QUÉBEC, le 17 nov. 2022 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Éducation, M. Bernard Drainville, tient à faire la déclaration suivante :

« J'ai bien pris connaissance des conclusions émises par le Protecteur du citoyen émanant d'une plainte formulée en février 2018.

Dès que les autorités du Ministère ont été avisées des enjeux soulevés par le Protecteur du citoyen, des mesures ont été prises. Des critères, lignes de conduite et directives ont été établis à partir d'avril 2022 pour encadrer et baliser le programme. À ce jour, plus de la moitié des recommandations faites par le Protecteur du citoyen ont été mises en œuvre.

Par ailleurs, le programme est déjà en train d'être encadré et ce processus se poursuivra au cours des prochains mois. Ce nouveau cadre permettra de baliser le pouvoir discrétionnaire dans l'attribution de l'aide financière.

Je tiens également à souligner le fait que le programme vise à soutenir des organismes qui œuvrent dans le domaine de l'éducation. Il finance, entres autres, des projets des communautés autochtones, d'aide alimentaire, de transformation numérique et de persévérance scolaire. »

Informations complémentaires :

Exemples d'organismes ayant bénéficié du programme :

  • Club des petits déjeuners du Canada - 10 M$;
  • Fiducie d'Éducation des Adultes des Premières Nations - 5,3 M$;
  • Alloprof - 2,5 M$;
  • La cantine pour tous - 1,2 M$;
  • Fédération des comités de parents du Québec - 1,1 M$;
  • Secondaire en spectacle - 700 000 $;
  • Institut des troubles d'apprentissage - 593 000 $;
  • Fondation québécoise pour l'alphabétisation - 219 000 $;
  • École orale de Montréal pour les sourds - 214 000 $.

Lien connexe :

Il est à noter que la liste exhaustive des organismes ayant bénéficié de ce programme sera disponible dans son entièreté sous peu sur le site Web du ministère de l'Éducation.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2022/17/c6556.html

Dernière mise à jour : 17 novembre 2022