Le Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion (CEPE) est un lieu d’observation, de recherche et d’échanges visant à fournir des informations qui soient fiables et rigoureuses en matière de pauvreté et d’exclusion sociale afin de guider le gouvernement et l’ensemble de la société québécoise dans la planification et la réalisation d’actions pour combattre la pauvreté, en prévenir les causes, en atténuer les effets sur les individus et les familles, contrer l’exclusion sociale et tendre vers un Québec sans pauvreté.

Mission et mandat

Le Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et le ministre peuvent solliciter la contribution du CEPE.

Le mandat du CEPE est

  • de recueillir, d’intégrer, de compiler, d’analyser et de diffuser des renseignements, notamment de nature statistique, sur la pauvreté et l’exclusion sociale;
  • de procéder à des recherches de nature qualitative et quantitative sur la pauvreté et l’exclusion sociale et pouvoir à cette fin consulter des experts, des intervenants du milieu à l’étude et des personnes en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale;
  • de faciliter le transfert des connaissances en matière de pauvreté et d’exclusion sociale et favoriser les collaborations en ces matières, notamment avec les institutions universitaires et les organismes de recherche;
  • d’élaborer et proposer au ou à la ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (ci-après le ou la ministre) une série d’indicateurs devant servir à mesurer la pauvreté et l’exclusion sociale, les inégalités sociales et économiques, dont les écarts de revenus, ainsi que les autres déterminants de la pauvreté;
  • d’assurer le suivi des indicateurs retenus par le ou la ministre en vue de mesurer les progrès réalisés dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, notamment quant à l’évolution de la situation économique et sociale des personnes et des familles en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale.

Le CEPE contribue à mesurer l’atteinte de l’objectif visant à ce que le Québec rejoigne les rangs des sociétés industrialisées où il y a le moins de pauvreté, inscrit à l’article 4 de la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Comité de direction

Le CEPE a été mis en place en 2005. Sa structure est constituée d’un comité de direction composé de onze membres et dont la présidente ou le président est choisi par les membres. Leur mandat est de trois ans et il est renouvelable une fois.

Le comité de direction a notamment pour fonctions

  • de déterminer les orientations stratégiques, les objectifs généraux, les politiques et les plans d’action du CEPE, après consultation du Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale;
  • d’évaluer la pertinence, le caractère prioritaire et la qualité scientifique des programmes et des projets de recherche du CEPE.

Le comité de direction du CEPE est formé de

  • six membres en provenance du milieu universitaire et de celui de la recherche;
  • deux membres œuvrant auprès de personnes en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale et choisis après consultation du Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.;
  • trois représentants de la fonction publique, dont la directrice ou le directeur de la Recherche du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Organigramme

Comité de direction

Représentants des milieux universitaire et de la recherche

  • Président : Charles Fleury, professeur, Département des relations industrielles, Université Laval
  • Marie Connolly, professeure, Département des sciences économiques, Université du Québec à Montréal
  • Jean-Yves Desgagnés, professeur, Département de psychosociologie et travail social, Université du Québec à Rimouski
  • Nicole Gallant, professeure-chercheure, Institut national de la recherche scientifique Centre Urbanisation Culture Société
  • Sophie Gilbert, professeure, Département de psychologie, Université du Québec à Montréal
  • Christine Loignon, professeure, Département de médecine de famille et de médecine d’urgence, Université de Sherbrooke

Personnes œuvrant auprès de personnes en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale

  • Marc De Koninck, organisateur communautaire, président du Comité de développement social de Centraide Québec, Chaudière-Appalaches et Bas-Saint-Laurent
  • Marie-Ève Surprenant, coordonnatrice, Table de concertation de Laval en condition féminine

Représentants de la fonction publique 

  • René Buron, directeur de la recherche, ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale 
  • Julie Rousseau, directrice générale adjointe de la prévention et de la promotion de la santé par intérim, Direction générale de la santé publique
  • Poste vacant

Direction du CEPE

  • René Buron, directeur de la recherche 

Personnel professionnel

  • Nancy Émond, sociologue, Ph. D.
  • Anik Labonté, coordonnatrice et chargée de projets
  • Rachel D. Lecointe, économiste 
  • Esther Samson, chargée de projets de recherche

Ressources complémentaires

Des organismes gouvernementaux abordent des sujets touchant la lutte contre la pauvreté, les inégalités et l’exclusion sociale. Cependant, ces organismes ne sont pas nécessairement liés au CEPE.

L’Institut de la statistique du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. propose plusieurs analyses concernant les conditions de vie, l’éducation, la santé et l’emploi.

L’Institut national de santé publique du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. publie des études concernant les inégalités sociales de santé, l’insécurité alimentaire, et l’indice de défavorisation matérielle et sociale.

Fonds de recherche du Québec

Le Fonds de recherche du Québec – Société et Culture Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (FRQSC) coordonne deux appels de propositions dans le cadre du Programme de recherche sur la pauvreté et l’exclusion sociale. En 2020-2021, cinq projets ont été financés par plusieurs partenaires gouvernementaux dans le contexte de la Phase 4 (605 Ko) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. du Programme. Les résultats sont attendus en 2023-2024.

En janvier 2022, la Phase 5 (426 Ko) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.a été lancée. Celle-ci explore les thèmes suivants : l’action communautaire, les prestataires du régime de soutien du revenu, l’équité et la justice sociale en éducation ainsi que la prévention et la réduction des inégalités sociales de santé. 

En décembre 2021, le FRQSC a mis en place l’action concertée ​​​​​​​Préjugés et représentations associés aux personnes en situation de pauvreté dans les politiques publiques : analyse et développement d’indicateurs (407 Ko) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., financée par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Les résultats sont attendus en 2025.

Coordonnées

Centre d'étude sur la pauvreté et l'exclusion (CEPE)
Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale
425, rue Jacques-Parizeau, 4e étage, Québec (Québec) G1R 4Z1
cepe@mtess.gouv.qc.ca

Publications

Le Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion publiera au début du printemps 2023 l’édition 2022 de l’état de situation sur la pauvreté, les inégalités et l’exclusion sociale au Québec. Cette édition présentera notamment des données mises à jour pour 2019 et 2020 relativement au taux de faible revenu et des données qui couvriront les premiers mois de la pandémie de COVID-19.

Dernière mise à jour : 7 décembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec