Gestion du projet de réfection du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine

Le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine fait l’objet d’une réfection majeure. Ainsi, le pont-tunnel pourra continuer de jouer son rôle clé dans la mobilité des personnes et des marchandises. Ces travaux permettront de prolonger la durée de vie de l’infrastructure pour environ 40 ans sans autre intervention majeure.

Description de la structure

Le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine a été inauguré le 11 mars 1967 et permet de relier la Rive-Sud à l’île de Montréal.

La section tunnel, d’une longueur totale de 2 km, y compris les approches, relie l’île de Montréal à l’île Charron. Ce tunnel est constitué de sept sections en béton précontraint immergées à 24 m sous la surface de l’eau dans une tranchée sous le lit du fleuve Saint-Laurent ainsi que de deux sections en béton coulées sur place pour former les approches. La largeur à la base du tunnel est de 35,6 m.

La section pont, d’une longueur de 457 m, relie l’île Charron à Boucherville.

Chaque jour, environ 120 000 véhicules empruntent le pont-tunnel, dont 13 % de camions, ce qui en fait la traversée entre la Rive-Sud et Montréal la plus utilisée pour le transport de marchandises.

Visualiser la coupe transversale du tunnel (PDF 119 Ko)

Scénario de mobilité dès novembre 2022

Divers enjeux techniques d’envergure, notamment la dégradation plus importante que prévu de la voûte du tunnel, nécessitent l’ajustement de la séquence des travaux et du scénario de mobilité du projet.

Ces ajustements requièrent la fermeture de trois voies sur six du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine. Ainsi, dès novembre 2022, une seule voie sera ouverte en direction de la Rive-Sud et deux en direction de Montréal jusqu’en novembre 2025. La fermeture d’un tube de circulation à la fois s’avère l’option qui permet de réaliser les travaux le plus efficacement, sans avoir à prolonger la durée des entraves.

La date de mise en place de cette fermeture majeure sera confirmée au cours des prochaines semaines. Les usagères et usagers de la route sont invités dès maintenant à changer leurs habitudes de déplacement, dans le secteur du tunnel, et à profiter des mesures d’atténuation en place à cet effet.

Travaux à réaliser

Afin de mener à bien le projet de réfection, les interventions suivantes sont requises :

  1. Ajout et remplacement de murs antibruit à Montréal, le long de l’autoroute 25 :

    • nouveau mur entre les rues Notre-Dame et Lecourt
    • nouveau mur entre les rues de Lavaltrie et Ontario Est
    • reconstruction du mur entre les rues Lecourt et de Lavaltrie
  2. Ajout d’un tronçon de piste multifonctionnelle à l’est de l’autoroute 25, entre les rues Notre-Dame Est et Lecourt; 

  3. Construction de nouvelles infrastructures de transport collectif servant de mesures d’atténuation; 

  4. Réfection structurale majeure du tunnel : reconstruction de la chape de béton, réfection du radier, et réparation des murs, de la voûte, des joints et des systèmes de drainage;

  5. Reconstruction de 35 km de chaussée en béton;

  6. Ajout d’une troisième voie de circulation sur l’autoroute 25, en direction nord, à la hauteur de l’échangeur Souligny;

  7. Modernisation des équipements d’exploitation qui permettent de faire fonctionner le tunnel, principalement les systèmes :

    • électrique
    • de ventilation
    • de communication
    • d'éclairage
    • de télésurveillance
  8. Réaménagement des tubes de service centraux pour faciliter l’évacuation des usagers en cas d’incident et faciliter l’entretien du tunnel;

  9. Ajout de protection contre les incendies dans le tunnel;

  10. Ajout d’enrochement au-dessus du tunnel pour maintenir l’infrastructure au fond du fleuve;

  11. Aménagements paysagers :

    • échangeur autoroute 25/Sherbrooke
    • échangeur autoroute 25/Souligny
    • aux extrémités du tunnel à Montréal et sur l’île Charron

Visualisez la portée du projet (PDF 282 Ko)

Échéancier du projet

La réfection majeure du tunnel a débuté en 2020 à la suite de la signature du contrat pour la conception, la construction et le financement. Les travaux principaux ont été amorcés en 2022 après la réalisation de nombreux travaux préparatoires, notamment pour la mise en place de mesures d’atténuation en transport collectif.

Étapes terminées

Signature du contrat avec Renouveau La Fontaine

Juillet 2020

Installation du chantier

Juillet 2020 jusqu’au printemps 2021

Travaux d’investigation

Automne 2020

Construction des murs antibruit et de la piste multifonctionnelle le long de l’autoroute 25

Mi-mars 2021 jusqu’à l’automne 2021

Construction et agrandissement des stationnements incitatifs, et construction des voies réservées et des quais d’autobus

Printemps jusqu’à l'automne 2021

Étapes en cours

Conception du projet

En continu depuis juillet 2020

Interventions dans les tours de ventilation et les corridors de service

Depuis 2020

Chemins de déviation sur l’autoroute 20

Printemps 2021 jusqu'en 2022

Réfection structurale du tube du tunnel en direction sud et reconstruction de la chaussée de l’autoroute 25 dans la même direction

Depuis 2022

Étapes à venir

Réfection structurale du tube du tunnel en direction sud

Novembre 2022 à 2024

Réfection structurale du tube du tunnel en direction nord

2024 à fin 2025

Reconstruction de la chaussée de l’autoroute 25 dans les deux directions

2024 à 2025

Fin des entraves majeures

Novembre 2025

Parachèvement des travaux et aménagements paysagers

2026

Suivre le projet

Pour demeurer informé sur l’avancement du projet, consultez régulièrement les actualités du ministère des Transports ou abonnez-vous à l’infolettre sur les travaux de réfection majeure du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Coût et partenaires

Le coût du projet est présentement en révision afin de considérer les ajustements apportés en raison des problèmes techniques rencontrés. Il sera communiqué dès que cette révision sera terminée. Le coût total du projet comprend une contribution du gouvernement du Canada à hauteur de 427,7 M$, qui provient du Nouveau Fonds Chantiers Canada, volet Infrastructures provinciales-territoriales – Projets nationaux et régionaux. Les villes de Montréal et de Boucherville apportent également une contribution respective de 3 M$ et de 1,1 M$.

Mode de réalisation

Le projet du tunnel est réalisé en mode alternatif conception-construction-financement. Cela signifie que le gouvernement du Québec a confié à un groupement d’entreprises la préparation des plans et devis et la réalisation des travaux.

La conception et la construction sont regroupées en un seul contrat, contrairement à un mode de réalisation traditionnel, en vertu duquel plusieurs contrats distincts sont attribués pour un même projet (ingénierie, construction, surveillance, etc.).

L’entrepreneur est également responsable d’obtenir lui-même un financement privé pour réaliser le projet. Le ministère des Transports assurera l’exploitation et l’entretien de l’infrastructure après les travaux. Cette solution n’entraîne pas l’instauration d’un péage.

Le consortium retenu pour ces travaux est Renouveau La Fontaine (RLF), un regroupement composé des entreprises suivantes : Eurovia Infra, Pomerleau inc. et Dodin Campenon Bernard SAS.

Dernière mise à jour : 4 août 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec