Le Québec est fier de pouvoir compter sur une filière de calibre mondial et d’être un chef de file en production d’aluminium vert.

Forte de plus de cent ans d’histoire, l’industrie de l’aluminium génère des retombées économiques importantes pour toute la province, particulièrement en région. De plus, grâce à l’hydroélectricité, une autre grande force du Québec, c’est ici qu’est produit l’aluminium doté de la plus faible empreinte carbone au monde.

L’aluminium figure en tête de liste des principaux produits d’exportation du Québec, aux côtés des produits aéronautiques. En plus des producteurs d’aluminium primaire, un grand nombre de PME dynamiques et de partenaires complètent le portrait de cette filière, qu’ils soient équipementiers et fournisseurs spécialisés, transformateurs d’aluminium, organismes de l’industrie ou acteurs en innovation.

Enfin, l’industrie de l’aluminium représente un secteur d’importance pour la croissance de l’économie québécoise et de ses régions.

  • Avec près de 2,9 millions de tonnes produites annuellement, elle se situe au premier rang en Amérique du Nord et au quatrième rang mondial en matière de production d’aluminium primaire.
  • Elle emploie quelque 30 000 personnes dans près de 1 500 entreprises.
  • Le Québec produit 90 % de l’aluminium canadien. Cette production a engendré 7,4 G$ en exportations en 2020.

Une stratégie axée sur l’innovation, le virage 4.0 et l’aluminium vert du Québec

La Stratégie québécoise de développement de l’aluminium (SQDA) 2021-2024 poursuit les quatre principaux objectifs suivants :

  • Générer des investissements de plus de 1 G$ sur trois ans dans la modernisation et la croissance des actifs québécois de production d’aluminium primaire.
  • Générer des investissements de plus de 400 M$ sur trois ans en transformation de l’aluminium.
  • Doubler les exportations effectuées par les équipementiers québécois d’ici 2025 et favoriser un rapprochement de ceux-ci avec les producteurs d’aluminium du Québec.
  • Mettre en valeur l’aluminium d’ici dans les infrastructures publiques du Québec.

Trois axes d’intervention

Dotée d’une enveloppe budgétaire de 75 M$ jusqu’en 2024, dont plus de 50 M$ pour la recherche et l’innovation, la SQDA s’articule autour de trois axes.

  • Axe 1 : Stimuler l’investissement et accélérer le virage 4.0
  • Axe 2 : Miser sur l’innovation et l’aluminium vert du Québec
  • Axe 3 : Utiliser l’aluminium d’ici et renforcer la filière

Démarche consultative

À l’automne 2020, le ministère de l’Économie et de l’Innovation a réalisé une démarche de consultation auprès des acteurs de l’industrie de l’aluminium afin d’alimenter les réflexions entourant l’élaboration de la SQDA.

Cette consultation visait :

  • à échanger sur les enjeux de l’industrie et sur les nouveaux défis auxquels elle fait face;
  • à comprendre les répercussions de la crise de la COVID-19 sur l’industrie de l’aluminium;
  • à établir une vision d’avenir commune sur le développement de l’industrie;
  • à cibler les endroits où l’on doit agir pour favoriser la croissance de l’ensemble de la chaîne de valeur et à lui permettre de saisir les occasions qui s’offrent à elle au Québec comme à l’international.

Lors de cette consultation, plus d’une vingtaine de mémoires ont été reçus et près de 60 personnes ont été rencontrées, en provenance de multinationales, de PME, de municipalités, de syndicats et d’organismes de l’industrie. La Stratégie est le fruit des réflexions et des propositions de l’industrie recueillies lors de la démarche consultative.