Espèces et limites

Les lacs et les rivières du Québec abritent 118 espèces de poissons d’eau douce Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., dont plus d’une trentaine sont convoitées par les pêcheurs. Bien que cette diversité constitue une ressource naturelle renouvelable, l’équilibre demeure fragile, d’où la nécessité d’appliquer certaines règles.

Principales espèces pêchées

Parmi les espèces qui vivent en eau douce, certaines sont plus intéressantes à pêcher, notamment à cause de leur combativité ou de leur chair savoureuse.

Consultez nos fiches descriptives des principales espèces pêchées au Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour découvrir leurs principales caractéristiques et pour vous aider à les reconnaître.

À moins d'une indication contraire, les grandes catégories d'espèces comprennent plusieurs sous-espèces. Pour en savoir plus, consultez le glossaire.

Les espèces particulières

En plus des quotas, des règles particulières s’appliquent aux espèces suivantes.

Éperlan : Il est possible de pêcher l’éperlan la nuit à l’aide des engins autorisés du 1er décembre 2018 au 25 avril 2019 et du 1er décembre 2019 au 23 avril 2020 dans une partie de rivière à saumon où la pêche à l’éperlan est autorisée.

Corégone, éperlan, lotte, mollusque et crustacés : Pour ces espèces, des types de pêche particuliers sont autorisés dans des situations bien précises.

Saumon atlantique : Très convoitée, la pêche au saumon fait l’objet d’une réglementation spéciale.

Bar rayé, esturgeon jaune, maskinongé, touladi : En plus du doré et du saumon atlantique, ces espèces sont touchées par des limites de longueur.

Omble : Des limites de prises en poids s’appliquent si vous pêchez l’omble dans certaines zones du nord.

Doré jaune ou noir : Au Québec, on trouve 2 espèces de dorés : le noir et le jaune. Depuis un premier plan de gestion déposé en 2011, des limites de longueur ont été instaurées pour protéger le doré jaune de la surpêche. Comme cette mesure ne concerne que le jaune, il est primordial de pouvoir bien le différencier du doré noir.

Les dorés doivent être transportés en entier ou filetés en portefeuille lorsque des limites de longueur pour le doré jaune sont en vigueur au site de pêche.

Principales différences entre le doré jaune et le doré noir

Transport, possession et identification du poisson

Lorsque vous transportez ou avez en votre possession, ailleurs qu’à votre lieu de résidence permanente, du poisson pris à la pêche, celui-ci doit être dans un état tel que vous pouvez en déterminer sur-le-champ :

  • la provenance;
  • l’espèce (par exemple, en laissant sur la chair suffisamment de peau pour l’identifier);
  • la longueur (quand une limite s’applique);
  • le nombre.

Un agent de la faune pourrait vous interpeller pour vérifier ces éléments.

Filets en portefeuille

Pour l’application de la limite de longueur des dorés jaunes, le poisson peut être transporté en entier ou « en portefeuille », s’il est en filet. Vous devez alors vous assurer de laisser la peau sur la chair et de la découper de la façon suivante :

  • Pratiquez l'incision à l'avant de la nageoire pectorale (au niveau de l'opercule);
  • Passez le couteau en direction de la queue tout en longeant la colonne vertébrale;
  • Arrêtez la coupe juste avant la nageoire caudale;
  • Répétez l'opération de l'autre côté;
  • Coupez la colonne vertébrale en conservant les deux filets attachés à la nageoire caudale.

Pour tous les détails sur cette technique, visionnez la vidéo Comment couper le doré en filets portefeuille Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Longueur des filets

Les filets en portefeuille sont obligatoires pour l’identification de l’espèce et la détermination de la longueur aux endroits où elle est requise. La longueur des filets acceptée dépend de la gamme de longueurs autorisées (voyez comment mesurer votre poisson).

Pour les dorés jaunes dont la gamme se situe de 32 cm à 47 cm inclusivement 

Les 2 filets doivent mesurer de 24 cm à 35 cm, mesurés du bout de la nageoire caudale au point d’attache arrière de la nageoire pectorale au filet. Ces nageoires doivent demeurer sur les filets.

Pour les dorés jaunes dont la gamme est de 37 cm à 53 cm inclusivement 

Les 2 filets doivent mesurer de 28 cm à 40 cm inclusivement mesurés du bout de la nageoire caudale au point d’attache arrière de la nageoire pectorale au filet. Ces nageoires doivent demeurer sur les filets.

Notez qu'il est interdit de transporter ou de posséder ailleurs qu'à la résidence permanente du doré en filet provenant de la zone 25.

Pour vérifier si des limites de longueur s'appliquent à certaines espèces dans votre zone, rendez-vous dans la section particularités par zone.

À savoir également

Poissons vivants : En tenant compte des quotas et des limites applicables à votre zone de pêche, vous pouvez posséder vivants, durant votre pêche et sur votre lieu de pêche, les poissons que vous avez capturés.

Cette possibilité ne concerne pas le saumon, puisque vous devez respecter les conditions d’étiquetage et d’enregistrement.

Quitter le Québec avec du poisson pris ici : Vous ne pouvez expédier hors du Québec du poisson pris à la pêche sportive, car sa vente est interdite.

Toutefois, vous pouvez emporter avec vous :

  • le nombre de poissons, que vous avez pris ou qu’on vous a donnés, équivalant à la limite de possession autorisée pour chaque espèce;
  • tout saumon étiqueté pris à la pêche sportive que l’on a pris ou qu’on vous a donné.