Législation fédérale sur les armes à feu et le chasseur

Pour obtenir un permis de possession et d'acquisition, vous devez être âgé d'au moins 18 ans et prouver que vous avez suivi et réussi la formation requise.

Pour acheter ou recevoir des armes et des munitions, vous devez présenter votre permis de possession et d'acquisition. Si vous êtes mineur, vous devez présenter votre permis pour mineur.

Pour obtenir un formulaire de demande de permis de possession et d'acquisition, visitez le site Web du Centre des armes à feu Canada Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. ou adressez-vous à un bureau de la Sûreté du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Plusieurs dispositions de la Loi sur les armes à feu Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. touchent directement le chasseur.

Résumé des principales règles

Voici un résumé des principales règles concernant les armes à feu utilisées pour la chasse en vertu de cette loi fédérale et de ses règlements.

Il est interdit :

  • de braquer, sans excuse légitime, une arme à feu, chargée ou non, sur une autre personne;
  • d’utiliser, de porter, de manipuler, d’expédier ou d’entreposer, sans excuse légitime, une arme à feu ou des munitions d'une manière qui montre une insouciance déréglée ou téméraire à l'égard de la vie ou de la sécurité d'autrui;
  • de vendre, d’échanger, de donner, de céder ou de livrer une arme à feu à une personne, à moins qu'elle ne présente, pour examen, son permis de possession et d'acquisition. De plus, celui qui vend ou donne l'arme doit être titulaire d'un permis d'arme à feu et informer les autorités de la cession;
  • de devenir propriétaire d'une arme à feu sans être titulaire d'un permis de possession et d'acquisition;
  • de prêter une arme à feu à une personne, à moins qu'elle ne présente, pour examen, son permis de possession et d'acquisition l'autorisant à posséder cette classe d'arme à feu;
  • d’emprunter une arme à feu sans être titulaire d'un permis de possession et d'acquisition autorisant la possession cette classe d'arme à feu, à moins d'être sous la surveillance directe du prêteur légal;
  • d’être en possession d'une arbalète conçue ou modifiée pour être déchargée d'une seule main ou d'une arbalète d'une longueur totale de moins de 500 mm. Une telle arbalète est considérée comme une arme prohibée;
  • de prêter une arme à feu à une personne qui n'a pas de permis de possession et d'acquisition sans qu’elle soit accompagnée du prêteur ou possesseur légal et sous sa surveillance directe et immédiate;
  • de posséder ou de manipuler une arme à feu chargée ailleurs que dans un endroit où il est légalement permis de tirer au moyen de cette arme.

Selon les règlements d'application du Code criminel, certains chargeurs de grande capacité sont prohibés, peu importe la classe d'arme à feu à laquelle ils se rattachent. La plupart des chargeurs conçus pour une arme d'épaule semi-automatique à percussion centrale contiennent un nombre maximal de cinq cartouches. Il n'y a pas de limite à la capacité du chargeur des armes d'épaule semi-automatiques à percussion annulaire ou des autres armes d'épaule qui ne sont pas semi-automatiques.

Depuis le 1er janvier 2001, pour emprunter une arme à feu sans restriction, un non-résident doit posséder un permis d'arme à feu ou un permis de possession de 60 jours.

Un non-résident qui entre au Canada avec ses propres armes à feu doit posséder une déclaration douanière tenant lieu de permis de possession et de certificat d'enregistrement (des coûts s'appliquent). Cette déclaration permet au non-résident qui en est titulaire de se procurer des munitions.

Les dispositions suivantes du Règlement sur l'entreposage, l'exposition, le transport et le maniement des armes à feu par des particuliers Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. ne s'appliquent ni au particulier qui utilise ou manie des armes à feu dans le cadre d'une activité de chasse lorsque celle-ci est légale ni au particulier qui chasse à un endroit donné à bord d'un véhicule lorsqu'il est légal de le faire depuis ce véhicule et à cet endroit (voir la section Véhicule, aéronef et embarcation).

Transport d’une arme à feu

Pour les besoins des trois éléments de la liste suivante, ce même règlement définit le mot « véhicule » comme un « moyen de transport terrestre, aérien ou par eau ». Cette définition comprend donc les véhicules non motorisés.

  • Lors de tout transport entre deux lieux de chasse, que ce soit par véhicule ou autrement, une arme à feu doit être non chargée. S’il s’agit d’une arme à chargement par la bouche, elle peut toutefois être transportée si l’un des trois éléments ci-dessous a été enlevé :
    • une amorce sur la cheminée, de la poudre dans le bassin, la capsule de mise à feu ou le silex;
    • de la poudre;
    • un projectile dans la chambre.
  • Lorsqu'une arme à feu est transportée dans un véhicule qui n'est pas sous la surveillance directe d'une personne âgée de 18 ans ou plus ou titulaire d'un permis délivré en vertu de la Loi sur les armes à feu, elle doit être non chargée et se trouver dans le coffre ou autre compartiment similaire, bien verrouillé. En l'absence de coffre ou de compartiment, l'arme doit être non chargée, non visible et le véhicule doit être bien verrouillé.
  • En région sauvage éloignée, une arme à feu peut être transportée dans un véhicule qui ne peut pas être verrouillé et qui n'a pas de coffre arrière ni de compartiment semblable et qui n'est pas sous la surveillance directe d'une personne âgée de 18 ans ou plus ou titulaire d'un permis délivré en vertu de la Loi sur les armes à feu, à la condition que cette arme soit non chargée, non visible et munie d'un dispositif de verrouillage sécuritaire qui l'empêche de tirer.

Entreposage d’une arme à feu

Une arme à feu doit être entreposée en respectant les trois conditions suivantes :

  • L'arme est non chargée;
  • L'arme est munie d'un dispositif de verrouillage sécuritaire qui fonctionne au moyen d'une clé ou d'une combinaison qui l'empêche de tirer; ou l'arme ne peut pas tirer à la suite de l'enlèvement du verrou ou de la glissière; ou l'arme est entreposée dans un contenant ou une pièce gardée verrouillée et construite de manière à ne pas pouvoir être forcée facilement. Cette condition ne s'applique pas si l'arme est entreposée dans une région sauvage;
  • L'arme ne se trouve pas à proximité des munitions à moins que celles-ci ne soient entreposées, avec ou sans l'arme à feu, dans un contenant ou un compartiment qui sont gardés verrouillés et qui sont construits de façon que l'on ne puisse les forcer facilement. Cette condition ne s'applique pas si l'arme est entreposée dans une région sauvage.

Note : Un boisé situé en banlieue d'une ville ou d'un village n'est pas considéré comme une région sauvage.

Exposition d’une arme à feu

Lorsqu'une arme à feu est exposée (mise en vitrine), les conditions suivantes doivent être respectées :

  • L'arme est non chargée;
  • L'arme est rendue inopérante par un dispositif de verrouillage sécuritaire fonctionnant au moyen d'une clé ou d'une combinaison qui l’empêche de tirer; ou l'arme se trouve dans un contenant, un compartiment ou une pièce qui sont gardés bien verrouillés et qui sont construits de façon que l'on ne puisse les forcer facilement;
  • L'arme n'est pas exposée avec des munitions qu'elle peut tirer et ne se trouve pas à proximité de celles-ci.

Pour de plus amples renseignements concernant la législation sur les armes en général, on peut consulter le texte original de la Loi sur les armes à feu ou s'adresser au Centre des armes à feu Canada au 1 800 7314000. On peut aussi communiquer avec un bureau de la Sûreté du Québec.

Réglementation municipale

La chasse est restreinte ou même totalement interdite dans certaines municipalités alors que d’autres réglementent la décharge d’armes sur leur territoire.

Avant de pratiquer votre activité de chasse, informez-vous auprès de votre municipalité Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Loi visant à favoriser la protection des personnes à l'égard d'une activité impliquant des armes à feu

La Loi visant à favoriser la protection des personnes à l'égard d'une activité impliquant des armes à feu Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. est une loi qui touche les chasseurs. Cette loi québécoise traite, entre autres, de la possession de toute arme à feu sur les terrains et dans les bâtiments d'un établissement d'enseignement et d'une garderie ainsi que dans un transport public ou scolaire, à l'exception des taxis. Par conséquent, les chasseurs doivent prendre connaissance du contenu des dispositions législatives et réglementaires et s'assurer de les respecter.

Pour plus d'information, adressez-vous à un bureau de la Sûreté du Québec.

Sécurité d'abord

La chasse se pratique avec des armes conçues pour abattre proprement le gibier convoité. Ces armes doivent être manipulées avec la plus grande prudence pour réduire les risques d'accident. Par exemple, on ne devrait jamais se servir de la lunette de visée d'une arme pour repérer ou identifier une cible; on utilisera plutôt des jumelles, un appareil optique destiné à cette fin.

Souvenez-vous d'ailleurs que la règle de sécurité la plus élémentaire est de ne jamais pointer une arme en direction d'une personne, même à distance. Le fait de pointer une arme à feu en direction d'une personne est totalement interdit et peut entraîner une poursuite judiciaire.

Renseignements sur la réglementation

Lundi, mardi, jeudi et vendredi : de 8 h 30 à 16 h 30
Mercredi : de 10 h à 16 h 30

Ligne sans frais : 1 844 523‑6738