1. Accueil  
  2. Gouvernement  
  3. Reconnaissance et prix  
  4. Éducation  
  5. Prix en lecture  
  6. Prix Étincelle  
  7. Lauréates et lauréats des prix Étincelle de l'année précédente
Retour à la page Prix Étincelle

Lauréates et lauréats des prix Étincelle de l'année précédente

2021-2022

Nommée par Amélie Beaudoin, collègue

Lyne Bellerive est LA référence en matière de littératie pour son entourage. Rien ne suscite plus d’étincelles dans ses yeux qu’une conversation autour de la lecture! Partageant régulièrement ses coups de cœur littéraires avec ses collègues, elle place toujours la littérature jeunesse au centre de ses accompagnements. Pour elle, chaque livre est un trésor. Rien n’est plus important pour Lyne que de développer le goût et le plaisir de lire des élèves par des situations de lecture authentiques et signifiantes. C’est pourquoi elle veille constamment à intégrer les livres aux pratiques des enseignantes et des enseignants qu’elle accompagne en mettant en avant, entre autres, différents dispositifs permettant aux élèves d’échanger sur leurs lectures : cercles de lecture, réseaux littéraires, entretiens de lecture et bien plus. Bref, dans sa vie tant professionnelle que personnelle, Lyne fait continuellement la promotion de la littérature jeunesse et a le souci de faire avancer l’enseignement de la lecture.

Nommée par Karine Demers, collègue

Marie-Philippe Goyer, conseillère pédagogique à l’école Saint-Joseph, démontre un intérêt marqué pour les livres. En effet, elle ne rate pas une occasion de s’inscrire à des conférences portant sur la littérature jeunesse ni de fouiner en librairie pour dénicher de nouveaux albums. Elle a toujours des projets stimulants ou des intentions pédagogiques pertinentes et originales à suggérer pour la panoplie d’albums et de romans qui garnissent son bureau. Marie-Philippe a le souci de promouvoir la lecture, mais surtout l’utilisation de la littérature jeunesse en classe. Pour ce faire, elle offre au personnel enseignant des midis-causeries sur des pratiques pédagogiques efficaces liées à la lecture, des infolettres mensuelles favorisant les découvertes littéraires, un club de lecture et du modelage en classe en lien avec la mise en œuvre de divers dispositifs d’enseignement de la lecture, sans compter de nombreuses formations. Marie-Philippe aide le personnel enseignant à repenser la place à accorder à la lecture au sein de sa classe, le contenu de sa bibliothèque de classe ou l’organisation de sa zone de lecture. Enfin, elle a vraiment une grande incidence sur la pratique de tous les enseignants qu’elle accompagne, qu’ils soient en début de carrière ou expérimentés.

Nommée par Marie-Josée Bibeau, directrice des services éducatifs

Depuis près de 15 ans, Rachel Girard se donne pour mission de rendre les élèves et le personnel enseignant du Centre de services scolaire des Grandes-Seigneuries amoureux des livres et de la lecture. Pour atteindre son but, elle passe de nombreuses heures à choisir des œuvres de littérature jeunesse coups de cœur et à les faire connaître aux enseignantes et aux enseignants, sans manquer de leur faire des recommandations de lectures personnelles. Depuis son arrivée au centre de services, les pratiques pédagogiques se sont transformées dans bien des classes. Rachel est extrêmement impliquée dans divers projets liés au Continuum en lecture, à la création de réseaux littéraires ainsi qu’à la littérature jeunesse et aux sciences (en collaboration avec Constellations). Il faut dire qu’elle ne rate aucune occasion de promouvoir l’utilisation de la littérature jeunesse en classe. Elle sait mettre en valeur les livres et faire ressortir leurs plus grandes richesses. En raison de son travail remarquable, plusieurs classes placent aujourd’hui la littérature jeunesse au cœur de leur pédagogie et ont aménagé un coin bibliothèque invitant. En somme, on ne compte plus les enfants qui aiment maintenant lire et écrire grâce à elle, et ce, pour la vie.

Nommée par Amélie Fournier

Alex-Anne Flambert se démarque par sa passion de la littérature jeunesse depuis un bon moment déjà. Pour elle, chaque livre est rare et précieux, et l’apprentissage passe entre autres par les livres. C’est pourquoi elle ne se prive jamais d’inclure la littérature dans son enseignement. Tous les mois, Alex-Anne travaille avec ses élèves de 3e secondaire des thèmes comme l’anxiété, les Autochtones, l’acceptation corporelle… Elle choisit minutieusement les ouvrages qu’elle leur présente. Semant le goût de la lecture autour d’elle, elle illumine la vie de tous ceux qu’elle côtoie. Cette enseignante n’hésite pas une seconde à faire rayonner son affection pour la littérature jeunesse dans différents projets et de diverses façons, ses élèves et ses collègues pouvant ainsi profiter de ses conseils et de ses suggestions de tâches. Dans ses temps libres, notre superhéroïne anime le populaire blogue La Bibliomaniaque, dont elle est la créatrice. Toutes les semaines, elle donne son avis sur ses lectures dans Facebook et Instagram, en plus d’y partager des découvertes, des lectures incontournables, des projets et des articles qui font réfléchir et réagir, cela afin que son amour pour la littérature jeunesse soit diffusé dans toutes les classes.

Nommée par Annie-Claude Grenier, amie

Caroline Thibeault est d’un enthousiasme fou! Travaillant dans une école pour jeunes raccrocheurs de 18 ans et plus majoritairement allophones, elle fait la lecture à voix haute à ses élèves même s’ils sont en 5e secondaire. Elle a eu la piqûre des albums bien avant que la planète littéraire s’emballe pour ceux-ci. Il y a 10 ans, peu de professeurs présentaient des albums aux jeunes du secondaire (ce genre était plutôt associé au primaire), mais elle n’a pas eu peur de briser les traditions, pour le plus pur bonheur de ses groupes. Elle voulait leur montrer que certains albums n’étaient vraiment pas pour les enfants et pouvaient aborder des thèmes très délicats. Pour la plupart de ses élèves, la lecture n’est pas un petit plaisir du quotidien… Ils ont passé cinq ans ou plus au secondaire (souvent dans des classes d’accueil), et plusieurs d’entre eux n’ont jamais connu la fierté de lire un livre complet en français. Avec les albums, ils peuvent enfin goûter à cette victoire. Caroline leur fait faire de la lecture à voix haute et ils discutent des albums en cercle de lecture. Ils travaillent le vocabulaire, le schéma narratif, l’appréciation, l’argumentation et le résumé. Sa passion est contagieuse! C’est la reine des albums.

Nommée par Christian Leblanc, directeur de l’innovation et du développement pédagogique au secondaire

Marie Gagnon utilise la littérature pour favoriser le vivre-ensemble dans son école. Elle a à cœur d’offrir à ses élèves un milieu de vie sécuritaire dans lequel tous peuvent s’épanouir. Enseignante allochtone dans un milieu où cohabitent Innus et allochtones, elle se sert des repères culturels des deux cultures pour bâtir des ponts et établir un dialogue au sein de sa classe. L’utilisation des repères culturels des élèves est un point de départ important dans ses pratiques pédagogiques. Aborder une œuvre, créer une nouvelle production à partir de cette œuvre et faire des liens avec la vie personnelle des élèves sont des pratiques courantes dans sa salle de classe. Ayant de petits groupes, elle place aussi la discussion et les échanges au cœur de son enseignement du français. Permettant aux élèves de faire des remue-méninges selon leurs besoins (en images, dans leur langue maternelle, en équipe ou individuellement), elle valorise ce qu’ils sont et les accompagne dans le développement de leur identité personnelle. De plus, en favorisant les échanges avec les auteurs, Marie rend la littérature accessible aux élèves et, par le fait même, leur permet de développer le goût d’explorer les livres.

Nommé par Marc-André Smith, directeur de l’école de l’Envol

Louis-Philippe Duchesne est enseignant de 5e année. Lorsqu’il enseigne la lecture dans sa classe, il plonge ses élèves dans tout un univers : celui d’Harry Potter, celui de Merveilleux (Wonder) ou encore celui de Tintin. Ses projets ne se limitent pas à l’enseignement du français, ils intègrent également d’autres disciplines et domaines comme la mathématique, l’éthique et culture religieuse, les arts et l’univers social. Tous ses projets sont réalisés avec passion et ont vraiment pour but de faire aimer la lecture aux enfants. Les élèves s’y engagent complètement et ont du plaisir. Ce sont des projets qui sont marquants pour les élèves, ce qui est une belle récompense pour un enseignant.

Dernière mise à jour : 2 mai 2024

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec