QUÉBEC, le 3 mai 2021 /CNW Telbec/ - La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent, Mme Marie-Eve Proulx, annonce l'octroi d'une somme totalisant 14,5 millions de dollars pour soutenir la relance des entreprises d'économie sociale.  

Le Réseau d'investissement social du Québec (RISQ) reçoit ainsi 11,5 millions de dollars sur deux ans pour la recapitalisation du Fonds Émergence et pour la création du Fonds Transition. Filaction obtient 3 millions de dollars pour la mise en œuvre d'INNOGEC-Relance.

Fonds Émergence et Fonds Transition
Le Fonds Émergence, piloté par le RISQ, vise à répondre aux besoins des entreprises d'économie sociale de moins de trois ans d'existence qui sont au stade de prédémarrage. Elles pourront ainsi obtenir un prêt maximal de 100 000 $ assorti de conditions flexibles de remboursement pour appuyer la réalisation de leur projet.

Le Fonds Transition, créé par le RISQ, a pour objectif de soutenir les entreprises d'économie sociale existantes qui entament un processus de transformation afin de s'adapter à la réalité postpandémie. Pour appuyer la réalisation de leur projet de relance, elles pourront se voir accorder un prêt d'un montant maximal de 150 000 $ avec des conditions flexibles de remboursement.

Ces deux fonds serviront à financer des projets dans des secteurs stratégiques, notamment :

  • l'autonomie alimentaire et le commerce de proximité;
  • l'accès aux technologies;
  • les défis démographiques et les personnes âgées;
  • l'économie circulaire et l'environnement.

INNOGEC-Relance 
INNOGEC-Relance, mis en place par Filaction, financera une partie des coûts d'accès à un accompagnement spécialisé visant la transformation et la relance des entreprises d'économie sociale. L'objectif : les aider à surmonter les défis liés à la crise sanitaire. Les entreprises auront accès à une aide non remboursable pouvant atteindre 40 000 $ afin de couvrir 80 % des dépenses relatives à un plan de redressement, de gestion du changement ou d'ajustement de leur modèle d'affaires. Elles devront être accompagnées par les pôles d'économie sociale du Québec, par la Coopérative de développement régional du Québec ou par tout autre organisme de développement économique municipal.

Citation :
« En offrant des services de proximité qui répondent aux besoins des individus et des collectivités, les entreprises d'économie sociale contribuent activement à la vitalité économique de toutes les régions. Ces fonds les aideront à se relever de la crise et à se restructurer pour favoriser leur pérennité. Nous avons besoin de leur contribution afin de bâtir une nouvelle économie plus performante, prospère et inclusive. »

Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent

Faits saillants :

  • Le Québec compte 11 200 entreprises d'économie sociale. Elles emploient 220 000 personnes et génèrent des revenus de 47,8 milliards de dollars.

  • Le RISQ est un organisme à but non lucratif qui gère un fonds d'intervention destiné à assurer le développement d'entreprises d'économie sociale en phase de démarrage, de consolidation, d'expansion ou de redressement.
    • Depuis sa création en 1997, il a soutenu 926 entreprises dans la réalisation de projets d'investissement de quelque 32 millions de dollars ayant entraîné la création de près de 2 000 emplois et de plus de 2 000 postes visant l'insertion sociale, en plus de favoriser le maintien de 7 000 emplois. Le RISQ a généré près de 360 millions de dollars d'investissement.

  • Depuis 2001, Filaction encourage le développement des PME de toutes les régions du Québec par l'entremise de ses fonds d'investissement et de ses investissements directs en entreprise.
    • À ce jour, il a financé 250 entreprises d'ici, investi plus de 60 millions de dollars et contribué à la création et au maintien de quelque 6 000 emplois au Québec. Filaction a engendré des retombées de près de 310 millions de dollars grâce aux investissements directs dans les PME.

  • Le Plan d'action gouvernemental en économie sociale (PAGES) 2020-2025 est doté d'une enveloppe de 137 millions de dollars, dont 15 millions de dollars serviront à favoriser la relance postpandémie. Les différentes mesures de ce plan engendreront des investissements de l'ordre de 520 millions de dollars et permettront entre autres :
    • d'offrir 3 500 activités d'accompagnement et de financement aux entreprises d'économie sociale afin qu'elles puissent répondre aux besoins des individus et des collectivités;
    • de mettre en œuvre des outils adaptés en vue d'assurer leur relance.

Ministère de l'Économie et de l'Innovation sur les réseaux sociaux :

 

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2021/03/c4478.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 3 mai 2021