QUÉBEC, le 12 mai 2022 /CNW Telbec/ - Le premier ministre, M. François Legault, a profité de son discours aux Assises 2022 de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) pour démontrer que jamais, dans l'histoire du Québec, les villes et les municipalités n'ont été d'aussi grands partenaires pour le gouvernement. Il a d'ailleurs rappelé les principales réalisations du gouvernement afin de soutenir leur croissance économique.

Lutter contre les émissions de gaz à effet de serre : un travail d'équipe
La lutte contre les changements climatiques est une préoccupation pour l'ensemble des villes et des municipalités et nécessite une action concertée. Le Plan pour une économie verte 2030 (PEV) et son plan de mise en œuvre 2022-2027 (PMO 2022-2027), récemment annoncé par le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, comportent d'ailleurs des investissements record de 7,6 milliards de dollars et prévoient plusieurs mesures pour soutenir les municipalités à cet effet.

Le premier ministre a profité de sa présence aux Assises de l'UMQ pour annoncer la création du programme OASIS. Ce programme vise à augmenter la résilience des communautés québécoises face aux vagues de chaleur plus longues et fréquentes et aux précipitations abondantes, plus intenses et nombreuses; des phénomènes météorologiques qui sont accentués par les changements climatiques.

Le programme, doté d'une enveloppe de plus de 113 millions de dollars du Fonds d'électrification et de changements climatiques (FECC), sera ouvert aux municipalités dès juin prochain. Il soutiendra des analyses de risques territoriaux liés aux vagues de chaleur et aux précipitations, ainsi que la création ou l'amélioration d'infrastructures vertes.

Le PMO 2022-2027 du PEV, rendu public en avril 2022, prévoit également des sommes de 210,3 millions de dollars pour aider les municipalités québécoises qui souhaitent accélérer leur transition climatique. D'ailleurs, les villes de Montréal et de Québec ont bénéficié récemment d'un financement respectif de 117,15 millions de dollars et de 49 millions de dollars pour mettre à exécution leur plan de lutte contre les changements climatiques.

Plus de logements abordables
Le premier ministre a également tenu à aborder la question de l'accès aux logements sociaux et abordables, puisqu'il s'agit d'un enjeu important pour les villes et les municipalités du Québec. Il a rappelé que, depuis 2018, près de 1,8 milliard de dollars ont été réservés pour la création de logements abordables et sociaux et que deux ententes d'envergure ont été conclues avec le gouvernement fédéral. Plus de 8 000 unités de logements sont d'ailleurs déjà construites ou en chantier.

Ainsi, le premier ministre a fait part de l'intention du gouvernement d'élargir, d'ici la fin de la présente période de travaux parlementaires, le droit de préemption pour que toutes les municipalités puissent acquérir en priorité un terrain ou un immeuble afin d'y réaliser un projet de logements sociaux ou abordables. Les municipalités pourraient ainsi détenir les pouvoirs nécessaires afin de procéder à des acquisitions qui contribueront à améliorer les conditions de vie des ménages à revenu faible ou modeste, ainsi que de ceux qui ont des besoins particuliers pour se loger. À l'heure actuelle, seule la Ville de Montréal dispose de tels pouvoirs. Le premier ministre a également pris l'engagement de réviser la Loi sur l'expropriation dans un prochain mandat.

Un partenariat renouvelé
Le premier ministre a d'abord souligné la mise en place du Partenariat 2020-2024 : pour des municipalités et des régions encore plus fortes, qui met à la disposition des villes et des municipalités une enveloppe de 7,1 milliards de dollars. Grâce à cette entente, les municipalités bénéficient, depuis 2021, du partage de la croissance d'un point de la taxe de vente du Québec.

Le Partenariat a également permis la création du Fonds régions et ruralité, doté d'une enveloppe de 1,3 milliard de dollars. Ce fonds, qui répond à des demandes du milieu municipal, vise à insuffler un nouvel élan au développement local et régional, à l'innovation, à la coopération intermunicipale ainsi qu'à l'occupation et à la vitalité des territoires.

Une nouvelle économie au service des régions
Les régions sont au cœur de la nouvelle économie du Québec. Le premier ministre a rappelé les investissements de 320 millions de dollars, sur cinq ans, pour la décontamination de terrains stratégiques et présentant un potentiel de développement économique dans diverses villes du Québec.

Le gouvernement a également pris l'engagement de soutenir les entreprises innovantes qui souhaitent implanter des projets créateurs de richesse dans nos régions. Le premier ministre a d'ailleurs rappelé le dévoilement des deux premières zones d'innovation du Québec, en février dernier, soit celle de Sherbrooke en sciences quantiques et celle de Technum Québec en technologies numériques, à Bromont. Le gouvernement continue d'analyser les différents projets soumis par les villes et les municipalités en vue d'implanter des zones d'innovation dans plusieurs régions afin de créer des milieux de vie attractifs pour une main-d'œuvre de haut niveau et de positionner le Québec comme un leader dans des domaines d'avenir.

Plus de places en services de garde
La croissance économique des villes et des municipalités passe également par un meilleur accès aux services de garde sur l'ensemble du territoire. Le premier ministre a rappelé l'engagement de son gouvernement de créer rapidement des places supplémentaires, tout en s'assurant de disposer de la main-d'œuvre nécessaire. Grâce au Grand chantier pour les familles, le gouvernement est à l'œuvre afin de compléter le réseau de services de garde d'ici 2025. La bonne collaboration avec les villes et les municipalités est primordiale afin de poursuivre l'amélioration des services aux Québécois.

Citation :
« Depuis le début de notre mandat, on a beaucoup fait avancer la collaboration entre le municipal et le gouvernement du Québec. On a voulu donner plus de force aux gouvernements de proximité. On en a fait une question de principe. Jamais le milieu municipal n'a été un partenaire aussi important qu'avec notre gouvernement. Je suis très fier de tout ce qu'on a accompli avec vous depuis quatre ans. Dans des circonstances difficiles, on a réussi à faire du Québec une puissance économique d'avenir. On a aujourd'hui des villes avec plus de croissance, plus de moyens et plus d'autonomie. On doit continuer ensemble sur cette belle lancée. »

François Legault, premier ministre du Québec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2022/12/c6407.html

Dernière mise à jour : 12 mai 2022