1. Accueil  
  2. Gouvernement  
  3. Reconnaissance et prix  
  4. Éducation  
  5. Prix en lecture  
  6. Prix Étincelle  
  7. Lauréates et lauréats des Prix Étincelle
Retour à la page Prix Étincelle

Lauréates et lauréats des Prix Étincelle

2022-2023

Nommée par Arianne Allard, collègue bibliothécaire

Éprise de littérature jeunesse, Karine St-Cyr se montre toujours présente pour soutenir et accompagner le personnel scolaire. Son enthousiasme pour les œuvres jeunesse est inspirant et enrichissant. Elle est si passionnée par le sujet qu’elle réalise à distance des études supérieures spécialisées en littérature pour la jeunesse à l’Université du Québec de Trois-Rivières. Toujours à l’affût des nouveautés, Karine se déplace dans de nombreuses écoles avec un sac rempli de livres afin de faire découvrir à ses collègues tout le potentiel des albums jeunesse. De plus, elle s’implique dans l’équipe du site Constellations en élaborant des pistes pédagogiques qui aident le personnel enseignant à inclure les livres dans ses pratiques. Elle se révèle une vraie source d’inspiration pour beaucoup de collègues.

Nommée par Katy Parent, directrice, Lorrie-Anne Thouin, parent d’élève, Julie Jacques, collègue, Isabelle Jean, collègue, et Chantal Fontaine, collègue

Caroline Poirier est une source d’influence importante auprès de ses collègues et de ses élèves. Cette enseignante de 2e année, passionnée par la littérature jeunesse, réussit à développer de belles habitudes de lecture chez ses élèves, qui découvrent les livres avec un énorme plaisir. Son plus grand désir est d’en faire des lecteurs pour la vie, pas que des lecteurs scolaires. Leurs progrès s’avèrent remarquables. La mère d’un de ses élèves a constaté que son garçon a complètement changé son rapport à la lecture depuis qu’il est dans sa classe. La promotion au quotidien de la lecture, de la littérature jeunesse et de ses auteurs donne ses couleurs à sa classe! Dans ses temps libres, elle parcourt les bibliothèques municipales pour trouver des livres jeunesse afin de nourrir ses élèves semaine après semaine. Cette année plus que jamais, Caroline partage son savoir-faire et sa passion avec ses collègues, auprès desquels elle devient de plus en plus une figure de référence en chapeautant un groupe de codéveloppement en littératie, pour le bonheur de tous. Sa soif d’apprendre sur le sujet et sa passion sont contagieuses. En somme, Caroline Poirier est une enseignante et une collègue inspirante qui influence naturellement son entourage.

Nommé par Rachel Tchikanwou, collègue

Jérémie Lardi est passionné et, à l’école Plein Soleil, son engouement pour la lecture est contagieux. Cet ancien joueur de football universitaire au gabarit imposant a choisi d’enseigner en 1re année du primaire parce qu’il s’est donné pour mission d’inculquer son amour et sa passion pour la lecture aux jeunes qui démarrent leur parcours dans le merveilleux monde de la littératie. En début d’année, il fait à ses élèves la promesse de leur lire un album tous les jours. Au quotidien, il apporte un grand soutien dans l’école : il met à la disposition de tous sa magnifique bibliothèque de classe contenant plus de 3000 albums jeunesse. Il place littéralement la lecture au centre de tout ce qu’il entreprend avec les enfants, d’ordre scolaire ou non. Notamment, il réalise depuis deux ans un projet intitulé « La savonnerie des lecteurs ». Les enfants apprennent à fabriquer des savons et ils les vendent pour acheter des livres aux personnes démunies de la communauté. Ce projet interdisciplinaire de mathématique, de français et de science est une belle façon pour ses petits de 1re année de se positionner comme des lecteurs prêts à partager leur passion. Conscient de l’importance et des bienfaits de la lecture pour l’épanouissement des enfants, Jérémie effectue en ce moment une maîtrise sur l’accompagnement des parents dans le développement d’habiletés en lecture chez les enfants de 0 à 5 ans par la lecture d’albums à la maison.

Nommée par Marlene Boudreault, conseillère pédagogique

Louise se dépasse et se renouvelle à chaque année scolaire, et ce, depuis plus de 30 ans! Elle se révèle une véritable passeuse de livres. Son affection pour la langue française sort de l’ordinaire. Il faut la voir en action avec ses groupes d’élèves! Elle possède non seulement le feu sacré de l’enseignement, mais aussi une passion hors du commun pour la littérature. Au cours de sa carrière, en intégrant toujours la littérature à ses cours, elle a su accompagner et guider ceux qui peinaient à réussir dans le parcours scolaire tout autant que les élèves doués. Généreuse de son savoir-faire, Louise a partagé un de ses projets lors d’un atelier présenté à des enseignants de français pendant une journée pédagogique suprarégionale de sa commission scolaire. Elle est un caméléon de la littérature : peu importe où elle passe, elle trouvera une façon de présenter un livre, un album afin de le faire vivre. Avec Louise, lire un livre devient une expérience concrète, que ce soit par la visite des lieux mentionnés dans le texte ou par des rencontres. Elle enflamme ses élèves en les menant droit au cœur des personnages et vers des styles d’écriture qui ne les auraient pas interpellés a priori.

Nommée par Anna Sanalitro, directrice des Services éducatifs

Danielle Juneau sème, à tout vent, sa passion pour la littérature jeunesse depuis de très nombreuses années. D’abord, comme bibliothécaire d’école, elle a su capter l’intérêt de centaines d’élèves par ses fabuleuses histoires. Maintenant, aux Services éducatifs de sa commission scolaire, elle travaille activement aux diverses initiatives lancées. Au quotidien, Danielle relève le défi de trouver des ouvrages adaptés aux besoins de la clientèle pour qui le français est une langue seconde ou tierce. Elle fait rayonner la culture littéraire québécoise francophone dans des milieux peu exposés à cette réalité. Elle arrive à offrir des ressources et des stratégies en lien avec les demandes spécifiques du personnel enseignant et des conseillers et conseillères pédagogiques, avec qui elle collabore étroitement. Les bibliothèques de la Commission scolaire English-Montréal font sa fierté. De plus, Danielle comprend l’importance d’offrir aux élèves une variété de textes lus, vus et entendus, qui répondent à leurs champs d’intérêt, si l’on veut qu’ils acquièrent de bonnes habitudes de lecture. Consciente des effets chez les élèves de l’arrêt des activités scolaires pendant la période estivale, la Commission scolaire s’est dotée, à la fin de l’année scolaire 2020-2021, d’un site Internet qui vise à contrer « glissade d’été » et à inciter les jeunes à lire pendant les vacances. Danielle a conçu la section « Ressources de lecture en ligne » de ce site, mettant ainsi des activités de lecture amusantes et divertissantes à la portée des jeunes pour la période estivale.

Nommée par Stéphanie Payette, directrice adjointe

La lecture occupe une place centrale dans la vie de Maryline Nadeau. Elle le dit d’ailleurs spontanément : il lui est impossible de partir de chez elle sans avoir deux ou trois livres dans son sac. Les livres sont pour elle une façon de découvrir de nouveaux univers et des paysages à couper le souffle, de parcourir l’histoire de grands hommes et de grandes femmes. Maryline n’hésite pas à multiplier les lectures de livres sur l’éducation afin de mieux répondre aux besoins des élèves qui gravitent autour d’elle jour après jour. Quand vient le temps de les initier au plaisir de lire, il n’y a pas meilleure ambassadrice. Elle est de tous les styles, de tous les auteurs. Les livres n’ont plus de secret pour elle. Au Collège, Maryline est la « gardienne » de la bibliothèque. Lorsqu’elle ne surveille pas les élèves, elle surveille, par pur plaisir et bénévolement, les précieux volumes. Elle n’hésite pas à partager son amour de la lecture en donnant suggestions et conseils. Elle sait piquer la curiosité en trouvant le roman susceptible de satisfaire le jeune esprit qui se trouve devant elle. Cette année, avec l’aide de l’équipe d’enseignants de français, elle a redonné vie à la bibliothèque en animant des activités de découverte pour les élèves. Grâce à son engagement, les jeunes savent se repérer dans la bibliothèque et peuvent ainsi découvrir les livres qui les intéressent. Pourquoi Maryline mérite-t-elle de remporter un prix Étincelle? Non seulement parce qu’elle nourrit et valorise la lecture chez les élèves, mais aussi parce qu’elle a ce petit quelque chose qui fait naître, chez ces derniers, de grandes passions.

Nommée par Marc-André Bélanger, directeur adjoint

Sonia Gaulin promeut la lecture pour le plaisir. Dans sa classe, elle varie les types de livres et les valorise tous. Elle prévoit quotidiennement du temps pour que les élèves puissent lire en classe, échanger sur leurs lectures et partager leurs coups de cœur. De plus, elle est un modèle pour ses élèves puisqu’elle partage ses lectures avec eux. Elle enseigne les stratégies de lecture de manière explicite, ce qui permet aux élèves de mieux comprendre les textes. Cela a un effet direct sur le goût de lire. Sonia agit comme agente multiplicatrice dans l’école. Elle n’hésite jamais à proposer de nouveaux projets de lecture à ses collègues. À l’affût des nouvelles approches pédagogiques appuyées par la recherche, elle suit plusieurs formations pendant son temps personnel. À la suite de ces formations, elle partage ses connaissances avec ses collègues afin qu’ils puissent eux aussi les réinvestir dans leur classe et se montre toujours disponible pour les accompagner. Sonia est également active au sein du comité de la bibliothèque. Elle se démarque par son implication, son ouverture et son professionnalisme.

Dernière mise à jour : 2 mai 2024

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec