QUÉBEC, le 7 mai 2022 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Justice et procureur général du Québec, M. Simon Jolin-Barrette, annonce l'octroi d'une somme de 665 000 $ au Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Montréal pour la mise en place d'un service de clavardage pour les victimes de violence sexuelle.

Ce financement permettra le développement et l'implantation d'un nouveau service par clavardage accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. L'objectif sera d'offrir du soutien, de l'information et des références aux personnes victimes ainsi qu'à leurs proches grâce à une nouvelle solution technologique. Il s'agira d'un moyen rapide et confidentiel pour les victimes de s'adresser à des intervenants afin d'obtenir l'aide nécessaire.

Le service de clavardage qui doit être mis en place à l'automne 2023 sera complémentaire à la ligne ressource nationale déjà administrée par le Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Montréal. Celle-ci est accessible en tout temps, partout au Québec, en composant le 1-888-933-9007.

Citation

« Demander de l'aide peut représenter un défi pour une personne victime. Ce service de clavardage permettra aux personnes victimes ainsi qu'à leurs proches d'obtenir du soutien facilement et à tout moment, lorsqu'ils en ressentent le besoin. Ce nouveau service sera adapté aux réalités et aux besoins des personnes victimes de violence sexuelle. Il est primordial pour le gouvernement de soutenir ce type d'initiatives qui contribuent à la lutte contre l'exploitation sexuelle, qui est l'une de nos grandes priorités. »

Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et procureur général du Québec

Faits saillants

  • Le service téléphonique d'Info-aide violence sexuelle est déjà accessible partout et en tout temps pour les personnes victimes de violence sexuelle et leurs proches.

  • Le développement d'un service de clavardage accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour les personnes victimes de violence sexuelle est une recommandation de la Commission spéciale sur l'exploitation sexuelle des mineurs (CSESM).

  • Le financement de ce projet provient du Fonds d'aide aux victimes d'actes criminels (FAVAC).

Liens connexes

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2022/07/c7735.html

Dernière mise à jour : 7 mai 2022