QUÉBEC, le 22 avril 2021 /CNW Telbec/ - En vue de la prochaine élection générale municipale, la ministre des Affaires et de l'Habitation, Mme Andrée Laforest, la présidente de l'Union des municipalités du Québec, Mme Suzanne Roy, et le président de la Fédération québécoise des municipalités, M. Jacques Demers, invitent les citoyennes et les citoyens à déposer leur candidature et mettent tout en place pour que l'expérience des prochains élus se déroule dans des conditions propices à la réalisation d'un mandat stimulant.  

En ce sens, plusieurs actions concrètes sont posées :

  • Un soutien gouvernemental de 150 000 $ a été octroyé à l'Union des municipalités du Québec (UMQ) et à la Fédération québécoise des municipalités (FQM) afin qu'elles puissent créer des formations et des ateliers de qualité et pertinents pour l'exercice de la fonction des nouveaux élus. Les sujets couverts pourraient donc être en lien avec la participation active à la vie politique municipale ou encore avec la lutte contre l'intimidation.
  • Le Plan de lutte contre l'intimidation est déployé dans toutes les municipalités que la Sûreté du Québec dessert.
  • La Commission municipale du Québec enquête lorsqu'il y a présence de manquements commis par un élu municipal aux règles prévues dans le code d'éthique et de déontologie de sa municipalité.
  • Les directions régionales du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH) offrent du soutien aux élus et aux officiers municipaux en vertu du Cadre d'intervention en matière d'aide et de soutien aux municipalités en gestion municipale.
  • Les associations professionnelles et d'élus municipaux proposent des services de soutien psychologique et juridique.
  • Un plan d'action et de sensibilisation pour faire face à l'intimidation est en cours d'élaboration.
  • Les travaux parlementaires ont cours sur le projet de loi 49 pour notamment réviser certaines règles en matière d'éthique et de déontologie afin de clarifier le comportement attendu des élus.

En somme, le gouvernement du Québec, l'UMQ et la FQM parlent d'une seule et même voix et posent des actions concrètes pour soutenir les élus municipaux et pour favoriser la participation de toutes les citoyennes et tous les citoyens à la démocratie municipale.

Citations :

« Aujourd'hui, je suis très fière que nous puissions unir nos voix pour lancer un message clair aux citoyennes et aux citoyens de toutes les régions du Québec : vous pouvez faire la différence dans votre milieu et tout est en place pour que vous puissiez vous accomplir en faisant le saut en politique municipale. Le rôle d'élu, c'est probablement l'une des fonctions des plus importantes et des plus enrichissantes qui soit, peu importe le pallier de gouvernance. C'est représenter les aspirations de toute sa collectivité. En vous présentant, vous ferez partie de ces personnes qui dessinent l'avenir de notre Québec, qu'il soit question notamment de changements climatiques, de développement économique, culturel, communautaire, d'accessibilité aux services de proximité et aux télécommunications, de transport collectif, ou encore d'aménagement de milieux de vie dynamiques. »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation

« En tant qu'élue et élu, chaque jour, on sent qu'on peut faire une différence dans la vie de nos concitoyennes et concitoyens. On redonne à la population, on fait avancer les dossiers. C'est un rôle qui peut nous transformer et nous faire grandir. C'est extrêmement enrichissant. Aujourd'hui, j'encourage les gens à se lancer et à s'impliquer dans la sphère publique. Je pense en particulier aux femmes et aux jeunes. On a besoin de vous. Après l'élection de novembre, vous ne serez pas seuls. Nos associations municipales seront présentes pour vous. Nous avons des outils, des instances politiques fortes et mobilisées. Nous sommes une grande famille. »

Suzanne Roy, présidente de l'Union des municipalités du Québec et mairesse de Sainte-Julie

« Pour que nos conseils municipaux soient représentatifs de nos communautés, nous devons faire naître l'intérêt chez plus de femmes, de jeunes ainsi que chez les populations issues de la diversité culturelle et de genre sous toutes ses formes pour l'administration municipale. En ce sens, mieux faire connaître le rôle de l'élu auprès de la population permettra de redorer son image et contribuera à faire émerger des candidatures de qualité. Je remercie Mme Laforest pour ses initiatives qui visent à instaurer un climat politique sain et exempt d'intimidation autant en présentiel que sur les médias sociaux. La FQM sera toujours une partenaire indéfectible pour renforcer la démocratie municipale afin qu'elle puisse être au service des citoyens. »

Jacques Demers, président de la Fédération québécoise des municipalités, maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog

« La vitalité de notre démocratie, à tous les paliers de gouvernement, dépend grandement de la diversité des candidats qui s'y engagent. Plus nos représentants ont des profils variés, mieux nos élus seront aptes à comprendre les réalités des Québécoises et des Québécois qu'ils représentent. En tant que ministre responsable de la Condition féminine, j'incite les femmes à faire le saut en politique municipale. C'est une manière très efficace de créer des changements concrets dans nos milieux de vie et de contribuer à l'avancement de l'égalité entre les femmes et les hommes ».

Isabelle Charest, ministre de la Condition féminine

« C'est un fait : les jeunes sont sous-représentés dans le milieu de la politique. Pourtant, œuvrer dans le milieu de la politique, c'est l'occasion de représenter leur génération, leur communauté et aussi de faire valoir des idées et des valeurs qui leur sont propres. J'encourage tous les jeunes du Québec à ne pas hésiter à défendre leurs idéaux et à considérer une implication politique. »

Samuel Poulin, adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse

Faits saillants :

  • Cette démarche s'inscrit notamment dans le cadre de la vaste campagne Je me présente, qui se déroule actuellement en vue de l'élection générale municipale du 7 novembre prochain.
  • Rappelons que plus de 1 100 municipalités au Québec tiendront des élections simultanément, alors qu'environ 8 000 postes d'élus seront à pourvoir. Lors de cette conférence de presse, l'accent a été particulièrement mis sur l'importance que les femmes et les jeunes prennent davantage leur place en politique municipale.
  • Rappelons qu'aux termes de l'élection générale de 2017, on comptait seulement 18,9 % de femmes à la mairie et 34,5 % aux postes de conseillères. Elles représentaient donc 31,3 % des élus, alors qu'elles constituent un peu plus de la moitié de la population. En ce qui concerne les jeunes de 18-34 ans, ils représentaient 8,3 % des élus alors qu'ils constituent 26 % de la population adulte.
  • Il est toujours possible de s'inscrire à des séances d'information pour en savoir davantage sur le rôle d'élu municipal, sur la façon de déposer sa candidature et sur l'impact que vous pouvez avoir sur votre communauté en exerçant cette fonction.
  • Les membres des conseils et les gestionnaires municipaux peuvent vivre des situations difficiles qui les affectent personnellement ou qui ont un impact sur le fonctionnement de la municipalité. À cet égard, ce Muni-Express recense les principaux outils mis à leur disposition pour les aider.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur les activités du MAMH, suivez-nous dans les médias sociaux :
Facebook  
Twitter
LinkedIn

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2021/22/c5312.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 22 avril 2021