QUÉBEC, le 4 mars 2022 /CNW Telbec/ - Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, a annoncé un financement totalisant 5 750 000 $ sur cinq ans (2021-2026) pour la mise en place d'une nouvelle mesure d'adaptation des services publics aux familles immigrantes.

Cette mesure permettra de mieux répondre aux besoins des enfants et des familles immigrantes, et de faire en sorte que ces personnes puissent avoir un meilleur accès aux services sociaux publics et communautaires de proximité. Elle s'inscrit dans les suites aux recommandations du rapport de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse (Commission Laurent) et cherche à lever les barrières qui entravent l'accès aux services sociaux et de santé.

L'accès aux services publics facilité pour les personnes immigrantes

Ce financement permettra d'implanter les services des intervenants communautaires interculturels (ICI) pour assurer la liaison entre les familles immigrantes et les services publics de protection de la jeunesse ainsi que les services destinés aux jeunes en difficulté. Les intervenantes agiront aussi en prévention, en informant et en sensibilisant les familles sur les politiques québécoises et les services publics en matière de protection à l'enfance.

Des formations sur l'aspect interculturel pour mieux adapter les services aux personnes immigrantes

Le ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration (MIFI) travaillera étroitement avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour la formation du personnel œuvrant auprès des familles ethnoculturelles. Le MSSS assurera le suivi de la collaboration entre les établissements de santé et de services sociaux et la protection de la jeunesse et les organismes accueillant les familles immigrantes. Quant aux organismes communautaires financés par le MIFI, ils auront la charge de l'implantation des services des intervenants communautaires interculturels Famille et protection de la jeunesse (ICI-Famille).

Le projet ICI-Famille en Mauricie

Dans la région de la Mauricie, l'organisme Service d'accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Trois-Rivières recevra un financement de 90 000 $ pour une période de trois ans, de 2021 à 2024, pour l'implantation de cette mesure. Le SANA fait partie des 14 organismes communautaires établis dans diverses régions du Québec, qui sont partenaires du MIFI et qui collaborent à cette mesure. Ces partenaires et possèdent déjà une expertise terrain en matière d'intervention auprès des personnes immigrantes.

Citations :

« Notre gouvernement est résolument engagé à soutenir les familles immigrantes pour favoriser l'accès aux services publics, en particulier en ce qui concerne la protection de l'enfance. Le financement que nous déployons aujourd'hui permettra à nos organismes de proximité de s'assurer de créer des ponts fiables pour que les familles immigrantes puissent bénéficier des services de santé et de services sociaux auxquelles elles ont droit. Je pense surtout à celles qui se trouvent dans une situation de vulnérabilité. Il est fondamental que tous les acteurs impliqués puissent travailler ensemble pour donner un coup de pouce aux nouvelles arrivantes et aux nouveaux arrivants surtout dans les moments de difficultés. Je tiens à remercier les organismes partenaires qui ont déjà fait leur preuve dans l'accueil et l'intégration des familles en les accompagnant au quotidien. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration ; et ministre responsable de la région de la Mauricie.

« L'immigration est un projet de vie familial et c'est important pour le Québec, en tant que société d'accueil, de soutenir l'intégration et l'épanouissement de tous les membres de la famille. Le projet ICI-Famille permettra à ces personnes de faire connaissance avec les organismes et les services qui sont à leur disposition et, éventuellement, de faire leurs propres démarches de façon autonome. C'est un exemple de ce que l'on entend par une intégration réussie, c'est un exemple très formateur pour les jeunes issus des familles immigrantes. »

Sonia LeBel, députée de Champlain, ministre responsable de l'Administration gouvernementale, présidente du Conseil du trésor, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne et ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Réforme électorale.

« Le Québec est une société inclusive qui a à cœur l'intégration de toutes les personnes nouvelles arrivantes, quelle que soit leur origine. Il est crucial d'offrir à ces familles le meilleur accès possible à tous les services dont elles ont besoin au quotidien, et tout particulièrement ceux qui sont nécessaires au mieux-être et au développement de leurs enfants. Je me réjouis donc de cette mesure qui vient renforcer le soutien offert à toutes ces personnes. »

Lionel Carmant, ministre délégué de la santé et des services sociaux.

« Des gens provenant de plus d'une soixantaine de pays vivent à Shawinigan. Nos organismes d'accueil des nouvelles arrivantes et des nouveaux arrivants, comme le SANA de Shawinigan, accomplissent un travail d'accueil extraordinaire. Cette initiative pour faciliter l'accès aux services publics sera très précieuse pour relever un défi plus grand encore : garder ces familles chez nous à long terme. Nos villes industrielles se sont construites dans la diversité et je sais que nous allons réussir. »

Marie-Louise Tardif, adjointe parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (volet forêts) et députée de Laviolette-Saint-Maurice

« Les actions qui sont annoncées aujourd'hui ont une valeur inestimable dans la vie des familles et des enfants. Nous nous assurons ainsi de permettre à toutes les personnes immigrantes qui s'installent dans la région de la Mauricie de bénéficier de l'ensemble de nos services publics. »

Simon Allaire, adjoint parlementaire de la ministre responsable de l'Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor et député de Maskinongé

Faits saillants :

La mesure met en place deux actions qui disposent d'un budget totalisant 5 750 000 $ sur cinq ans (2021-2026).

Action 1 : Les familles immigrantes

  • Meilleur accès aux services communautaires et publics de proximité ;
  • Soutien financier aux organismes communautaires de différentes régions du Québec pour implanter des services d'intervenants communautaires interculturels (ICI) ;
    • ICI-FPJ - Budget total de 4 500 000 $.
  • Soutien aux organismes pour la mise en place des ateliers sur la parentalité afin de parfaire l'habilité parentale des familles et de situer les différents acteurs et leur fonction, notamment la DPJ.
    • Les ateliers sur la parentalité avec un budget total de 750 000 $.

Action 2 : Acteurs des services publics

  • Collaborer afin d'offrir une formation sur l'approche interculturelle aux acteurs qui œuvrent auprès des familles et des enfants des communautés ethnoculturelles et immigrantes.
    • Somme totale consacrée : 500 000 $.

Liens utiles :

Pour des informations supplémentaires sur le Rapport Laurent et ses recommandations :
https://www.csdepj.gouv.qc.ca/fileadmin/Fichiers_clients/Rapport_final_3_mai_2021/2021_CSDEPJ_Rapport_version_finale_numerique.pdf Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. 

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2022/04/c3249.html

Dernière mise à jour : 4 mars 2022