QUÉBEC, le 5 déc. 2022 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Justice et procureur général du Québec, M. Simon Jolin-Barrette, annonce le déploiement d'une aide financière d'urgence (AFU) pour les personnes victimes de violence sexuelle et de violence conjugale dans la région de Montréal.

Le fonctionnement de l'aide financière d'urgence

Le nouveau service sera administré par les organismes SOS violence conjugale et Info-aide violence sexuelle, en fonction de la nature de la violence subie. Les intervenants de première ligne comme la police, les maisons d'hébergement ou les centres d'aide aux victimes pourront contacter les administrateurs de l'AFU 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Pour éviter à la personne victime de devoir répéter son histoire à plusieurs reprises, ce sont les administrateurs de l'AFU qui communiqueront avec les fournisseurs de services pour répondre à ses besoins. Plusieurs dépenses pourront être couvertes, notamment les frais de transport, d'hébergement et de subsistance de la personne victime et des personnes à sa charge.

Le déploiement de l'aide financière d'urgence partout au Québec se poursuivra au cours de la prochaine année.

Citations

« Avec l'aide financière d'urgence, nous désirons offrir un nouveau départ aux personnes victimes de violence sexuelle ou conjugale. Ce programme fournit aux personnes victimes et à leurs enfants une aide immédiate pour sortir d'un milieu nocif. Nous voulons que la seule préoccupation qu'une personne victime de violence sexuelle ou conjugale ait en tête soit sa sécurité et non pas les aspects financiers et logistiques. Avec l'aide financière d'urgence, nous envoyons un message important aux personnes victimes : vous n'êtes pas seules. »

Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et procureur général du Québec

« C'est très rassurant pour la région de Montréal de savoir que l'aide financière d'urgence est maintenant en vigueur. Je crois sincèrement que ce programme permettra aux personnes victimes de quitter plus facilement et plus rapidement leur environnement, et ce, de façon sécuritaire. Je tiens à remercier les nombreux partenaires de la région qui participent au déploiement de l'AFU. » 

Karine Boivin Roy, députée d'Anjou-Louis-Riel et adjointe gouvernementale au ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Faits saillants

  • L'aide financière d'urgence est déjà implantée dans les régions suivantes :
    • Laval
    • Montérégie
    • Laurentides
    • Lanaudière
    • Capitale-Nationale

  • L'implantation de l'aide financière d'urgence répond aux recommandations du rapport Rebâtir la confiance, déposé en décembre 2020 par le Comité d'experts sur l'accompagnement des victimes d'agressions sexuelles et de violence conjugale. Elle fait également suite au Plan d'action spécifique pour prévenir les situations de violence conjugale à haut risque de dangerosité et accroître la sécurité des victimes 2020-2025.

  • Ce programme est pérennisé grâce à la Loi visant à aider les personnes victimes d'infractions criminelles et à favoriser leur rétablissement, soit la réforme de l'indemnisation des victimes d'actes criminels (IVAC), entrée en vigueur le 13 octobre 2021.

Lien connexe

Pour en savoir plus à propos de l'aide financière d'urgence pour les personnes victimes de violence sexuelle et de violence conjugale, visitez le www.justice.gouv.qc.ca/programmes-et-services/programmes/aide-financiere-durgence-pour-les-personnes-victimes-de-violence/?L%5B0%5D=2%27%29 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2022/05/c8147.html

Dernière mise à jour : 5 décembre 2022