs fréquents;
  • manque d’intérêt ou d’énergie;
  • agressivité;
  • difficultés de concentration ou confusion;
  • augmentation de la consommation d’alcool ou de drogue.

De l’aide psychosociale vous est offerte. Des professionnels en intervention psychosociale sont disponibles pour vous soutenir, vous conseiller et vous diriger vers des ressources adaptées à vos besoins ou à ceux de vos proches. Communiquez avec Info-Social, au numéro 811, et choisissez l’option 2 pour parler à l’un de ces professionnels. Ce service est gratuit et confidentiel, et il est offert 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Pour plus d’information sur les réactions suivant un sinistre et sur des moyens pouvant vous aider, consultez la page Aller mieux à la suite d’un sinistre.

Dernière mise à jour : 27 décembre 2019

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec