Les adeptes des activités de chasse, de pêche et de piégeage doivent respecter en tout temps les consignes et directives dans le contexte de la COVID-19  formulées par la Direction générale de la santé publique. 

Le plan de déconfinement du Québec prévoit différents assouplissements à ces consignes, entre autres :

  • Depuis le 25 juin, les personnes adéquatement protégées contre la Covid-19 n'ont plus à suivre les recommandations sur la distanciation et le port du couvre-visage lors de rassemblements privés.
  • Depuis le 12 juillet, la distanciation à respecter entre les personnes de résidences différentes qui ne sont pas adéquatement protégées est de 1 mètre, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.
  • Le port du couvre-visage demeure obligatoire dans les lieux publics, notamment les commerces.

Pour obtenir des conseils pratiques sur la pêche en temps de pandémie Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et profiter de la nature sans propager le virus, rendez-vous sur notre site d'initiation à la pêche.

Réglementation toujours en vigueur

Les lois et règlements portant sur les activités de chasse, de pêche et de piégeage restent valides en toute circonstance et les services de la Protection de la faune du Québec sont maintenus. Ainsi :

Bonnes pratiques à adopter lors de vos activités

En tout temps

Outre la réglementation en vigueur à respecter en tout temps, suivre ces bonnes pratiques vous permettra de pratiquer votre activité faunique de prédilection tout en vous tenant loin de la COVID-19 :

  • Ne vous déplacez pas pour chasser, pêcher ou piéger si vous ou une personne de votre entourage présentez des symptômes liés à la COVID-19;
  • Respectez les mesures de distanciation physique en vigueur;
  • Utilisez votre propre équipement et ne prêtez pas ou n’empruntez pas de matériel;
  • Si vous devez prêter votre équipement ou utiliser de l’équipement qui n’est pas le vôtre, prévoyez le matériel et les produits nécessaires pour le nettoyage des mains et la désinfection des objets. Soyez vigilant en ne déversant pas de produits nettoyants ou de désinfectants dans l’environnement et référez-vous aux méthodes de l’Institut national de santé publique du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour la manipulation de ces produits;
  • Si vous optez pour des services d’accompagnement (ex. : guide), assurez-vous qu’un mode opératoire est établi où chacun a ses propres tâches et où aucun partage d’outils ni d’équipements n’est nécessaire.

À la chasse :

  • Utilisez des affûts ou des caches vous permettant de respecter les mesures de distanciation physique en vigueur. Si ces affûts ou caches sont susceptibles d’avoir été utilisés par d’autres chasseurs, veuillez les désinfecter au préalable. Si vous devez en utiliser, manipulez seulement vos propres appelants;
  • Pour éviscérer votre gibier, portez des gants jetables et nettoyez vos mains et vos outils à l’eau savonneuse lorsque vous avez terminé. Pour ce faire, prenez l’habitude d’inclure un récipient d’au moins quatre litres d’eau savonneuse dans votre matériel;
  • Concernant la sortie d’un gros gibier du site de récolte, veuillez, si possible, le faire seul ou avec une personne vivant à la même adresse que vous. Prévoyez l’utilisation d’outils adéquats tels que traîneau, civière, courroies d’attaches, treuil, VTT, etc. Lorsque la réglementation le permet (ex. : orignal), privilégiez des découpes en quartier afin de faciliter le transport. Si l’assistance d’une personne n’habitant pas à la même adresse que vous est nécessaire, respectez en tout temps les consignes sanitaires en vigueur.

À la pêche :

  • Veillez à pratiquer l’activité dans les lieux où les mesures de distanciation physique en vigueur peuvent être respectées, que ce soit à gué ou en embarcation;
  • Lorsque l’activité est pratiquée avec une personne qui ne réside pas à la même adresse que vous, établissez des consignes claires avant le début de l’activité afin d’éviter toute situation où la distanciation physique en vigueur et où les bonnes pratiques de manipulation du poisson ne pourraient être respectées;
  • Lors d’une capture et de la récupération du poisson, privilégiez l’utilisation d’une puise afin de faciliter le respect de la distanciation physique;
  • Les saines pratiques de remise à l’eau demeurent préconisées dans le contexte.

Lors du piégeage :

  • Si vous avez besoin de l’aide d’un accompagnateur, établissez un mode opératoire où chacun a ses propres tâches et où aucun partage d’outils ni d’équipements n’est effectué en cours d’installation. Portez des gants et nettoyez vos mains après chaque installation ou levée des pièges;
  • Si vous devez emprunter des pièges, déclencheurs, lacets, systèmes d’attaches et d’ancrage, etc., ceux-ci doivent être désinfectés selon les techniques habituelles (bouillage pour tout ce qui est en métal). Dans le cas du piégeage de l’ours, le nettoyage à l’eau savonneuse (liquide à vaisselle) est requis pour les supports à piège et déclencheurs en matière plastique;
  • Dépiautage : travaillez seul et portez des gants jetables. Nettoyez vos mains et vos outils à l’eau savonneuse après chaque séance de préparation. Pour les espèces plus lourdes (ex. : ours, loup), utilisez des dispositifs vous permettant de manipuler l’animal seul, tels qu’une corde, une chaîne, un treuil, etc.

Avis aux piégeurs d’animaux à fourrure

Il existe un faible risque de transmission de la COVID-19 entre l’humain et les mustélidés (ex. : martre, pékan, belettes, vison, etc.), les canidés (coyotes, renards, etc.) et les félins (ex. : lynx). Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs recommande tout de même aux personnes qui entrent en contact avec ces espèces de faire preuve de prudence lors de leur manipulation, surtout lorsque l'animal est vivant et que le contact est prolongé (ex. : opérations de relocalisation d'animaux importuns). Portez des gants et un couvre-visage et lavez-vous les mains fréquemment.

Formations pour chasser et piéger

Les formations en classe pour les aspirants chasseurs et piégeurs offerts par les mandataires du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ont été adaptées aux normes sanitaires en vigueur. Un nombre plus restreint de cours en salle sont offerts. Plusieurs formations sont offertes en ligne.

Pour plus d’information, veuillez vous référer à la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et la Fédération québécoise des trappeurs gestionnaires du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Achat des permis

Les permis sont toujours obligatoires. Ils sont disponibles chez les commerçants mandataires Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. dont l’activité figure parmi les services essentiels. Les permis sans coupon de transport peuvent être achetés en ligne sur la plateforme Mon dossier chasse et pêche.

Avant d’acheter un permis ou de pratiquer la chasse, la pêche ou le piégeage, il est recommandé de bien s’informer sur les consignes et directives de santé publique, car elles peuvent être modifiées si la situation le commande. Les adeptes doivent s’assurer de les respecter.

Enregistrement du gibier

L’enregistrement du gibier demeure obligatoire, même dans le contexte de la COVID-19.

Les chasseurs et les piégeurs peuvent enregistrer leur gibier :

Vous pouvez également consulter les réponses aux questions le plus souvent posées Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (FAQ) concernant l’enregistrement du gibier, et plus particulièrement l’enregistrement à distance.

Si vous devez vous rendre dans une station d’enregistrement près de chez vous, rappelez-vous de respecter en tout temps les consignes et directives dans le contexte de la COVID-19  formulées par la Direction générale de la santé publique.

Protection de la faune

Les services de la Protection de la faune sont maintenus dans le contexte de la COVID-19. Les agents de protection de la faune continuent ainsi d’assurer une présence partout sur le territoire du Québec afin que les activités de chasse, de pêche et de piégeage se déroulent dans le respect des lois et règlements en vigueur.

Les agents de protection de la faune informeront, au besoin, la clientèle sur les règles édictées par la Direction générale de la santé publique. Dans certains cas, les agents pourront formuler une dénonciation à la police s’ils constatent un cas de non-respect des consignes sanitaires en vigueur.