QUÉBEC, le 1er sept. 2021 /CNW Telbec/ - La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, annonce qu'elle procède, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, au classement de trois ensembles de biens patrimoniaux de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice, soit leurs archives, leur collection de livres rares et anciens ainsi que leur collection de biens mobiliers. Par ce geste, le gouvernement du Québec reconnaît que ces biens patrimoniaux constituent un trésor national. Il ouvre la voie à une nouvelle collaboration entre la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice, le centre d'archives des Sulpiciens et Bibliothèque et Archives nationales du Québec, afin de préserver et de faire connaître la valeur historique et artistique de ces biens.

Les archives visées par le classement comprennent environ un kilomètre linéaire de documents textuels produits entre 1291 et 1997. Elles témoignent de l'histoire de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice, de ses œuvres et de ses institutions, en plus de constituer le plus important fonds d'archives privé lié à l'histoire de Montréal. La collection de livres rares et anciens comprend environ 25 000 livres et périodiques des bibliothèques sulpiciennes. Certains de ces ouvrages proviennent de la bibliothèque du Séminaire de Saint-Sulpice, l'une des premières bibliothèques privées constituées sous le Régime français. La collection de biens mobiliers contient environ 2 500 objets et constitue aussi un témoin exceptionnel de l'histoire des beaux-arts et des arts décoratifs en Europe et au Québec.

Citation 

« Les prêtres de Saint-Sulpice ont soigneusement conservé ce qui constitue aujourd'hui un pan important de notre mémoire collective. Leurs archives, leur collection de livres rares et anciens et leur collection de biens mobiliers racontent notre histoire et sont la genèse de ce que le Québec est devenu. En classant ce trésor national, votre gouvernement veut le protéger et le mettre en valeur au bénéfice des générations actuelles et à venir. »  

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

Faits historiques

  • La Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice arrive à Montréal en 1657. Les Sulpiciens y érigent rapidement un séminaire et assurent le service spirituel. Ils deviennent propriétaires de la seigneurie de l'Île-de-Montréal en 1663. Ils multiplient dès lors leurs efforts pour activer le peuplement de l'île. Les Sulpiciens demeurent seigneurs de l'île de Montréal jusqu'en 1840. À partir de ce moment, ils sont chargés par l'évêque de la formation du clergé catholique de tout le diocèse. En plus de leur rôle dans le domaine de l'éducation, les Sulpiciens contribuent à la circulation de l'imprimé à Montréal. Ils fondent l'Œuvre des bons livres en 1844 et la Bibliothèque Saint-Sulpice en 1915.
  • Les archives, la collection de livres rares et anciens ainsi que la collection de biens mobiliers de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice ont été rassemblées, et quelquefois produites, par cette organisation fondée en France en 1641 par Jean-Jacques Olier.

Liens connexes 

Répertoire du patrimoine culturel du Québec 

Suivez le Ministère dans les médias sociaux                  Twitter & Facebook: @MCCQuebec 

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/September2021/01/c4544.html

Dernière mise à jour : 1er septembre 2021