La lutte contre le racisme est devenue une priorité nationale pour le Québec. Le Groupe d’action contre le racisme Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., mis en place par le gouvernement du Québec, a publié, en décembre 2020, le rapport Le racisme au Québec : tolérance zéro Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Pour la première fois, ce groupe a établi des mesures fortes pour venir à bout du racisme, lesquelles prennent en compte les réalités particulières des personnes issues de minorités visibles et des communautés autochtones. Avec ces mesures, le Groupe veut agir concrètement afin :

  • de mettre fin à la violence policière, en abordant de front les questions qui entourent les forces de l’ordre;
  • d’assurer un accès équitable au logement pour les minorités visibles;
  • de favoriser l’accès à l’emploi pour les minorités visibles, notamment en intervenant auprès des ordres professionnels;
  • d’informer les Québécoises et Québécois sur la réalité du racisme;
  • de miser sur l’éducation des jeunes pour éliminer le racisme;
  • de faire du gouvernement un exemple en matière de lutte contre le racisme.

Pour parvenir à réaliser ces mesures, le Groupe a déterminé 25 actions afin de lutter efficacement contre le racisme. Certaines d’entre elles ont déjà été réalisées :

  • nomination d’un ministre responsable de la Lutte contre le racisme;
  • mise sur pied d’une campagne nationale de sensibilisation;
  • inclusion de la question du racisme dans le parcours scolaire des jeunes;
  • renforcement de l’exemplarité de l’État en matière d’embauche de personnes issues des minorités visibles;
  • initiatives, sur le plan législatif, pour l’amélioration des relations entre les minorités visibles et les corps de police.

Pourtant, il reste du chemin à faire.

Une campagne d’information et de sensibilisation

L’information et la sensibilisation sont des volets importants pour l’élimination des préjugés.

Une campagne nationale sur le racisme, qui a débuté en novembre 2021, vise justement à sensibiliser l’ensemble de la population du Québec sur les préjugés dont sont parfois victimes les communautés ethnoculturelles, à savoir les personnes noires, les Arabes, les Latino-Américaines et Latino-Américains et les Asiatiques. Cette campagne publicitaire poursuit trois principaux objectifs :

  • provoquer une prise de conscience sur le caractère inacceptable des discriminations fondées sur des préjugés raciaux;
  • susciter un abandon des comportements racistes et discriminatoires dans certains segments de la société;
  • favoriser une dynamique inclusive qui renforce l’intégration des minorités visibles et qui en souligne l’apport à la société québécoise.

Les formes de racisme et leurs conséquences

Le racisme se nourrit de préjugés et, surtout, d’ignorance. Ses manifestations sont nombreuses et prennent différentes formes dans la vie quotidienne, comme :

  • refuser d’embaucher une personne issue des minorités visibles de façon injustifiée;
  • douter des capacités professionnelles des personnes issues des minorités visibles;
  • refuser de louer un appartement à une personne noire ou arabe;
  • présumer, sans raison, de l’appartenance de jeunes gens noirs à des gangs.

Les conséquences demeurent l’apparition d’un mur, parfois invisible, qui rend difficile l’intégration des victimes de ces comportements discriminatoires.

Toute manifestation de racisme est un coup porté au caractère accueillant et inclusif de la société québécoise.

Une alliée pour les personnes victimes de racisme

Les victimes et les témoins d’actes racistes ont à leur disposition une alliée de taille : la Charte des droits et libertés de la personne. Celle-ci protège les principaux droits et libertés et interdit, par exemple, toute atteinte aux droits d’une personne en raison de la couleur de sa peau ou de sa religion, notamment.

Quelques ressources d’aide